logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Un bilan économique et social favorable à l'Etat

L'état doit encourager le développement des Services à la personne

Publié le

L'Etat confronté à des choix drastiques en ces temps de crise a aujourd'hui tout intérêt à encourager le développement des services à la personne. Selon le rapport Oliver Wyman, le bilan économique est de fait favorable à l'Etat à hauteur de 2,6 milliards d’euros !

Si le dispositif de soutien public – constitué essentiellement d’allègements de cotisations sociales et patronales – coûte cher à l'Etat à près de 6,3 milliards d’euros, « ce coût est très largement compensé par les bénéfices directs et indirects générés par le secteur » insiste le rapport Oliver Wyman. Et en effet, comme le soulignent les auteurs du rapport : « Les gains immédiats en cotisations sociales (4,8 Md€), en TVA et fiscalité directe (70 M€) et en baisse des allocations chômage ou du RSA (181 M€) permettent à eux seuls de couvrir les deux tiers de ces financements » à hauteur de 5,5 Md€. A ceci s'ajoutent des gains indirects estimés à 3,9 Md€ composés du coût évité en infrastructures pour personnes dépendantes (2,764 Md€), du coût évité en infrastructures pour garde d'enfants (50 M€), des revenus B2B générés par les entreprises (24 M€), les revenus générés par la hausse d'activité féminin (675 M€), et des coûts évités liés aux redoublements (360 M€). Le bénéfice final pour l'Etat est ainsi estimé à 2,6 Md€, sans compter les impacts sociétaux non quantifiés !

Dans le détail, pour l’Etat, le maintien à domicile des personnes dépendantes coûte 2,8 fois moins cher pour les finances publiques que le recours à des dispositifs d’accueil en établissements médicalisés. De plus, le reste à charge pour les particuliers est inférieur (environ 250 € par mois versus 1 500 € dans le cas d’une maison de retraite), pour un mieux vivre incomparable des bénéficiaires : « les études démontrent que l’espérance de vie des personnes âgées est supérieure dans le cadre d’un maintien à domicile que lorsqu’elles sont placées en établissement. »
Enfin, le maintien à domicile permet de pallier le manque de places d’accueil (40 000 à ce jour). Du côté de la garde d'enfants à domicile, l'Etat fait aussi des économies sur différents plans puisqu'en effet, le coût d'un enfant en garde à domicile équivaut à 859 € / an contre 1 008 € / an en établissement d’accueil du jeune enfant. Sachant que les places dans ces établissements nécessitent de gros investissements, elles sont largement sous-dimensionnées par rapport aux besoins (plus de 300 000 selon le Haut conseil de la famille).

Un poids lourd de l'emploi

Dans un climat économique difficile, les entreprises et les autres acteurs de la filière ont créé plus de 450 000 emplois en équivalent temps plein entre 2005 et 2010. « En pleine période de crise, les services à la personne restent le premier secteur économique créateur d’emplois ». Un vrai plus pour l'Etat, d'autant que ces emplois ne sont, par nature, pas délocalisables et concernent des populations fragiles (91 % de femmes, 82 % sans le bac, âge moyen de 46 ans). Le secteur, en outre, bénéficie d’un salaire horaire supérieur de 36 % au Smic (9,6 € net par heure contre 7,2 €). Sachant que la « valeur ajoutée du secteur est composée à plus de 80 % par la masse salariale, d’où son intérêt dans un pays marqué par le chômage de masse. »

Tous ces points positifs ne doivent pas faire oublier que « la croissance du marché est tributaire d’un cadre réglementaire et fiscal qui certes favorable est sans cesse remis en débat, manquant de visibilité sur le moyen et le long terme. »


Tout le dossier

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©


Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top