logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La franchise, le moteur structurant des SAP

Les enseignes de franchise constituent un véritable moteur dans le secteur des services à la personne !

Publié le

Si l'offre est atomisée en une myriade de toutes petites structures, peu à peu, les choses changent, notamment grâce à la franchise. Mais tous les segments des services à la personne ne sont pas logés à la même enseigne.

Selon le rapport Oliver Wyman, aujourd'hui le soutien scolaire est le segment le plus structuré du marché « avec quatre entreprises représentant une part essentielle de l’activité : Acadomia, Complétude, Anacours et Cours Legendre. » Outre ce secteur, le rapport Oliver Wyman note la montée en puissance de quelques nouveaux leaders émergents sur les autres métiers, « tels que O2 et Shiva pour l’entretien de la maison ou encore Adhap Services et Domidom pour les services apportés au domicile des personnes dépendantes ».

Et le marché reste porteur en franchise puisqu'aujourd'hui, selon les chiffres 2012 de la Fédération Française de la Franchise, les services à la personne totalisent 172 réseaux actifs contre 164 en 2011. Certes en un an et du fait de la crise principalement, le nombre de franchisés a baissé (4 295 franchisés en 2012 contre 4 474 en 2011) mais le chiffre d'affaires reste en hausse à 1,67 milliard d'euros en 2012 (1,35 milliard en 2009, 1,61 milliard en 2010, 1,63 milliard en 2011).

Comme le souligne le rapport Oliver Wyman, les opérateurs en franchise ont un rôle moteur pour le secteur des SAP. « Ces opérateurs enrichissent la qualité de leurs prestations par la montée en compétence de leurs salariés, la digitalisation de l’offre (gestion administrative en ligne, espaces d’expression, etc.) et la diversification de leurs activités (nouveaux services, types de clients, métiers). » La dynamique est surtout à porter au crédit des entreprises généralistes « tant sur le plan de la croissance du chiffre d’affaires (+ 133 % depuis 2005) qu’en termes d’excédent brut d’exploitation (3,7 % du chiffre d’affaires). A l’inverse, les spécialistes de la dépendance et des travaux ménagers ont une progression plus lente et atteignent seulement 1,7 % du chiffre d’affaires en 2010. ».

Ces quelques chiffres démontrent qu'outre la taille, l'éparpillement des structures et la montée en charge de la concurrence, le plus gros souci des structures du secteur tient à la faiblesse des marges générées, de l’ordre de 2 % du chiffre d’affaires seulement. Pour résister à la crise, le mouvement de concentration devient inéluctable. « Acadomia, O2, Viadom, Adhap Services, parmi d’autres, sont rejointes par de grands groupes du CAC 40. Des acteurs majeurs de la banque, de l’assurance, des télécoms investissent dans un secteur prometteur et dont la structuration est en cours. »

En 2010, moins de vingt réseaux réalisaient plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et seulement une cinquantaine de réseaux comptaient plus de 15 agences. Globalement, les entreprises ne captent que 3 % du marché, contre 26 % en moyenne en Europe.

Tout le dossier

Dominique André-Chaigneau, Toute La Franchise©


Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top