logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Faut-il investir dans une étude d'implantation ?

Une étude d'implantation doit être réalisée par des professionnels...

Publié le

Une étude d'implantation permet de mesurer la faisabilité économique d'un projet de point de vente. Elle peut être réalisée par le candidat franchisé mais pour plus de sûreté, mieux vaut confier cette analyse à des experts !

Une étude d'implantation est un élément essentiel d'analyse pour mesurer la faisabilité économique d'un projet en franchise. Si cette étude est réalisable avec les moyens du bord, le futur franchisé a toutefois tout intérêt à faire appel à un spécialiste en géomarketing pour s'assurer de ses choix.

Quand faut-il envisager l'étude d'implantation ?

En fonction de la qualité des informations fournies par le franchiseur (état local du marché), l'étude d'implantation peut être réalisée en amont de la recherche d'un local ou en phase de recherche active. L'approche est alors différente. En effet, lorsque l'étude est réalisée en amont, elle a pour principal objectif de définir les secteurs stratégiques d'une zone définie en fonction des caractéristiques d'un concept. En d'autres termes, l'étude d'implantation vise à savoir sur un secteur donné, quelle sera la meilleure stratégie à adopter : si implantation dans ce département quelle ville viser, si implantation en centre-ville quelle rue viser, si implantation en périphérie, quelle zone commerciale viser, etc.
L'étude vient alors s'insérer dans l'étude de marché en lui donnant du grain à moudre et des grandes estimations de chiffre d'affaires prévisionnels. Si l'étude d'implantation est lancée en phase active de recherche, et notamment juste avant signature d'un bail commercial, son objectif est généralement plus axé sur la validation d'un choix d'adresse en fonction d'une opportunité par exemple. La question posée est alors plus ciblée : le n°3 de l'avenue du Général de Gaulle est-il porteur d'un potentiel commercial en phase avec le projet d'implantation d'un magasin franchisé sous telle enseigne ?

A quoi ressemble une étude d'implantation ?

Si l'étude d'implantation est assez proche dans sa logique de l'étude de marché (elle vise à valider la faisabilité économique d'un projet), elle s'en différencie toutefois par le détail apporté aux données géographiques. Pour mieux comprendre, dans la très grande majorité des cas, l'étude d'implantation se déroule en 5 étapes :

  • La première étape analyse de la zone de chalandise de l'implantation de manière générale : Cette étape s'attache à retracer l'évolution des zones commerciales d'un périmètre donné. Elle pose ainsi la définition de la zone d´attractivité en s'appuyant notamment sur le calcul des populations, mais aussi l'analyse socio-démographique de ces populations. Elle dessine sur cette base l'approche des typologies de consommateurs, leurs niveaux de vie, les indices de consommation...
  • La deuxième étape étudie l´environnement du futur point de vente : A partir d'une localisation définie, cette étape liste les accès et stationnement proches de la zone définie, mais aussi le trafic dans sa globalité menant à la zone définie, les projets territoriaux en cours ou à venir qui pourraient jouer un rôle moteur ou défavorable à la zone définie (projets de construction de logements, construction d'une rocade de contournement, etc). Une analyse du turn-over des magasins situés dans la même zone est également réalisée. Les données croisées permettent d'aboutir à un portrait assez fidèle du dynamisme économique de la zone dans l'état actuel, mais aussi à moyen terme.
  • La troisième étape analyse le point de vente en lui-même : Selon l'enseigne, l'attractivité de la vitrine est définie ainsi que les contraintes techniques (conditions d'accès, parkings, etc). Le flux de clientèle est estimé en croisant une nouvelle fois les estimations de passage avec les données socio-démographiques, les typologies de consommateurs...
  • La quatrième étape consiste à analyser de la concurrence : Sur la zone définie, une cartographie des enseignes est réalisée. Elle est croisée avec l'identification globale des pôles commerciaux alentours, les données de densités commerciales, et la santé des enseignes concurrentes...
  • La cinquième et dernière étape reprend toutes les données précédentes pour estimer finement le potentiel commercial du point de vente : Le calcul des marchés potentiels est posé, et les prévisions de flux clients et de chiffre d´affaires sur la zone géographique concernée sont estimés.

Le dossier complet

Dominique André-Chaigneau, Toute la Franchise©

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top