logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Implanter un point de vente

Publié le

Il est difficile d’imaginer un concept de franchise sans emplacement, sans local. Mais avoir un local ne suffit pas, il faut qu’il soit conforme aux caractéristiques définies par le franchiseur et qu’il soit implanter sur une zone issue d’un découpage réfléchi du territoire. On distingue quatre étapes dans l’implantation d’un point de vente.

En premier lieu, il faut opérer un travail de zonification, c'est-à-dire découper le territoire en zone franchisable. La zone franchisable doit permettre aux franchisés d’atteindre les prévisionnels de rentabilité tout en maximisant le nombre d’implantation nationale.

Dans un deuxième temps, il faut sélectionner les zones franchisables. Ce travail de localisation consiste à définir de manière plus fine les zones d’implantation. Proche du réseau pour des effets de synergie et une diminution des coûts d’animation. Proche de la concurrence pour maximiser la zone de chalandise et bénéficier de l’effet concentration.

A partir de la localisation, on peut démarrer dans un troisième temps un travail de recherche de locaux. Les caractéristiques techniques et de positionnements sont définis dans la charte architecturale réalisé par le franchiseur et remis aux franchisés.

La charte architecturale décrit notamment les recommandations concernant : la superficie, le loyer, le droit au bail, le montant des travaux, les normes de sécurité nécessaires, les protocoles d’obtention des autorisations préfectorale, la capacité d’accueil, le mobilier, le code couleur, le plan d’aménagement type, etc.

Quatrième et dernier temps, le choix du local. La charte architecturale doit donner un maximum d’informations aux franchisés sur les pièges liés à l’immobilier. Le néophyte ne pensera jamais à vérifier des attributs météorologique ou juridique autour de l’emplacement.

Les exemples ne manquent pas : blocage des copropriétés pour réaliser des aménagements, local situé en zone inondable, rue fermé occasionnellement, impossibilité de stationner, zone classée pour cause de monument historique, respect de l’homogénéité d’une façade, axe passant le jour et déserté la nuit, impôt locaux élevé, etc.

Chaque local a ses propres spécificités, qui ne correspondront pas toujours à la charte architecturale du franchiseur. Le local parfait n’existant pas, il faut comparer tous les éléments pour faire ressortir un business plan par établissement.

L’implantation ne doit pas être prise à la légère, les risques pour le franchisé comme pour le franchiseur sont très forts. Ce n’est qu’au terme de cette approche mêlant géomarketing et expérience en développement que le franchisé pourra s’installer et démarrer son activité en franchise.

Le cabinet GDH Franchise Développement spécialisé dans le conseil, le développement et l’animation de franchise, accompagne les franchiseurs dans leur développement. Nos consultants réalisent conjointement avec nos partenaires, la stratégie d’implantation des futurs membres de votre réseau.

Hacène Habi, Consultant Associé
Cabinet GDH Franchise Développement

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top