logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Reconversion fleuriste : quelles formations ?

Passer le CAP ou devenir fleuriste sans diplôme : le point sur la reconversion fleuriste

Publié le

Si, en théorie, aucun diplôme n’est obligatoire pour devenir fleuriste dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est cependant fortement recommandé de suivre une formation dédiée tant le métier est complet et complexe. Dès lors, deux options se présentent : passer le CAP fleuriste ou devenir franchisé. Explications.

Reconversion fleuriste : quelles formations ?

Le CAP : le sésame pour devenir fleuriste

Aucun diplôme n’est obligatoire pour devenir fleuriste. Pour ouvrir un magasin de fleurs, il « suffit » de trouver un local, des fournisseurs, d’aménager le local et de s’inscrire au Répertoire des Métiers.

Cependant, cela suppose de connaître sur le bout des doigts les plantes en pots et fleurs coupées, la symbolique des fleurs, l’entretien des plantes en pots, d’avoir un sens artistique indéniable pour créer des bouquets et des compositions, éventuellement savoir créer et entretenir des kokedamas, des terrariums pour plantes, etc.

Il faut aussi avoir le sens de la vente et de la relation client, savoir gérer une entreprise, négocier avec les fournisseurs, gérer son stock, etc.

Le métier de fleuriste est donc en réalité un métier complet et complexe. Aussi, en particulier dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est fortement conseillé de suivre une formation dédiée pour obtenir un diplôme : a minima le CAP fleuriste (voire, idéalement, le BM fleuriste, qui intègre des cours en gestion, en management et en vente).

Dans le cadre d’une reconversion, il est possible d’obtenir des financements pour la formation de fleuriste :

  • Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez demander des financements ;
  • Si vous êtes salarié, pensez à suivre la procédure de démission-reconversion, idéale pour devenir fleuriste.

A l’issue de votre CAP et, idéalement, de votre BM, vous pourrez alors trouver un poste dans un magasin de fleurs ou ouvrir votre propre boutique de fleurs.

Devenir fleuriste sans diplôme grâce à la franchise

Une alternative consiste à créer sa boutique de fleurs en franchise. En effet, devenir franchisé d’une enseigne de fleuriste (comme Au Nom de la Rose, Monceau Fleurs, Carrément Fleurs ou Le Jardin des Fleurs) :

  • Vous bénéficiez d’une formation initiale complète, dispensée par la franchise, qui intègre aussi bien les aspects artisanaux du métiers (connaissance des plantes, symbolique des fleurs, etc.) que les aspects « business » (gestion, management, vente, communication, etc.).
  • Vous bénéficiez d’un accompagnement avant, pendant et après l’ouverture de votre magasin pour devenir et rester pleinement opérationnel en tant que fleuriste.

Par ailleurs, la franchise offre de nombreux atouts par rapport à l’exercice du métier de fleuriste en indépendant.

  • Le chiffre d’affaires moyen des boutiques de fleurs franchisées est de plus de 400.000€, contre 150.000€ pour la moyenne des boutiques en France, selon la Fédération Française des Fleuristes.
  • Les franchises de magasins de fleurs disposent de centrales d’achat ou d’approvisionnement et de chaînes d’approvisionnement performantes, ce qui permet d’acheter au meilleur prix et de sécuriser les livraisons, pour une meilleure gestion des stocks.
  • En franchise, vous disposez d’une marque connue et reconnue des consommateurs mais aussi de la force de frappe de la marque en matière de communication et de marketing.

En définitive, donc, si vous souhaitez devenir fleuriste salarié, il est indispensable de suivre une formation pour obtenir a minima le CAP fleuriste. Si vous souhaitez ouvrir votre magasin de fleurs, alors il est fortement recommandé de le faire en franchise pour bénéficier du plein potentiel du marché.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top