logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Choisir sa franchise de courtage en financements

5 critères pour choisir une franchise de courtage en financements

Publié le

Alors que les courtiers en crédits captent désormais près de 40% de parts de marché en France, les franchises de courtage en financements séduisent de plus en plus de porteurs de projets. Pourtant, parmi les dizaines d’enseignes qui recrutent, difficile de sélectionner celle qui correspond le mieux à son projet. Voici 5 critères pour bien choisir sa franchise de courtage en financements.

Choisir sa franchise de courtage en financements

L’apport personnel

Le premier critère de choix d’une franchise de courtage en financements est le montant de l’apport personnel que vous êtes prêt à mobiliser pour financer votre projet entrepreneurial. En effet, en fonction de l’investissement global nécessaire pour créer sa franchise de courtage en financements, les enseignes déterminent le montant de l’apport personnel nécessaire.

Il est inutile de chercher à augmenter fictivement son apport personnel par des prêts bancaires classiques : il est préférable d’adapter ses exigences à sa capacité financière. D’autant que le secteur présente de nombreux concepts accessibles avec moins de 20.000€ d’apport.

Sur toute-la-franchise.com, vous pouvez trier les enseignes en fonction de ce montant afin de faciliter votre choix.

Avec ou sans local

Dans le courtage en financements, il est parfaitement possible de travailler en home office. Cette option permet de réduire l’investissement, puisqu’il n’y a pas de local à aménager, ainsi que les frais de fonctionnement, puisqu’il n’y a pas de loyer à payer. En revanche, d’une manière générale, les concepts exigeant un local permettent de dégager, une fois le rythme de croisière atteint, des chiffres d’affaires largement supérieurs.

Et ce, notamment pour des questions de visibilité locale : les franchises de courtage en financements implantés dans une surface commerciale, avec vitrine, développent plus rapidement et plus facilement une notoriété spontanée auprès des consommateurs de la zone de chalandise.

La contrepartie est que l’exploitation d’un local impose un certain nombre de contraintes, en particulier en ce qui concerne l’emploi du temps : un courtier en financements est plus libre de son temps quand il travaille en home office, plus contraint quand il travaille dans un local commercial.

Le type de contrat

Les enseignes de courtage en financements se développent avec trois grands types de contrats :

  • Le mandat : les mandataires sont des agents commerciaux qui perçoivent une rémunération, par la tête de réseau, pour chaque contrat apporté. Avec ce format, le montage des dossiers et la recherche de financements sont assurés par la tête de réseau ; le mandataire a essentiellement une mission commerciale.
  • La franchise : en franchise, les courtiers en financements assurent l’ensemble des missions, de la prospection à la signature des contrats en passant par le montage des dossiers et la recherche des financements. L’agence franchisée de courtage vers des redevances périodiques à la tête de réseau.
  • La commission-affiliation : en commission-affiliation, les courtiers ont les mêmes missions que les courtiers franchisés. La différence se situe au niveau du versement des redevances. En commission-affiliation, les courtiers doivent verser à la tête de réseau une part plus ou moins importante de la commission perçue. Ce versement n’est donc pas périodique mais dépendant de l’activité.

Particuliers, professionnels ou les deux

Certaines enseignes de courtage en financements ciblent exclusivement les professionnels, d’autres exclusivement les particuliers, d’autres adressent les deux cibles. Types de financements, leviers de négociation, gestion des budgets, etc. : chaque cible présente des caractéristiques spécifiques, des besoins spécifiques, des contraintes spécifiques. Il est donc important de choisir en fonction de ses affinités personnelles et de son expérience professionnelle. 

Spécialisation ou généralisation des services

Enfin, le courtage en financements présente une grande diversité de services :

  • Financements immobiliers
  • Regroupement de crédits
  • Renégociation de crédits
  • Assurances
  • Placements/gestion de patrimoine
  • Etc.

Certaines enseignes sont hyper-spécialisées, par exemple dans les crédits immobiliers, d’autres au contraire sont hyper-généralistes et proposent aux clients un accompagnement global, en intégrant par exemple le courtage en assurance et le conseil en gestion de patrimoine. A vous de choisir en fonction de vos affinités personnelles, de vos compétences techniques et de votre polyvalence.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 2 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top