logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

Comment faire un business plan pour un bar

5 étapes pour rédiger un business plan de bar

Publié le

Vous souhaitez ouvrir un bar à jus, un bar à bière, un bar à vin ou tout autre concept et vous devez convaincre des banquiers de financer votre projet ? Voici 5 étapes pour rédiger un business plan de bar efficace.

Comment faire un business plan pour un bar

Présenter l’équipe et la genèse du projet de bar

La première partie d’un business plan de bar doit présenter l’équipe ainsi que la genèse du projet de bar. L’objectif est d’expliquer les motivations qui conduisent le porteur de projet à ouvrir son bar mais aussi de démontrer l’adéquation homme/projet : cette partie a vocation à donner confiance aux financeurs, à montrer que le porteur de projet est capable de rendre la structure rentable et de la pérenniser.

Dès lors, la démarche d’analyse et d’argumentation s’apparente à celle adoptée pour n’importe quelle reconversion professionnelle. Et ce, en tenant compte du fait qu’un patron de bar doit pouvoir justifier, a minima :

  • D’expériences et de compétences en gestion d’un centre de profit : un bar est un établissement dont la gestion doit être très encadrée, solide et fiable afin de garantir sa rentabilité.
  • D’expériences et de compétences en relation client, vente, ou événementiel : un bar est avant tout un lieu de vie et d’échanges dans lequel la personnalité et la capacité du gérant à nouer des contacts sont essentielles.

Et ce, quel projet porte sur un bar à jus, un bar à vin, un bar à bière ou tout autre concept de débit de boissons.

Afin de préparer la suite du document, notamment l’étude de marché et la présentation de la stratégie marketing, c’est également dans cette première partie du business plan de bar qu’il peut être pertinent de « raconter » la découverte et le choix de la franchise de bar. Comment elle a été connue, quels critères ont guidé le choix, etc.

Présenter l’étude de marché

En franchise, l’étude de marché nationale, ce que l’on désigne comme l’état général du marché, est fournie par le franchiseur. Cette présentation globale des grandes tendances de consommation des bars, paniers moyens, taux de fréquentation, etc. doit être intégrée à cette partie de votre business plan de bar.

Le porteur de projet doit également compléter cette présentation générale du marché par une analyse de sa zone de chalandise. Et sur ce point, il convient de procéder à rebours de ce qui se fait pour d’autres secteurs d’activité si le projet porte sur un bar à boissons alcoolisées. En effet, la loi prévoit de nombreuses exclusions d’implantations pour les débits de boissons alcoolisées.

Dans ce contexte, le principe est de marquer sur une carte les zones d’exclusion (autour des écoles, des lieux de culte, etc.) pour identifier les zones dans lesquelles une ouverture de bar peut être autorisée. L’analyse du marché consistera alors à identifier, dans ces zones, les concurrents directs et indirects mais aussi les populations (résidentes et professionnelles) présentes sur ces zones afin de vérifier la compatibilité avec le concept de bar envisagé.

Cette analyse du marché local doit permettre de sélectionner une implantation pour le futur bar et à défendre sa pertinence auprès des financeurs.

Exposer la stratégie marketing et de communication pour le bar

Avec une franchise de bar, la stratégie marketing et la stratégie de communication nationale présentées dans le business plan sont fournies par le franchiseur. En effet, la stratégie marketing (spécificités de l’offre du bar, positionnement tarifaire, cible, etc.) est un élément clé du concept de l’enseigne. Par exemple :

  • Une franchise de bar proposant des planches apéritives pour des soirées after-work dès 17h45/18h et fermant tôt ;
  • Une brasserie élégante proposant des menus complets, à midi, avec des tarifs ajustés pour correspondre aux paniers repas, pour les cadres ;
  • Un bar à bières et burgers proposant des concerts 2 soirs par semaine ;
  • Etc.

Il s’agit là de positionnements marketing dictés directement par le franchiseur et qui doivent être présentés dans le business plan de bar, tout en étant mis en relation avec l’étude de marché dont les résultats ont été exposés juste avant.

C’est également, bien souvent, le franchiseur qui donne une ligne de conduite quant aux actions marketing menées tout au long de l’année, sur place, sur les réseaux sociaux, etc. Et c’est enfin le franchiseur qui pilote la communication nationale de l’enseigne afin de développer sa notoriété auprès des consommateurs.

En revanche, c’est au franchisé futur patron de bar de décider quelle stratégie mettre en œuvre pour sa communication locale, notamment avant ouverture. Cette communication peut notamment passer par une inauguration, soirée privée au cours de laquelle certains acteurs culturels, politiques et économiques importants de la zone de chalandise peuvent être invités. Il est également fréquent de mettre en place une offre promotionnelle pour attirer le chaland lors des premiers jours d’ouverture du bar. Enfin, le sponsoring d’une association sportive ou caritative peut permettre de générer, avant l’ouverture, des articles dans la presse locale de nature à faire connaître le futur établissement.

Quoi qu’il en soit, ces stratégies doivent être non seulement présentées mais aussi explicitées dans le business plan pour bar.

Démontrer le modèle économique et les prévisionnels financiers

Sur le secteur des bars, la concurrence est rude et la rentabilité pas toujours présente. C’est pour cette raison que les franchises gagnent petit à petit du terrain depuis de nombreuses années. En effet, les franchises de bar ont réussi à articuler un concept attractif et séduisant pour les consommateurs avec un modèle économique performant pour les franchisés.

Sourcing des produits (boissons et matières premières pour les recettes cuisinées sur place, qu’il s’agisse de véritables plats cuisinés ou de planches apéritives), coût de revient des recettes, organisation des postes de travail, type de local et montant maximum de loyer acceptable, panier moyen, etc. : tous ces éléments ont été calibrés sur les unités pilotes et sur les autres bars franchisés de l’enseigne et peuvent donc être reproduits. Le business plan de bar visant à démontrer la rentabilité du projet à des financeurs doit donc reprendre ces éléments.

Il en va de même pour les prévisionnels financiers qui peuvent être élaborés non seulement sur la base des données de l’étude de marché mais aussi sur la base des bilans des autres bars du réseau.

Rédiger l’executive summary

En dernier lieu, le business plan de bar a besoin d’un résumé opérationnel, introduction synthétique tenant sur une à deux pages et rédigée de manière à séduire le lecteur et lui donner envie d’en savoir plus.

Vous disposez désormais de toutes les clés pour rédiger votre business plan de bar. Si vous n’avez pas encore choisi l’enseigne avec laquelle monter votre projet, n’hésitez pas à consulter notre article sur la question : Choisir sa franchise de bar.

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5,0/5 - 1 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top