logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Les salles de sport à bout de souffle : le syndicat FranceActive plaide pour une réouverture au 4 janvier

Stupeur et tremblements dans le secteur du sport et loisir

Alors que les commerces dits non-essentiels pourront rouvrir leurs portes dès ce week-end, les entreprises du sport et loisir devront, elles, attendre la troisième phase du déconfinement, le 20 janvier, pour espérer accueillir de nouveaux leurs adhérents. FranceActive-FNEAPL, syndicat national des entreprises du sport, évoque un coup de massue pour les salles de sport et loisirs et réclame une réouverture dès le 4 janvier

Les salles de sport à bout de souffle : le syndicat FranceActive plaide pour une réouverture au 4 janvier

Stupeur, indignation et colère

Par voie de communiqué, le syndicat FranceActive exprime sa colère à la suite des annonces faites par le Président de la République lors de son allocution télévisée de mardi. C’est évidemment la décision de maintenir fermées les salles de sports et entreprises de loisir qui provoque la colère du syndicat qui n’hésite pas à parler d’un « coup de massue ». « C’est avec stupeur, indignation et colère que les exploitants de salles de sport et loisirs ressortent du discours présidentiel », indique le communiqué.

>> Lire aussi : Covid-19 : assouplissement des mesures de confinement, le calendrier

 « Cela préfigure déjà une année 2021 catastrophique » 

Une ouverture au 20 janvier, si le contexte le permet, comme annoncée par le Président, ne serait pas sans incidence pour les professionnels du secteur. « Déjà privés de la période d’abonnement et de réabonnement la plus propice de septembre-octobre, les exploitants du sport et des loisirs seront privés de leur deuxième meilleure période : le mois de janvier. Cela préfigure déjà une année 2021 catastrophique. » 

Cette colère est alimentée par une forte incompréhension « alors que toute la profession a mis en œuvre des protocoles sanitaires sûrs qui ont fait leurs preuves et qu’elle est prête à renforcer » et que « beaucoup de pays européens rouvrent leurs salles de sport pour le bien de leurs concitoyens » , précise le communiqué. 

Un plan de soutien jugé insuffisant

Le syndicat dénonce également un plan de soutien insuffisant pour compenser les pertes de ces entreprises. « Si nous avons été enfin entendus sur le principe de la compensation du chiffre d’affaires, les 20% annoncés demeurent très en deçà de la perte réelle », affirme France Active selon qui, « à fin décembre, les exploitants auront perdu en 2020 entre 35 et 50% de leur chiffre d’affaires ».

>> Lire aussi : Quelles aides pour les chefs d’entreprise qui ne pourront rouvrir le 28 novembre ?

Les conséquences d’une réouverture au-delà du 4 janvier serait « une multiplication des liquidations à très court terme », avertit le syndicat qui ajoute que « cela a déjà commencé et cela touche aussi bien des salles indépendantes que des groupes ». 

Appel à la mobilisation

Enfin, le syndicat exprime sa solidarité avec les autres professionnels concernés par la prolongation des fermetures et appelle à une mobilisation générale et nationale. « Nous avons le sentiment d’être sacrifiés par le gouvernement, tout comme les autres professions concernées par la fermeture prolongée. […] Nous devons nous mobiliser comme jamais pour nous faire entendre, coachs, adhérents, gérants, vous êtes tous appelés à rejoindre les mouvements dans toutes les villes où ils ont lieu ».

Mots clés : Confinement
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,4/5 - 12 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top