logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Faire appel au financement participatif pour créer sa franchise

Publié le

Depuis la création d’un cadre juridique en 2014, les candidats à la franchise ont levé plusieurs dizaines de millions d’euros sur les plateformes de crowdfunding pour créer ou reprendre une franchise. Découvrez les trois options possibles de financement participatif pour créer sa franchise : don contre don, ouverture du capital et émission d’obligations.

Faire appel au financement participatif pour créer sa franchise

Don contre don

La forme la plus connue de crowdfunding est aussi la moins utilisée par les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre une franchise : il s’agit du don contre don. Le principe, très utilisé par les projets artistiques ou les startups de produits innovants, consiste à accorder des contreparties en nature aux donateurs. Par exemple, une franchise de commerce alimentaire de proximité pourrait proposer des bons d’achats, des paniers cadeaux ou d’autres types de contreparties en nature pour susciter l’intérêt des épargnants et les inciter à investir dans la création de la franchise.

Ouverture du capital

L’une des formes de financement participatif les plus utilisées par les TPE et les PME, notamment en franchise est l’ouverture du capital, également appelé equity crowdfunding. Le principe est d’ouvrir son capital à des épargnants extérieurs, pour une durée déterminée, généralement 5 ou 7 ans. Avec ce format de financement participatif, les épargnants qui investissent de l’argent dans la création de la franchise deviennent des actionnaires et perçoivent donc des dividendes chaque année, en fonction des résultats de l’entreprise.

Les plateformes de crowdfunding, qui sont des intermédiaires reconnus, accompagnent généralement les franchisés dans la rédaction d’un pacte d’actionnaires qui encadre le fonctionnement de la structure, le montant des dividendes, le poids des actionnaires dans les décisions de l’entreprise, etc.

Emission d’obligations

Les obligations fonctionnent à peu près comme des prêts. Avec cette forme de financement participatif, que l’on désigne aussi comme crowdlending, les épargnants achètent des obligations auprès du franchisé. Celui-ci s’engage ainsi, en contrepartie des montants investis, à verser des redevances à échéances constantes, remboursant le capital investi ainsi que les intérêts.

Là encore, les plateformes accompagnent les franchisés qui font appel à cette forme de financement participatif, dans la rédaction du contrat obligatoire qui régit les modalités de remboursements des sommes investies par les épargnants.

L’info en plus : 

Très utile pour lever des sommes pouvant aller jusqu’à 2,5 millions d’euros, le financement participatif a aussi un coût. Outre les intérêts liés aux obligations ou les dividendes liés aux actions, les franchisés doivent également rémunérer la plateforme utilisée. Cette dernière prélève un pourcentage des sommes investies par les épargnants.

Par conséquent, si vous manquez d’apport personnel pour créer votre franchise, vous savez désormais que vous pouvez vous appuyer sur le financement participatif pour mener à bien votre projet entrepreneurial. 

Consultez l’ensemble de nos fiches pratiques

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,8/5 - 4 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top