logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Convaincre les banques quand on crée sa franchise

Publié le

Quand on crée une franchise, le recours au crédit est généralement indispensable. Voici cinq étapes à suivre pour convaincre les banques : étude du marché local, prévisionnels financiers solides, apport personnel conséquent, business plan clair et dynamique et aide d’un courtier en crédits.

Convaincre les banques quand on crée sa franchise

ETAPE 1 : Réaliser une étude de marché locale

Pour convaincre les banques quand on crée sa franchise, il est impératif de réaliser une étude du marché local. Même si les franchiseurs fournissent un état général du marché, intégrant les grandes tendances de consommation et les données au niveau national, un candidat à la franchise doit démontrer le potentiel de l’activité qu’il a choisie sur sa zone de chalandise.

ETAPE  2 : Elaborer des prévisionnels financiers solides

Comptes prévisionnels sur trois ans, plan de trésorerie détaillé, etc. : les banquiers veulent savoir dans le détail à quoi servira l’argent qu’elles vont prêter. Ils veulent avoir  comment la franchise gagnera de l’argent, comment elle le dépensera, quel sera l’état de sa trésorerie au fil des mois, etc. C’est pourquoi ces données financières sont primordiales et doivent être établies de manière extrêmement rigoureuse.

ETAPE 3 : Disposer de 30% à 50% d’apport personnel

Si la règle tacite est de disposer de 30% d’apport personnel par rapport au besoin total de financement, dans les faits, selon l’enquête CSA-FFF-Banque Populaire, les franchisés ont dû en moyenne apporter 40% pour la création de leur entreprise (chiffres 2016). Dans les franchises de service, l’apport attendu par les banques est souvent de 50%, la banque ne pouvant récupérer un fonds de commerce. Il est donc impératif de disposer d’un apport personnel en adéquation avec le besoin de financement du projet de création de franchise.

ETAPE 4 : Rédiger un business plan clair et dynamique

Si les banques regardent la notoriété de l’enseigne, la solidité du franchiseur, la qualité des données financières et le potentiel du marché, elles prêtent avant tout à une personne. C’est pourquoi le business plan doit démontrer en quoi la personne qui porte le projet est à même de dégager rapidement de la rentabilité, en quoi elle est digne de la confiance de la banque, comment elle saura honorer ses engagements vis-à-vis de cette dernière. Le business plan doit donc être clair, dynamique et démontrer l’adéquation homme-femme/projet.

ETAPE  5 : Faire appel à un courtier en financements professionnels

Montage de dossier plus professionnel, connaissance des attentes des banques, argumentation rôdée : de plus en plus d’enseignes de franchise ont mis en place des partenariats avec des réseaux de courtage en crédits professionnels. Ces derniers constituent, de fait, de véritables atouts pour les candidats à la franchise.

Maintenant que vous savez comment convaincre les banques lors de la création d’une franchise, n’hésitez plus à choisir votre enseigne sur toute-la-franchise.com.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,7/5 - 6 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top