Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Formation en coiffure, se former pour devenir coiffeur

Liste des formations permettant de devenir coiffeur/coiffeuse

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

17 610. C’est le nombre d’apprentis que compte chaque année, en moyenne, le secteur de la coiffure, qui, avec près de 190 000 actifs, représente le deuxième secteur de l’artisanat dans notre pays. Dès lors, devenir coiffeur apparaît comme une option pertinente pour trouver du travail aujourd’hui en France. Et pour cela, il faut se former. Quelles sont les formations pour devenir coiffeur/coiffeuse ? Existe-t-il des formations accélérées de coiffure ? Quid des formations coiffure pour adultes ? Existe-t-il une formation coiffure homme spécifique ? Nos réponses.

Quelles sont les formations pour devenir coiffeur/coiffeuse ?

les formations de coiffureIl n’est en théorie pas possible de devenir coiffeur/coiffeuse en France sans disposer d’un diplôme spécialisé. Ces diplômes sont au nombre de 4 et permettent soit de travailler comme coiffeur/coiffeuse (à domicile ou salarié.e), comme gérant de salon, maître d’apprentissage, etc.

CAP Coiffure

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle est le diplôme de plus bas niveau permettant d’exercer le métier de coiffeur/coiffeuse. De fait, 35% seulement des professionnels du secteur ne sont titulaires que du CAP. Il s’obtient en général en 2 ans de formation, en alternance ou pas, après la 3ème. Il comporte un tronc commun de matières générales et, évidemment, des matières techniques orientées métier.

BP Coiffure

Le Brevet Professionnel est la suite logique du CAP et permet d’obtenir un niveau équivalent Bac. Outre un approfondissement des connaissances et compétences techniques métier, le BP Coiffure développe les compétences managériales et de gestion des apprentis coiffeurs. C’est pourquoi le BP permet, contrairement au CAP, d’ouvrir et/ou gérer un salon de coiffure.

BTS Métiers de la coiffure

Le BTS métiers de la coiffure est un peu à part dans les formations de ce secteur d’activité. En effet, ce BTS, de niveau Bac+2 donc, n’est pas accessible aux titulaires d’un CAP ou d’un BP Coiffure mais plutôt aux titulaires d’un Bac technique ou professionnel à dimension scientifique. Très orienté sur le marketing, la gestion, les ressources humaines et les aspects techniques et scientifiques du métier (en particulier les produits), le BTS forme des managers, des responsables de salons, des gérants ou des conseillers-experts pour les protocoles d’utilisation/vente des produits associés à la coiffure. En d’autres termes : on ne coupe pas les cheveux avec un BTS Métiers de la coiffure !

BM Coiffure

Le Brevet de Maîtrise est l’aboutissement de la formation des coiffeurs/coiffeuses. C’est en effet ce diplôme qui permet d’obtenir le titre de Maître Artisan. D’ailleurs, à la différence des autres diplômes du métier, ce dernier est dispensé par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, sur un cursus de 450 heures. Il permet d’aller encore plus loin dans l’expertise métier, au point que c’est le diplôme qui permet d’être maître d’apprentissage, contrairement aux autres diplômes.

Les mentions complémentaires (MC)

Pour compléter l’expertise et les techniques apprises dans le cursus du CAP ou du BP, deux mentions complémentaires ont été mises en place :

  • La Mention Complémentaire Styliste-visagiste
  • La Mention Complémentaire Coloriste-permanentiste

Ces mentions complémentaires sont dispensées dans les mêmes centres et écoles de formation que les CAP et BP. Outre le bénéfice personnel qu’elles apportent aux professionnels qui les obtiennent, ces mentions complémentaires constituent en outre des avantages concurrentiels indéniables sur le marché du travail : il est plus facile de se faire embaucher comme coiffeur/coiffeuse dans un salon avec les mentions complémentaires !

Avec l'un de ces diplômes, il est possible d'ouvrir son salon en franchise avec des enseignes telles que Davod&Son, Camille Albane, Dessange, Franck Provost, VOG Coiffure ou encore Tchip Coiffure.

Existe-t-il des formations accélérées de coiffure ?

On vient de le voir, le CAP se déroule en théorie sur 2 ans, de même que le BP ou le BTS, tandis que le BM, lui, se déroule sur 450 heures de formation. Cependant, il existe en effet des formations accélérées en coiffure pour les adultes. Ainsi, le CAP pour adulte se déroule généralement en 1 an, avec 12 semaines de stages (au lieu de 2 ans en alternance pour la formation initiale), de même que le BP. Le BM en revanche est toujours dispensé par les CMA en 450 heures.

Quid des formations coiffure pour adultes ?

De fait, il existe des formations en coiffure pour adultes. Il est ainsi possible de devenir coiffeur/coiffeuse même après 20 ans, 30 ans, 40 ans ou 50 ans ! Il faut pour cela se rapprocher d’un centre Greta ou d’un centre de formation privé dispensant le CAP et le BP en 1 an. Mais attention : ces formations sont payantes (en particulier les formations privées). Il convient donc de réfléchir à des dispositifs de financement, notamment par le biais du compte personnel de formation.

Existe-t-il une formation coiffure homme spécifique ?

Il n’existe pas de formation spécifique pour la coiffure pour homme. Les diplômes de coiffure (CAP, BP, BM) couvrent l’ensemble des prestations dispensées par les professionnels. La coiffure pour homme fait donc partie intégrante du programme de ces diplômes.

Reste la question de la moustache et de la barbe, spécialités du coiffeur-barbier. Il n’existe pas à l’heure actuelle de mention complémentaire coiffeur-barbier. En revanche, de nombreux centres de formation des syndicats professionnels proposent des stages et autres découvertes des spécificités de ce nouveau métier (qui avait surtout quasiment disparu avant de revenir à la mode grâce à la tendance hipsters), de même que certaines marques de produits dédiés qui organisent des stages pour parfaire ses compétences professionnelles. En outre, il peut être intéressant, au cours de sa formation, de faire des stages d’observation ou des missions d’intérim dans des salons tenus par des barbiers aguerris et reconnus pour leur expertise. Et bien sûr, des enseignes qui recrutent des coiffeurs en franchise offrent des formations spécifiques pour garantir la compétence de leurs franchisés à l'ouverture d'un salon. C'est le cas par exemple de Barber Men, franchise de salons de coiffeurs-barbiers, qui recrutent des professionnels diplômés.

Vous souhaitez devenir coiffeur/coiffeuse ? N’hésitez pas à parcourir nos autres articles sur le sujet !


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Les qualités d’une coiffeuse ou d’un coiffeur

Article publié le 19/07/2019

La franchise dans la cosmétique

Article publié le 17/07/2019

Franchise alimentaire en 2019 : zoom sur un marché qui grimpe

Article publié le 15/07/2019

Les perspectives du marché meubles et décoration

Article publié le 10/07/2019

Les franchises Loisirs&Culture : évolutions du marché

Article publié le 09/07/2019

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !