logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une franchise CBD : surfer sur le marché du cannabis légal

Etat du marché et de la législation du commerce du cannabis en France

Publié le

Les franchises CBD ont explosé en France en 2018 suite à l’ouverture des premiers magasins spécialisés dans la vente de cannabis légal, c’est-à-dire ne contenant pas de THC… en théorie. Si bien qu’aujourd’hui, face au potentiel de développement du marché, nombreux sont ceux qui souhaitent ouvrir une boutique de cannabis light. Quel est justement l’état du marché ? Quel est la réglementation autour du cannabis en France ? Quels sont les risques ? Quelle franchise de cannabis choisir ? Nos réponses.

Ouvrir une franchise CBD : surfer sur le marché du cannabis légal

Cannabis : différences entre THC et CBD

Rappelons rapidement que le cannabis peut contenir deux substances distinctes : le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Le premier est une substance psychotrope, responsable donc des effets récréatifs du cannabis : c’est le THC qui « fait planer », en somme. Le second a simplement des effets relaxants te ne présente pas de danger a priori, selon l’OMS.

C’est sur cette distinction que s’appuie le marché français du cannabis légal, comme nous allons le voir plus bas.

Le CBD fait planer le marché du cannabis légal !

Clairement, au niveau international, le cannabis met la fièvre aux marchés. D’ailleurs, pour Les Echos, en janvier 2018, le marché du cannabis légal pourrait représenter 40 milliards de dollars. Or, le site Slate.fr retrace l’histoire d’un producteur canadien, réalisant 25 millions de chiffre d’affaires, dont le cours d’action est passé de 17 dollars lors de son introduction en bourse… à plus de 210 dollars fin septembre ! La société vaut ainsi 25 milliards en bourse, alors qu’elle ne réalise que 25 millions de CA. On dépasse là le simple engouement. Les retombées économiques pour les Etats sont d’ailleurs colossales et sans doute pas étrangères aux décisions politiques allant dans le sens d’une légalisation des usages, au moins thérapeutiques, voire récréatifs.

En France en revanche, ni usage thérapeutique et encore moins usages récréatifs ne sont autorisés et ne devraient l’être avant longtemps ! Toutefois, seul le THC est interdit en France ; le CBD, lui, est autorisé, pour peu qu’il soit extrait de plantes exemptes de THC…

Quoi qu’il en soit, l’explosion des boutiques spécialisées dans la vente de produits à base de CBD, en France, en 2018, ainsi que leurs ventes insolentes témoignent de la vitalité du marché, y compris dans l’Hexagone. Le potentiel de développement est donc énorme. Et ce, d’autant plus que les points de vente et els enseignes déjà installés sur le marché du CBD seront aux premières loges si/quand la législation évoluera en faveur des usages thérapeutiques (sauf si, bien évidemment, d’ici là, l’Etat accorde le monopole du cannabis thérapeutique aux laboratoires pharmaceutiques et aux pharmacies, mais c’est un autre sujet).

Zoom sur la franchise Bestown Shop

Une success story de courte durée

Si de nombreuses boutiques vendaient déjà des produits à base de CBD depuis plusieurs années en France, le premier magasin dédié à la vente de produits dérivés du cannabis légal à avoir ouvert était un magasin Bestown Shop. Et c’est à Besançon, à la fin du printemps 2018, que ce point de vente a ouvert ses portes. Le succès fut aussi immédiat que la polémique et l’on peut aisément considérer que c’est cette enseigne qui a ouvert la brèche dans laquelle se sont engouffrés tous les autres points de vente, franchisés ou non.

Il est donc parfaitement légitime, sur la question des franchises de cannabis, de faire un point sur l’arrivée en France de Bestown Shop. Le site Les Echos.fr évoque ainsi des files d’attente de plusieurs centaines de personnes, en juin 2018, devant la boutique, qui avait commencé comme un magasin de liquides pour cigarette électronique, en octobre 2017 mais qui, devant le succès des produits au CBD, s’est rapidement spécialisée. Une fois l’activité lancée, la gérante s’est vite emballée et a lancé sa franchise, qui a rapidement séduit des entrepreneurs désireux de se lancer en précurseurs sur ce marché à défricher.

Las, l’euphorie est de courte durée. Face à la polémique, et notamment aux propos de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, au micro de RTL, des perquisitions sont faites, des tests sont effectués… et révèlent des traces de THC supérieures à celles légalement autorisées. Ainsi, dès le mois de juillet, la boutique est fermée par la justice et, très vite, les points de vente franchisés subissent le même traitement. Dans la foulée, le gérant de la boutique Biokonopia de Dijon est mis en garde à vue puis sont point de vente écope d’une fermeture administrative de 6 mois.

Le cannabis à fumer : interdit, même au CBD

Devant l’engouement généralisé pour le CBD, l’Etat français a décidé, et l’a fait savoir par l’entremise de la Mildeca (Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives), d’aller à rebours des grands Etats occidentaux (tels que la Suisse, l’Italie, les Etats-Unis ou le Canada, pour ne citer que ceux-là) en interdisant le cannabis à fumer, même celui, dit « ultra light », ne contenant que moins de 0,2% de THC, la substance psychoactive du cannabis. Et ce, dès début juin 2018.

Les conséquences pour le marché du CBD

Il apparaît donc aujourd’hui clairement que les seuls produits pouvant être distribués sans risques légaux sur le marché français sont ceux contenant exclusivement du CBD. E-liquides de cigarettes électroniques, préparations culinaires, boissons, etc. Toutes les herbes sèches ou fraîches présentent un risque non négligeable et doivent donc être garanties sans THC par le fournisseur, sans quoi, les sanctions peuvent être lourdes.

Cannabis Store Amsterdam : les italiens débarquent en France !

Or, c’est justement le créneau de l’enseigne Cannabis Store Amsterdam qui, comme son nom ne l’indique pas, est italienne et non hollandaise. En effet, la vente de produits à base de cannabidiol est autorisée depuis un certain temps en Italie. L’enseigne s’est donc rapidement emparée du marché et est aujourd’hui la seule marque italienne spécialisée dans les préparations culinaires et boissons à base de CBD. Et pour satisfaire tous les passionnés de ganja, l’enseigne distribue également une large palette de produits dérivés au design immédiatement reconnaissable mettant en avant la célèbre feuille chère aux amateurs de reggae.

Bière, vin, huile, biscuits, gâteaux, limonades, jus, energy drinks, etc. : toute l’astuce des magasins franchisés Cannabis Store Amsterdam est justement de ne pas vendre d’herbe à infuser ou à fumer. Tous les produits, testés en laboratoire, sont confectionnés à partir de CBD extrait directement de la plante, à l’exception de la molécule interdite en France, le THC, donc. Ainsi, aucun flou juridique ne subsiste et l’activité économique des boutiques du réseau est préservée sur le long terme. Et ce, tout en apportant une totale satisfaction aux consommateurs.

En outre, l’enseigne propose deux formats de boutiques pour répondre à tous les budgets de candidats à la franchise et à toutes les zones de chalandise :

  • Un magasin dédié à la vente à emporter, de 10 à 30 m², demandant un investissement et des frais de structure moindres ;
  • Un magasin/coffee shop, disposant d’un bar et de places assises, de 30 à 50 m², demandant un investissement et des frais de structure légèrement plus importants, mais avec un potentiel de CA également plus important.

Ainsi, aujourd’hui, la manière la plus sûre de se lancer sur le marché du cannabis légal est d’ouvrir une boutique de la franchise CBD Cannabis Store Amsterdam. Si vous êtes un passionné de plantes vertes et que vous souhaitez vous implanter sur ce secteur, rendez-vous sur la fiche franchise Cannabis Store Amsterdam sur toute-la-franchise !

1001 Herbes : le petit dernier qui s'est déjà fait une place de choix

Toute nouvelle sur le marché du CBD au service du bien-être de ses clients, l’enseigne 1001 Herbes n’a rien à envier aux plus grandes. L’expertise approfondie de ses équipes couplée à son concept éprouvé permettent à 1001 Herbes de proposer à ses clients des produits biologiques de bien-être de grande qualité à base de CBD.

Le réseau, ouvert à la franchise depuis 2020, offre toutes les garanties de réussite aux créateurs d'entreprise qui décident de se lancer sur le marché du CBD à ses côtés. Ils bénéficient en effet d'un accompagnement complet, avant, pendant et après l'ouverture de leur boutique et peuvent espérer atteindre le seuil de rentabilité avant la fin de leur première année d'activité ! 

Chez 1001 Herbes, les consommateurs peuvent trouver plus d'une trentaine de références, allant des huilles de massage aux fleurs en passant par les cosmétiques, des gélules ou encore du chocolat. 

Vous souhaitez en savoir plus sur cette enseigne et les conditions requises pour ouvrir une boutique de produits bien-être issus du CBD ? Rendez-vous sur la fiche personnalisée du groupe pour savoir comment devenir franchisé 1001 Herbes !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,3/5 - 199 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top