logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Tacos : L'incroyable succès des chaines de restauration rapide Tacos

Zoom sur le secteur qui booste la restauration rapide

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Totalement inconnu des amateurs de junk food il y a encore une dizaine d’années, le tacos à la française est rapidement devenu l’incontournable des déjeuners pris sur le pouce, en particulier pour les 12-25 ans, cible privilégiée de ce sandwich hypercalorique qui a vu le jour dans la région lyonnaise au début des années 2000. Et aujourd’hui, on compte près de 300 points de vente sous enseigne spécialisée dans le Tacos, sans compter les nombreux restaurants et snacks proposant des tacos. En clair : le tacos à la française est sans aucun doute le produit qui portera le marché de la restauration hors domicile pour les 10 prochaines années. Qu’est-ce qu’un tacos à la française ? Quelles sont les raisons de son succès ? Quelles enseignes pour ouvrir une franchise de tacos ? Eléments de réponse.

Un French Tacos, c’est quoi au juste ?

La différence entre le tacos mexicain et le tacos à la françaiseDe même que l’omelette norvégienne n’a absolument rien à voir avec le pays scandinave évoqué, le « tacos à la française », comme le désignent toutes les enseignes de restauration rapide qui se sont positionnées sur le créneau, n’a rien de mexicain, pas même la galette qui le compose !

En effet, au départ du tacos mexicain, on a une galette… de maïs le plus souvent ; la galette de nos tacos bien de chez nous est à base de blé. Ensuite, dans la tradition tex-mex, on place simplement au centre de la galette de maïs quelques ingrédients (viandes, légumes, haricots) puis on plie la galette en forme de U et on déguste un plat riche, complet et équilibré.

Une fois revisité à la sauce française, le tacos devient un peu (beaucoup !) plus riche… et nettement moins équilibré ! Car les french tacos de nos enseignes de restauration rapide sont garnis de frites, toujours, de sauces (généralement à base de fromage) et d’une, deux, trois ou quatre viandes différentes, sans compter les sauces condimentaires (mayonnaise, ketchup, harissa, etc.) ! Le résultat fait de 500g à 2,5kg et peut contenir plusieurs milliers de calories, sans aucun légume ! Et par-dessus le marché, la galette est pliée sous la forme d’une brique dense et fermée.

Et c’est justement là l’une des raisons du succès incroyable que rencontre ce sandwich ultra-riche ciblant spécifiquement les adolescents et les jeunes adultes : « ça cale et ça se mange facilement, sans s’en mettre plein les doigts » ! De fait, une grande partie des restaurants de tacos ouvrent à proximité des lycées, des universités et autres établissements d’enseignement post-bac.

Un marché en plein boom

Ouvrir un restaurant de tacos en FranceLe french tacos serait né dans la banlieue lyonnaise au début des années 2000 puis aurait rapidement fait des émules, à Grenoble puis dans le reste de la région Rhône-Alpes, avant d’essaimer dans toute la France.

Ainsi, d’une innovation anecdotique il y a une quinzaine d’années à aujourd’hui, le marché s’est structuré et l’offre est désormais bien rôdée : on compte en 2018 au moins 5 enseignes spécialisées, plusieurs enseignes qui intègrent le tacos dans leur offre et, surtout, plus de restaurants de tacos à la française que de restaurants KFC ! Et ce, sans compter tous les restaurants indépendants sans enseigne (type kebabs), qui proposent également des tacos sur leurs cartes.

Ainsi, le tacos est devenu en quelques années bien plus qu’une alternative aux classiques burgers (qui séduisent désormais plutôt une tranche plus âgées et aisée de la population), pizzas, paninis ou kebabs, en net recul. En fait, le marché du tacos en 2018 ressemble fortement à celui du kebab à la fin des années 80 : autant dire que son potentiel de croissance semble colossal pour les 10 à 20 prochaines années.

Calories et hyper personnalisation : les clés du succès

Les adolescents et les jeunes adultes :

  • Ont des besoins caloriques considérables ;
  • Appartiennent à cette génération désireuse de produits personnalisés, qui sortent des sentiers battus ;
  • Souhaitent se démarquer des adultes installés et de leurs diktats de nourriture « healthy » et/ou ethnique, particulièrement tendance ces dernières années, notamment chez les CSP+.

Le tacos à la française répond exactement à cette triple équation en proposant un produit hyper calorique, personnalisable à l’infini (entre les viandes et les sauces, il est possible de créer plusieurs milliers de tacos différents à partir de quelques ingrédients simples) et en rupture totale avec les codes de la nourriture healthy et ethnique des trentenaires et quarantenaires appartenant aux CSP+. Et pour couronner le tout, le tacos est facile et rapide à manger.

Un secteur rentable

Ouvrir un restaurant de tacos demande un investissement important. Outre un local en emplacement numéro 1 à proximité d’un établissement scolaire, universitaire ou supérieur, il faut également compter un investissement important pour les travaux d’agencement, de rénovation et l’équipement. Enfin, pour être rentable, un restaurant de tacos doit être ouvert sur de larges plages horaires et ainsi compter une équipe de salariés.

Toutefois, en contrepartie de cet investissement important, le secteur offre une rentabilité exceptionnelle, qui rappelle encore une fois celle des kebabs dans les années 80 ou des pizzas dans les années 90. Et pour cause : le coût de revient d’un tacos vendu en moyenne 7€ ou 8€ est de 2€, voire moins. Les ventes quant à elles peuvent atteindre des volumes considérables : le chiffre d’affaires moyen d’un restaurant de tacos sous enseigne est compris entre 750 000€ et 2 millions d’euros !

Il n’est donc pas étonnant que les candidats à la franchise soient nombreux à se tourner vers ce nouvel eldorado de la restauration rapide, qui, contrairement au marché de la restauration traditionnelle, ne connaît absolument pas la crise et porte même l’ensemble du secteur.

Ouvrir un restaurant de tacos : quelle franchise ?

Vous êtes intéressé par le monde de la restaurant rapide et vous souhaitez vous lancer à votre compte sur le marché du tacos à la française ? Découvrez les enseignes leaders du secteur pour ouvrir une franchise de tacos.

O’Tacos : créée en 2007, l’enseigne O’Tacos est devenue en à peine plus de 10 ans le leader de ce marché en plein développement et compte aujourd’hui 220 restaurants dans toute la France. Ses marques de fabrique : un design chaleureux, convivial et typé « américain » ainsi que des menus entièrement personnalisables. Ses dernières innovations : les tacos sucrés, pour offrir encore plus de calories aux consommateurs gourmands !

New School Tacos : Créée en 2015 par deux restaurateurs et comptant aujourd’hui 8 restaurants, l’enseigne New School Tacos se présente comme l’alternative au French Tacos développée par des professionnels de la restauration. Misant sur un design contemporain aux couleurs pop, l’enseigne propose aux candidats à la franchise un modèle pour restaurateur et un modèle pour investisseur. La tête de réseau revendique des process et des normes exigeantes héritées du monde de la restauration rapide américaine.

Takos King : Créée en 2014 en région PACA, l’enseigne Takos King compte déjà une vingtaine de restaurants et ambitionne de se développer en France mais aussi dans le Bénélux et aux Etats-Unis, dans les années à venir. La grande force de Takos King est d’appartenir au Groupe FBH Food qui pilote le développement de 12 marques-enseignes de restauration rapide 100% halal.

Tacos Avenue : Créée en 2007 et lancée en franchise en 2014, l’enseigne Tacos Avenue compte aujourd’hui près de 20 restaurants en France et ambitionne d’atteindre une centaine de points de vente à moyen terme. Son point fort : un accompagnement important comptant notamment 5 semaines de formation initiale pour fournir toutes les chances de réussite aux membres du réseau.

Chamas Tacos : Créée en 2014 et lancée en réseau en 2016, l’enseigne Chamas Tacos, qui mise sur un design chaleureux et convivial aux accents chics, compte déjà 12 restaurants en France et en Belgique. L’un des points forts de Chamas Tacos est son comptoir, conçu spécifiquement selon le cahier des charges de l’enseigne et permettant, grâce à une optimisation de l’espace et du rangement des produits et ustensiles, de délivrer un tacos en moins de 5 minutes, quelle que soit l’affluence.

Nachos : Fondée en 2013 et lancée en réseau en 2016, l’enseigne Nachos propose aux clients des plats issus de la cuisine mexicaine confectionnés à partir de produits frais et sains : fajitas, tacos, salades. L’un des points forts de l’enseigne, c’est un concept performant permettant de dégager au moins 10% de résultat net dès la première année grâce à des process optimisés et rôdés, validés sur plusieurs unités pilotes et déjà 4 restaurants.

Le Spécial : Fondée en 1999 et lancée en réseau en 2017, Le Spécial est une enseigne de restauration rapide généraliste proposant aussi bien des burgers que des kebabs, des pizzas et, bien évidemment, des tacos. Misant également sur le halal, l’enseigne cible une clientèle large et table sur sa diversité de produits pour générer de la performance.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 2 avis

ces franchises recrutent actuellement

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top