Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Le pôle restauration, le nouvel atout des centres commerciaux

Une façon de retenir les clients

Publié le , Franchise magasin
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Alors que les centres commerciaux voient leur fréquentation s'étioler, de plus en plus de vieux centres et la majorité des nouveaux centres se dotent d'un pôle restauration qui s'affiche comme un moyen de prolonger le parcours client. Explications.

Extension centre commercial FenouilletLa galerie marchande uniquement commerçante des grands centres commerciaux a vécu. Désormais, le centre commercial d'aujourd'hui se doit de multiplier les pistes nouvelles pour attirer une clientèle toujours plus exigeante. Ferme urbaine, mur d'escalade, parcours santé, chute libre, espaces de coworking, logements, activités culturelles, boutiques éphémères, aire de jeux pour les enfants... le centre commercial nouvelle génération dépasse les strictes fonctions commerciales pour déborder de plus en plus sur des activités ludiques et conviviales. L'idée est bien là de réenchanter le parcours d'achat en provoquant la surprise, l'étonnement, mais aussi la complicité et l'attractivité pour diversifier les propositions et mieux lutter contre l'évasion vers le e-commerce.

>> Lire aussi : Le centre commercial doit se réinventer d’urgence

Dans cette logique mixant commerce et loisirs, le pôle restauration s'avère de plus en plus un atout.

A cela rien d'étonnant d'ailleurs. Dans une interview publiée par l'hebdomadaire L'hôtellerie Restauration l'été dernier, Gontran Thuring, délégué général du Conseil national des Centres Commerciaux (CNCC) confirme que « quelle que soit la typologie du centre commercial, la place de la restauration est grandissante à la fois en quantité et qualité. »

Les pôles restaurants, une tendance forte

Aujourd'hui, la restauration représente 10 à 15% des unités commerciales dans un centre commercial, mais selon Gontran Thuring, ce pourcentage ne demande qu'à progresser pour atteindre les 20 à 25% dans les prochaines années, comme chez les Anglo-Saxons.

Pourquoi une telle progression ? « La restauration est un moyen de prolonger le parcours du consommateur et d'améliorer l'expérience client, d'où la diversification et la montée en gamme des offres de restauration. » Qui sont les acteurs en présence dans les centres commerciaux ? Les grandes enseignes de la restauration traditionnelle bien sûr, mais aussi des réseaux de moindre envergure qui s'appuient sur des concepts innovants, de restauration rapide ou de restauration à table. Quels que soient les réseaux implantés, la règle d'or est de varier les propositions pour offrir aux clients un plus grand choix. Cuisine ethnique, cuisine du terroir, gourmandises et autres sandwichs sont mobilisés pour séduire le maximum les consommateurs.

>> Lire aussi : Dossier : les centres commerciaux en France

Des projets tous azimuts ces prochaines années

Qu'il s'agisse de projets de création de nouveaux centres ou d'extension / rénovation d'anciens centres, la tendance à la diversification ludiques et de loisirs, et la mise en avant de pôle restauration servent de fil conducteur chez toutes les foncières.

  • A Créteil Soleil, Klépierre inclut ainsi dans son projet d'extension (fin 2019) et de rénovation (2020), la création de 11.000m² supplémentaires qui accueilleront des nouvelles boutiques, mais aussi 6 salles de cinéma, et 15 nouveaux restaurants dans un espace restauration entièrement revisité.

  • A Muret à côté de Toulouse, le projet de création Les Allées Shopping porté par Sodec prévoit en complément d'un hypermarché et de sa galerie marchande, un retail-park, mais aussi un pôle loisirs comprenant de la restauration, de l’hôtellerie, et une grande salle de spectacles de 1.500 places sur 15.000 m².

  • Le projet Open Sky à Plaisir dans les Yvelines porté par La Compagnie de Phalsbourg prévoit lui aussi aux côtés des commerces classiques, un multiplex et un pôle de restauration.

>> Lire aussi : Quel avenir pour les retail parks en France ?

  • A Lille, le projet Lillenium porté par Vicity va encore plus loin. Fin 2019, adossés aux commerces classiques, les Lillois trouveront 10 restaurants regroupés autour d’une terrasse commune de 320 m², un Skybar & son roof top panoramique, un Ice Bar. Le site va également accueillir en exclusivité de La Cité des Enfants (unique en France dans un centre commercial !).

  • A Saint-Etienne, le projet Steel porté par Apsys Group proposera bientôt un ensemble commercial unique de 60 boutiques et restaurants sur 70 000 m² complétés par 5.000 m² d’activités indoor et 37.000 m² d’espaces verts et de terrains de jeux.

  • A Servon en Seine-et-Marne, le projet Eden porté également par Apsys Group proposera lui aussi un mix de commerces, restaurants, loisirs indoor / outdoor et espaces de vie conviviaux.

  • A Saint-Martin d’Hères, le projet Neyrpic porté par Apsys Group a été conçu pour être un lieu pluriel où commerces, loisirs, sports, culture et nature seront mixés. Les 50.000 m² du projet seront traversés par une coulée verte qui accueillera événements, activités saisonnières, happenings, terrasses de cafés et restaurants.

  • A Valbonne, le projet Open Sky porté par La Compagnie de Phalsbourg prévoit dès 2018 la création de 60.000 m² de surfaces commerciales, 20.000m² de bureaux, services publics et équipements collectifs, 10.000m² d’hôtellerie en adéquation avec le programme. Les restaurants pourront bénéficier d’une vue sur le lac central depuis leurs terrasses.

  • A Petite Forêt dans le Nord, l'extension du centre commercial portée par Ceetrus (Immochan) va ajouter à l'existant 55.000 m² pour accueillir de nouvelles boutiques mais aussi un espace restauration et un espace de loisirs de 6.000 m².

  • A Cergy-Pontoise, le site des 3 Fontaines porté Hammerson va lui aussi être étendu de 33.000 m² pour accueillir notamment d’ici 2020 un pôle Restauration comptant 12 restaurants ouverts 7 jours/7.

  • A Lyon, l'extension de Yellow Pulse portée par Ceetrus (Immochan) va mixer sur un peu plus de 27.000m² commerces, loisirs, culture et services. Le projet prévoit un ensemble de 150 boutiques, ainsi que 3.000m² de pôle restauration, 25.000m² dédiés aux loisirs et à la culture, ainsi qu'une ferme urbaine.

  • A Bordeaux, la création du centre Bordeaux Saint-Jean portée par Apsys Group développera sur 88.000 m² un mix à ciel ouvert, où l'on trouvera des logements, des bureaux, des établissements hôteliers, des commerces, mais aussi un pôle restauration/bars/discothèque, loisirs.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !