logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Ouvrir une micro-crèche en franchise : quel diplôme pour se lancer ?

L’ouverture et la gestion d’une micro-crèche ne requièrent aucun diplôme particulier.

Publié le

Encadrée par la protection maternelle et infantile (PMI) et soumise à l’autorisation de fonctionnement délivrée par le Président du conseil départemental, l’ouverture d’une micro-crèche ne nécessite cependant pas forcément de diplôme particulier. 

enfant jouant à un jeu de construction en crecheAccueil en crèche : toujours trop peu de places pour les enfants

Les structures de garde collective sont de plus en plus demandées en France par les parents, qui privilégient la crèche aux autres modes de garde (assistante maternelle, garde partagée, etc) pour les enfants de moins de 3 ans. Or, si la capacité d’accueil dans ce type de structure a considérablement augmenté au cours des dernières années, passant par exemple de 48,3 places pour 100 enfants en 2008, à 55,1 places en 2013 selon les chiffres de l’Observatoire national de la petite enfance de la Cnaf, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour que chaque famille souhaitant inscrire son enfant en crèche puisse le faire.

En 2013, un vaste plan de financement avait été lancé pour accroître la capacité d’accueil des enfants. Mais il ne suffira pas. « Nous ne parviendrons pas en 2017 à l’objectif de 100.000 places supplémentaires créées en 5 ans, qui était ambitieux », a ainsi regretté le président du conseil d’administration de la Cnaf, Jean-Louis Deroussen, interrogé par l’AFP au printemps 2016.

Pas besoin de diplôme spécifique pour gérer une micro-crèche

La tendance est donc à l’ouverture de micro-crèches privées sur ce marché en plein boom, des établissements qui permettent d’accueillir au maximum dix enfants, afin de pallier ce manque de places. Et la perspective de se lancer dans la gestion d’une micro-crèche séduit de nombreux créateurs d’entreprise. D’autant qu’ils ont la possibilité d’opter pour le système rassurant de la franchise, qui leur permet de créer leur entreprise tout en bénéficiant de l’appui d’un réseau solidement implanté sur le territoire national.

C’est notamment le cas des enseignes Les Chérubins, La Cabane d’Achille et Camille, Baby Trees ou encore Kangourou Kids, via son concept Koala Kids, qui offrent toutes un accompagnement complet, assorti d’une formation, aux entrepreneurs qui décident de se lancer à leurs côtés.

Résultat pour ces créateurs d’entreprise : pas d’obligation de justifier d’une formation spécifique dans la petite enfance pour gérer leur micro-crèche. Le personnel embauché pour encadrer les enfants au sein de la structure devra lui, en revanche, être titulaire du diplôme d’éducateur de jeunes enfants (EJE), d’auxiliaire de puériculture ou d’un CAP Petite enfance. 

Cette absence de besoin de diplôme s’explique par le fait que le franchisé qui crée sa micro-crèche ne travaillera pas directement avec les enfants. S’il sera en contact régulier avec eux et devra forcément apprécier travailler dans leur environnement, ce n’est pas au gestionnaire de la micro-crèche que reviendra le soin de changer les enfants, de les mettre au lit ou de leur donner à manger. Si le créateur d’entreprise a prévu d’intervenir lui-même au sein de la crèche, il devra, dans ce cas-là bien entendu justifier du diplôme adéquat en fonction du poste occupé. 

Bien préparer l’ouverture de sa micro-crèche

Comme pour tout projet de création d’entreprise, l’ouverture d’une micro-crèche en franchise demande un bon travail de préparation en amont. Jean-Paul Zeitline, associé fondateur du cabinet d’accompagnement Progressium, liste ainsi, dans une réponse rédigée pour le Pôle des Experts de Toute la Franchise, 10 étapes incontournables avant de se mettre à son compte

  1. Identifier tous les réseaux de micro-crèches qui se développent en franchise
  2. Aller à la rencontre des franchiseurs
  3. Prendre connaissance des différents DIP
  4. Rencontrer les franchisés en place et échanger avec eux
  5. Choisir la franchise qui correspond le mieux à ses attentes et ses valeurs
  6. Signer son contrat de franchise
  7. Sélectionner le local adéquat et débuter les travaux
  8. Obtenir le financement nécessaire
  9. Obtenir toutes les autorisations nécessaires à l’ouverture de la micro-crèche
  10. Ouvrir !
Et de préciser que « l'ensemble de la démarche peut prendre 6 mois à 1 an ». 

Si vous avez pour projet de vous reconvertir en 2018 dans le secteur de la petite enfance en ouvrant une micro-crèche en franchise, c’est donc le moment de vous lancer dans les démarches ! Vous pouvez bien entendu découvrir les réseaux proposant un accompagnement complet aux porteurs de projet sur les pages de Toute la Franchise et entrer directement en contact avec l’équipe en charge de leur développement via le bouton Demande de Documentation. 
 
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,6/5 - 46 avis

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top