Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Marché de l'automobile : les chiffres clés et franchises qui recrutent

Midas, Ucar, Autobella, BP...

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn

Le secteur des services automobiles est en pleine évolution. Les nouveaux concepts s’y multiplient : centres auto, agences de location, mandataires auto, garages à domicile, vente de pièces détachées, stations-services, stations de lavage, les candidats à la création d'entreprise ont le choix.

Focus sur le marché de l'automobileEn France, l’automobile est un poste qui pèse lourd dans le budget des ménages. Selon une enquête annuelle de l'Automobile Club Association (ACA) publiée en mars dernier, en 2016, les Français ont dépensé en moyenne entre 5400 et 6200 euros pour leur auto. C’est 1,5% de plus que l’année précédente. Ce budget moyen estimé à 5883 euros en 2016 pour 8469 kilomètres parcourus en moyenne comprend la valeur de la reprise du véhicule, l'assurance, le carburant, l'entretien, le garage, le péage, etc.

Le marché de l’automobile en chiffres

Sachant que près de 81% des foyers français possèdent une voiture et plus d'un foyer sur trois a deux voitures ou plus, le marché de l’automobile est un poids lourd de l’économie. Le parc global en France s’élève ainsi à 42,7 millions de véhicules automobiles. Pour vendre, louer, entretenir et laver tous ces véhicules, la France compte près de 82.000 entreprises spécialistes en services automobile. Par services automobile, on désigne le commerce d'automobile, la réparation automobile, le commerce de détail d'équipements automobiles, le commerce et la réparation de cycles et de motocycles, le contrôle technique automobile, les écoles de conduite, la location de courte durée et de longue durée, les démolisseurs-recycleurs, les parcs de stationnement et les stations de lavage. Toutes ces spécialités très diverses représentaient en 2015, selon les statistiques de l’Anfa (Association Nationale pour la Formation Automobile), un total de 139.600 entreprises employant 399.500 personnes. Les 5 départements les plus dotés en entreprises de la branche sont les Bouches-du-Rhône, le Nord, le Rhône, la Seine-Saint-Denis et les Alpes-Maritimes. A l’inverse, les 5 départements les moins dotés en entreprises de la branche sont la Lozère, le Territoire de Belfort, la Creuse, le Cantal et les Hautes-Alpes.

Un marché en constante évolution

Selon les derniers chiffres de l'Observatoire de l'Anfa, « le nombre d’entreprises a fortement augmenté dans la branche et particulièrement le nombre d’entreprises de zéro salarié en raison de la création du statut d’autoentrepreneur en 2009. Le nombre d’entreprises de zéro salarié est passé de 34.874 en 2008 à 81.742 en 2015, alors que, sur la même période, les entreprises de 1 à 9 salariés ont progressé de 5%, passant de 48.362 à 50.869 entreprises, tandis que les entreprises de 10 salariés et plus diminuaient de 5%, passant de 7371 entreprises en 2008 à 6991 en 2015. »

Toutes ces entreprises, petites ou grandes doivent constamment s’adapter pour faire face à la concurrence. Les clients, toujours à la recherche de petits prix deviennent de plus en plus exigeants et versatiles. Et si les voitures low cost se développent, il en est de même des modes de réparation low cost, de la location entre particuliers, du co-voiturage, etc. S’ajoutent à ces nouvelles pratiques l’évolution législative. Ainsi, depuis le 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique impose aux réparateurs de proposer des pièces de réemploi, et en 2018, la réforme du contrôle technique annoncée fera également bouger les lignes. S’ajoutent à tout cela la digitalisation à marche forcée de la vente et de l’après-vente, la complexification de l’entretien avec toujours plus d’électronique embarquée, la montée en charge progressive de nouveaux besoins face à la mise sur le marché des véhicules électriques... Tous ces éléments remodèlent peu à peu le paysage des services automobiles en France.

Quelles franchises dans les services auto ?

Fin 2016, selon les chiffres de la Fédération Française de la Franchise, les services auto comptaient 83 réseaux (+3 par rapport à 2015), et 7 886 franchisés (+235 par rapport à l'année précédente). Ces unités franchisées ont généré en 2016 2,58 milliards d'euros (vs 2,52 milliards en 2015). Quels sont les réseaux qui se développent en franchise ? Ils sont pluriels bien sûr, mais globalement, on peut résumer les activités principales en 6 grandes catégories :

Les agences de location : Spécialistes de la courte ou de la longue durée, les agences de location de véhicules font partie des activités les plus anciennes du secteur. Fortement concurrencées ces dernières années par l’autopartage et le covoiturage, ces agences parient aujourd’hui sur le service ajouté, aidées en cela par la digitalisation des réservations. Pour ouvrir une agence de location de voitures, le candidat doit disposer d’un minimum de 50.000€ d’apport personnel. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Ada (50.000€ d'apport personnel) ; Ucar (100.000€ d'apport personnel) ; Air-Loc (50.000€ d'apport personnel) ; Toosla (20.000€ d'apport personnel).

Les centres auto : Spécialistes de l’entretien et de la réparation express (vidange, montage de pneus, plaquettes de freins, etc.), les centres auto se développent essentiellement en réseau pour profiter du savoir-faire des enseignes et du poids décisif de prix négociés par les centrales d’achats. Là encore, le ticket d’entrée est assez élevé puisqu’il faut compter un minimum de 50.000€ d’apport personnel pour se lancer. A noter : les grands réseaux ayant pignon sur rue depuis plus de 30 ans, de belles opportunités s’offrent aujourd’hui en reprise d’entreprises franchisées. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Point S (60.000€ d'apport personnel) ; Speedy (50.000€ d'apport personnel) ; Midas (60.000€ d'apport personnel) ; Feu Vert (150.000€ d'apport personnel) ; Norauto (100.000€ d'apport personnel) ; Etape Auto (60.000€ d'apport personnel) ; Feu Vert Services (70.000€ d'apport personnel).

Les mandataires auto : Surfant sur la vague de l’intermédiation initiée par les plateformes tiers de confiance, les mandataires auto proposent, à l’image des agences immobilières, de faire le lien entre des vendeurs et des acheteurs particuliers. Encore récente, cette activité est en plein boom. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Agence Automobilière (10.000€ d'apport personnel) ; Ewigo (20.000€ d'apport personnel) ; BH Car (20.000€ d'apport personnel) ; Autoeasy (10.000€ d'apport personnel) ; Je vends votre auto.com (10.000€ d'apport personnel) ; Simplici Car / Simplici Bike (20.000€ d'apport personnel).

La distribution de pièces détachées, produits d'entretien : En direction des particuliers mais plus souvent des professionnels, les réseaux spécialistes de la distribution de pièces détachées et produits d’entretien dans le secteur de l’automobile se positionnent sur le créneau de la centrale d’achats décentralisée. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Api (50.000€ d'apport personnel) ; Autosmart (15.000€ d'apport personnel) ; Piecesetpneus.com (0€ d'apport personnel).

Les stations de lavage : Développant des concepts d’unités mobiles ou statiques, les réseaux spécialistes du lavage automobile surfent sur des arguments environnementaux (lavage écologique sans eau), et le service ajouté (lavage à domicile, sur les parkings des entreprises ou des supermarchés) pour faire la différence. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Autobella (8.000€ d'apport personnel) ; Cosméticar (3.000€ d'apport personnel) ; Ecolave (4.000€ d'apport personnel) ; Auto Nettoyage (12.000€ d'apport personnel) ; Astikoto (120.000€ d'apport personnel). A noter : le réseau Lavatrans (100.000€ d'apport personnel), se distingue des autres en se positionnant sur une offre exclusive de lavage des poids lourds.

Les autres services : Stations-services, garages mobiles, spécialistes des vitrages, de la retouche de carrosserie, parcs de stationnement, décalaminage, agences de cartes grises... les réseaux de cette catégorie développent des activités tous azimuts. Parmi les réseaux à suivre, on peut citer : Total et Total Access, concept de stations-services (8.000€ d'apport personnel) : BP, concept de stations-services (10.000€ d'apport personnel) ; Glastint, concept de pose de films et remplacement vitrage (30.000€ d'apport personnel) ; Ouiglass.com, concept de remplacement de pare-brise (7500€ d'apport personnel) ; Best'Oil, concept de garage mobile (3.000€ d'apport personnel) ; Relaxauto, concept de garage à domicile (5.000€ d'apport personnel) ; Carbone Zéro, concept de décalaminage des moteurs (2.000€ d'apport personnel) ; X'Treme Color (20.000€ d'apport personnel) ; Alyse Parc Auto, concept de parcs de stationnement (10.000€ d'apport personnel) ; Carte Grise Café, concept d'agences de cartes grises (10.000€ d'apport personnel) ; Geoclic Solutions, concept de géolocalisation des flottes auto (2700€ d'apport personnel) ; Opef, concept de vente de produits et services liés au gasoil (15.000€ d'apport personnel).

 

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google plus Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !