Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Love Money : Qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ?

Le financement d'une entreprise par ses proches

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Littéralement « argent de l’amour » en anglais, le Love Money répond à un objectif : donner les moyens à un proche (ami ou parent) en qui l’on croit de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. Egalement connu sous le nom de « 3F », pour Friends, Family et Fools, littéralement les amis, la famille et les passionnés, le Love Money répond à une logique bien particulière qui implique proximité et confiance.

calculatrice et argent pour illustrer le principe du love moneyLove Money, qu’est-ce que c’est ?

Le Love Money est une alternative financière aux crédits traditionnels servis par les banques. Pour le créateur, faire appel au Love Money consiste à impliquer financièrement ses proches dans la constitution ou le développement de son affaire. Cette implication financière est formelle : les proches deviennent des actionnaires de l’entreprise. Généralement, l’objectif de cet investissement est plus affectif que lucratif. En d’autres termes, les proches investissent pour aider le créateur à se lancer ou à développer une affaire existante et non pour gagner de l’argent. Parfois même, les « prêteurs familiaux » peuvent perdre leur mise de fonds...

L’investissement est donc risqué en ce sens que le créateur est souvent débutant et son affaire peut très bien ne pas marcher. Ce risque financier lié au fait même de la nature de l’investissement peut faire hésiter les proches, ou pour le moins, créer des tensions (voire des rancœurs !) au sein même de la famille. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’emprunteur sollicite ses parents (père et mère) en présence de frères et sœurs. La fratrie peut se sentir lésée en terme d’héritage.

Love Money, pour qui, pour quoi ?

Le Love Money est surtout utilisé dans le cadre du montage du capital social d’une entreprise en création (crowdfunding), mais peut aussi, le cas échéant, être utilisé dans le cadre d’une recapitalisation après le lancement de l’entreprise.

Dans le premier cas, la solution du Love Money s’adresse essentiellement à deux types de profils de créateur :

  • les créateurs qui ont des difficultés à obtenir un prêt bancaire et qui ne souhaitent pas prendre des associés extérieurs au cercle des proches
  • les porteurs de « petits » projets, c’est-à-dire des projets qui ne nécessitent pas un apport personnel important.

Dans le deuxième cas, la solution du Love Money s’adresse essentiellement aux jeunes entreprises qui connaissent un développement rapide et se retrouvent de ce fait à cours de trésorerie, ou les entreprises qui ont besoin d’un apport en capital supplémentaire pour mener à bien le lancement d’un nouveau produit, une action de recherche et développement, un lancement à l’international, etc.

Dans les deux cas, le Love Money permet de renforcer un capital social un peu trop faible, ce qui poffre un effet de levier. Les banques prêtent en effet plus facilement à une entreprise capitalisée qu’à une entreprise au capital social limité.

Love Money, comment ça marche ?

Le Love Money s’inscrit dans le cadre classique de la recherche de financements. Les finançeurs potentiels sont sollicités sur la présentation d’un projet structuré. Un business plan détaillé est donc réalisé par le créateur. Il vient en appui de la demande.

Les prêts consentis sont généralement octroyés en contrepartie de parts du capital social dont la proportion est calculée à la hauteur des apports. Le proche devient donc actionnaire de l’entreprise. Si l’activité prospère, l’investissement pourra devenir rentable. A l’inverse, si l’activité ne décolle pas et génère des pertes, l’investisseur pourra perdre sa mise de départ.

Pour mettre en place un financement en Love Money, deux principales solutions existent :

  1. Soit le créateur contacte directement ses proches, leurs présente son projet et tente de les convaincre de partager l’aventure de la création en injectant des deniers personnels
  2. Soit le créateur présente son projet sur un site de crowdfunding et incite ses proches à y participer via la plateforme en ligne. Cette deuxième solution peut être intéressante puisqu’elle permet d’ouvrir plus largement le profil des investisseurs potentiels (famille, amis, mais aussi tierce personne).

Dans tous les cas, les proches sollicités ont tout intérêt à formaliser les prêts consentis. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils peuvent bénéficier d’exonérations d’impôts conséquentes !

Dans le détail, le législateur encourage fiscalement les investissements de particuliers au sein des TPE PME à double titre  :

  • Réduction de l’ISF : L'article 16 de la loi TEPA du 21 août 2007 a créé une réduction d'impôt de solidarité sur la fortune en cas d'investissement dans les PME non cotées. Cette réduction est de 50 % des sommes investies et plafonnée à 45 000 €. Cette réduction est accordée pour l'investissement en direct au capital de PME éligibles. Les titres souscrits au capital de la PME doivent être alors conservés jusqu'au 31 décembre de la 5e année suivant la souscription. En revanche ces titres ne peuvent pas être remboursés (par réduction du capital par ex) avant le 1er janvier de la 11e année suivant la souscription. Si ces conditions de délai de conservation ne sont pas respectées, alors la réduction d'ISF est reprise avec des pénalités additives.
  • Réduction de l’impôt sur le revenu (réduction d'impôt Madelin) : Les contribuables qui souscrivent au capital d'une société non cotée, lors de la création ou à l'occasion d'une augmentation de capital, bénéficient d'une réduction d'impôt sous conditions. Les titres doivent être détenus au moins jusqu'au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la souscription et l'achat des titres ne doit pas donner lieu à remboursement avant la fin de la septième année suivant celle de la souscription. La réduction d'impôt est reprise quand l'investisseur ne conserve pas ses titres pendant la durée minimale exigée. Toutes les PME de moins de sept ans sont éligibles mais la société doit toutefois employer au moins deux salariés à la clôture du premier exercice suivant celui de la souscription (ou un seul s'il s'agit d'une activité artisanale). Le montant de la réduction d'impôt octroyée dans ce cadre est égal à 18% des versements effectués chaque année pendant la période de référence, versements pris dans la limite de 50 000 euros (personne seule) ou 100 000 euros (couple marié ou pacsé).

A noter : Les deux avantages fiscaux (IR et ISF) peuvent être cumulés, mais il est nécessaire de faire deux souscriptions distinctes et deux versements séparés.

Love Money, les avantages et inconvénients pour le créateur

Proximité, rapidité, confiance, les avantages de recourir au Love Money pour le créateur se résument à ces trois mots. Dans le détail, le Love Money s’appuie sur une relation de proximité entre le créateur et ses finançeurs Love Money. Il s’agit de proches : famille et amis essentiellement. Pour ces proches, la prise de décision d’abonder ou non au capital est souvent rapide ce qui accélère le processus de recherche de financements. La confiance envers le créateur et son projet, régit l’engagement des finançeurs. Cette confiance permet de servir d’amorçage pour procéder à une levée de fonds plus importante auprès d’une banque ou auprès de particuliers dans le cadre d’une action de Crowdfunding.

Au titre des inconvénients, le fait de faire appel à des proches pour se lancer dans l’aventure de la création fait peser un risque sur les finançeurs. Le créateur peut être tenté d’être trop optimiste sur ses chances de réussites et du coup, les proches peuvent perdre leurs mises de fonds. Cela peut entraîner des conflits entre le créateur et les proches. La rédaction des statuts de l’entreprise doit parer à ces risques de conflits latents. La mise en place d’un document écrit régissant formellement les relations entre les différents intervenants est plus que conseillée.

Autre inconvénient pour le créateur : Le Love Money est par définition composé de sommes limitées. Les proches n’ont en effet souvent que quelques économies à injecter dans le projet. Il faudra donc trouver des sources de financement complémentaires pour boucler le budget. 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !