logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

La sécurité privée en franchise, un marché d'avenir ?

Un marché porteur, mais peu de réseaux

Publié le

Le marché de la sécurité privée est clairement en plein boom depuis les années 2000. Alarmes, systèmes biométriques, télésurveillance... toutes les branches sont aujourd'hui de plus en plus sollicitées par les particuliers mais aussi par les professionnels depuis les attentats.

Sécurité privéeComme le rappelait, tout récemment, un focus réalisé par l'Insee, le secteur de la sécurité se porte bien. Il se développe d'ailleurs régulièrement depuis les années 2000. « Le chiffre d’affaires des entreprises privées de sécurité s’était stabilisé lors de la crise économique de 2008-2009 puis a repris sa progression. En 2015, dans le contexte des événements tragiques de l’année, la hausse atteint 3,5%, dont 3% pour les activités de sécurité privée et 4,2% pour celles liées aux systèmes de sécurité. » Et cette hausse du chiffre d'affaires s'intensifie encore en 2016 : +3,5% au premier semestre 2016 après +2,7% au second semestre 2015 et +0,5% au premier.

Un vaste domaine d'activité

Le secteur des enquêtes et de la sécurité décrit par l'Insee, recouvre trois types d’activités :

  • les activités de sécurité privée
  • les activités liées aux systèmes de sécurité
  • les activités d’enquête

L'ensemble de ces trois activités représente 5% des activités de services administratifs et de soutien aux entreprises. « Le sous-secteur des activités de sécurité privée est majoritaire dans le domaine de la sécurité avec 77,5% du chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur. Il recouvre les services de garde et de patrouille, ceux de transports de fonds, et ceux d’agents de sécurité, à l’exclusion des services de la police. » Le reste du chiffre d'affaires est généré essentiellement par le sous-secteur des activités liées aux systèmes de sécurité (19,5% du chiffre d’affaires du secteur). Ce sous-secteur comprend les activités des opérateurs de surveillance et télésurveillance des systèmes de sécurité, ainsi que l’installation et la maintenance des systèmes. Le sous-secteur des activités d’enquête (notamment l’activité des détectives), ne représente que 3% de ce chiffre d'affaires.

Des activités globalement en hausse

Si globalement le chiffre d’affaires du secteur est en hausse, cette progression est portée essentiellement par l’activité liée aux systèmes de sécurité. « Le chiffre d’affaires augmente d'environ 45% entre début 2010 et début 2016 dont près de 11% pour la seule année 2015 ». Comment l'Insee explique ce bond en 2015 ? Il s'agit en fait d'une croissance conjoncturelle. « En effet, la demande d’installation de vidéosurveillance et de portiques de sécurité s’intensifie après les événements de l’année. » Les autres sous-secteurs sont également orientés à la hausse mais dans une moindre mesure : « Les attentats survenus en 2015 contribuent vraisemblablement au dynamisme de l’activité dans le secteur de la sécurité. L’Euro de football, organisé dans plusieurs grandes villes de France en juin et juillet 2016, renforce encore ce mouvement au premier semestre 2016 (+3,9% dans les activités liées aux systèmes de sécurité et +3,3% dans les activités de sécurité privée) Les derniers événements tragiques survenus à l’été 2016 continueront probablement d’alimenter le dynamisme du secteur. »

Les réseaux à suivre dans le secteur de la sécurité privée

Si plusieurs réseaux se développent sur le vaste secteur de la sécurité privée, rares sont ceux qui profitent à plein de la hausse de ces dernières années. Pourquoi ? Tout simplement parce que les candidats sont rares dans ce segment d'activités. En raison du risque notamment les vocations sont rares. Et c'est sans compter les grandes difficultés de recrutement de personnels qui compliquent largement le développement de chaque unité installée. Les réseaux en présence ont chacun leur particularité.

Chez Globale Sécurité, développé en franchise depuis 2010, le concept décline une vaste palette de solutions de sécurité (mise en place de matériel, télésurveillance et intervention sur alarme). Le réseau s'adresse aussi bien à des clients professionnels (collectivités, commerçants, PME & PMI) qu'à des particuliers. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 25.000€ (droit d'entrée 30.000€, investissement global 40.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 500 et 700.000€.

Chez ADT France, le développement s'orchestre depuis 2008 sous la forme d'un contrat de distribution. Filiale de la division Fire & Security du groupe américain Tyco International, ADT France conçoit, installe et assure la maintenance des systèmes d’alarme et de sécurité électronique (télésurveillance, vidéosurveillance, contrôle d'accès, détection incendie, protection électronique d'articles) pour les entreprises, la distribution, les administrations et les particuliers. Chaque partenaire est agréé par ADT France.

Chez Stanley Security la formule de partenariat choisie est celle du contrat de courtier. Le candidat accède au droit de commercialiser les produits et services de l'entreprise (télésurveillance, vidéosurveillance, contrôle d'accès, EAS, DATI, Incendie). Pour rejoindre ce réseau passé sous la bannière du Groupe Stanley Black & Decker depuis 2013, le candidat n'a pas besoin d'apport personnel (droit d'entrée 1500€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 140.000€.

Chez APS, spécialiste de la vente, de l'installation et de la maintenance de système de sécurité électronique et de fermeture automatisée, le partenariat se décline sous la forme d'un contrat de franchise depuis 2011. Le candidat pour rejoindre ce réseau doit disposer d'un apport personnel de 3.000€ (droit d'entrée 5.000€, investissement global 8.000€). Le CA réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à plus de 200.000€.

D'autres réseaux sont également actifs en France avec des propositions très différentes comme notamment :

Solis Bio One, un réseau spécialiste de la distribution et l'installation des solutions de sécurités biométriques (produits Sentinel, Flash Control, et Finger Point) 

Monsieur Store, spécialiste de la pose de stores et de systèmes de sécurité des ouvertures, apport personnel 30.000€ (droit d'entrée 10.000€, investissement global entre 30 et 60.000€)

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top