logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Parcours France : «un carrefour des opportunités pour changer de vie!»

Interview d'Antoine Colson, co-fondateur du salon

Publié le

Parcours France 2016, le salon des porteurs de projets en France s’apprête à ouvrir ses portes. Mardi 11 octobre, il accueillera en effet tous ceux qui souhaitent changer de région, quitter Paris pour une nouvelle vie. A quelques jours de l’ouverture de cette manifestation, Antoine Colson, co-fondateur, a accepté de répondre aux questions de Toute la Franchise et de revenir sur toutes les réponses que peuvent trouver les visiteurs de ce salon sur place.

antoine colson, co-fondateur du salon Parcours FranceToute la Franchise : Pouvez-vous nous présenter le salon Parcours France, dont cette édition est axée autour de la thématique « Territoires de Croissance » ?

Antoine Colson : Le salon a été créé en 2008, pour amener à Paris et en région parisienne des opportunités de toute la France. Il a été pensé comme un carrefour de ces opportunités, afin de mettre en avant la dynamique à l’œuvre dans les territoires. Nous voulons montrer qu’il y a des secteurs qui explosent dans certaines régions, des dispositifs d’accueil qui sont mis en place ou encore des lieux où le télétravail est favorisé. Ce salon est un peu une caisse de résonnance pour toutes ces actions !

TLF : Quel est le programme de cet événement ?

A.C. : Nous organisons une cinquantaine de tables rondes et ateliers au cours de cette journée. Les tables rondes et conférences sont orientées autour de la thématique de cette année « Territoires de Croissance ». Les ateliers, eux, tournent autour de questions très pratiques, comme la marche à suivre pour reprendre un commerce en région, le financement participatif ou encore la réussite d’un projet de chambre d’hôte. Les visiteurs peuvent également découvrir les opportunités qui existent en milieu rural ou se renseigner sur la reprise d’entreprise. Le programme est donc bien chargé et chacun peut y trouver des réponses à ses questions, quelle que soit sa situation. Il y aura également une partie Pitch projet, où les porteurs de projet, accompagnés d’un mentor, seront invités à présenter leur projet aux visiteurs. L’intérêt est double pour eux : ils peuvent à la fois s’exercer pour convaincre des atouts de leur projet et en même temps s’adresser aux acteurs présents, susceptibles de leur apporter une aide dans la concrétisation de ce projet !

TLF : Quel est le profil des visiteurs de Parcours France? Ont-ils déjà des projets précis ou viennent-ils pour effectuer un premier « balayage » ?

A.C. : Ils ont entre 30 et 40 ans et ce sont des actifs de la région parisienne dans leur grande majorité. Ils sont un projet personnel et professionnel en province et viennent ici pour trouver les clés qui leur permettront de réussir la partie professionnelle. Certains sont à la recherche d’un emploi, d’autres veulent créer une entreprise ou en reprendre une existante. Le désir de reprise est assez classique chez les cadres franciliens qui veulent changer de vie et voient dans le rachat d’une entreprise existante une opportunité de se lancer avec davantage de sécurité.

TLF : Vous avez une douzaine de franchiseurs qui exposent cette année. La reprise en franchise, et la franchise de manière générale, sont-elles des opportunités de changement de vie qui attirent ?

A.C. : La franchise est clairement une trajectoire qui attire ! Certains réseaux sont là d’année en année et ça marche bien pour eux. C’est un sujet qui a de plus en plus de succès et nous sommes d’ailleurs ravis, cette année, que le salon soit intégré à l’opération Entreprendre en Franchise.

parcours france 2016 affiche

TLF : Votre salon rencontre un vrai succès, confirmé d’année en année. Comment expliquez-vous un tel engouement pour cet événement ?

A.C. : Nous avons créé un salon qui répond à une vraie tendance. Avec Parcours France, nous mettons en valeur une réalité qui existe depuis longtemps et qui s’accélère avec la prise de conscience du fait que Paris n’est pas le centre du monde et qu’il est possible de réussir une carrière professionnelle ailleurs que dans la capitale. Chaque année, 200.000 franciliens partent d’Ile de France. C’est important qu’ils puissent trouver, en amont, des réponses à leurs questions et se rendre compte de tout ce que font les territoires pour les accompagner dans leur nouvelle vie. Il faut aussi rappeler que si nous touchons un maximum de personnes de la région parisienne, tous les Français qui souhaitent bouger peuvent trouver leur compte au salon Parcours France. Encore une fois, la notion d’accès aux territoires est très importante ici et cela permet à quelqu’un qui vient de Nantes ou de Mulhouse d’avoir un aperçu de ce que peuvent lui proposer des villes comme Amiens, Quimper ou Montbéliard ; le tout dans un seul et même lieu. Il n’y a bien évidemment rien d’exhaustif, mais c’est déjà un très bon aperçu !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top