logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Qui sont les acheteurs de produits bio ?

Selon un sondage Opinionway pour Senseva

Publié le

Le 19 juillet dernier, Opinionway publiait les résultats d'un sondage réalisé pour Senseva sur la typologie des acheteurs de produits alimentaires et cosmétiques bio.

Les consommateurs bioSelon le sondage réalisé par Opinionway pour Senseva, le profil type des acheteurs alimentaires bio est proche du profil des Français. Sur la base de 1019 acheteurs alimentaire bio, un léger bonus apparaît pour le profil féminin (55%). L'âge moyen des acheteurs ressort à 48,8 ans. Les 18-34 ans sont ainsi 25% à acheter bio, les 35-49 ans 26%, les 50-64 ans 26% également et les 65 ans et plus 23%. En termes géographiques, les acheteurs alimentaires bio sont plus nombreux au Sud-Est (25%) qu'au Sud-Ouest (11%). Entre ces deux extrêmes, l'Ile de France totalise 21% d'acheteurs bio, le Nord-Ouest 22%, et le Nord-Est 21%. Curieusement, ce sont les inactifs (40%) qui sont les plus nombreux à acheter des produits alimentaires bio, loin devant les CSP+ (31%) et les CSP- (29%). Majoritaire mariés (64%), les acheteurs bio sont à 48% des parents avec enfants à égalité avec les couples sans enfants. 45% des sondés ont également acheté un produit cosmétique bio au cours des 12 derniers mois.

6 profils d'acheteurs pour l'alimentation bio

Au regard des valeurs défendues, de manière engagée ou non, les acheteurs de produits alimentaires bio se répartissent en 6 groupes distincts. Les opportunistes réfléchis (22%) rassemblent surtout des femmes adeptes des achats d'opportunités en faibles quantités. Ce profil attend essentiellement une baisse des prix des produits pour acheter bio plus souvent. Viennent ensuite les solos bio (21%), célibataires sans enfant et plus souvent citadins. Les représentants de ce groupe sont des adeptes des fast-food et des plats préparés et surgelés bio. Les convaincus vétérans (17%) sont des consommateurs bio de la première heure. Majoritairement composé d'inactifs, ce groupe achète des produits bio par conviction et pour l'avenir de la planète. A l'inverse, les seniors non impliqués (17%) sont plutôt des nouveaux acheteurs bio qui achètent encore peu de produits restant sceptiques sur les bienfaits du bio. Viennent ensuite les occasionnels non engagés (15%) qui achètent rarement du bio et les jeunes parents bio éduqués (8%), plutôt aisés qui préfèrent acheter bio pour eux et leurs enfants pour le plaisir de manger sain.

Des consommateurs attentifs à leur santé

De manière générale, le degré d'attention aux éléments de santé de l'ensemble des sondés est élevé. 93% des acheteurs de produits alimentaires bio déclarent faire attention à leur santé globale (26% très attention). La proportion est identique pour les acheteurs de cosmétiques bio (94% font attention, 25% font très attention). Quelques différences se font toutefois jour entre les deux profils. Ces différences s'expriment essentiellement pour les acheteurs de cosmétiques bio qui accordent une plus grande attention que les autres à leur santé psychologique et leur apparence physique. Attentifs à leur santé, les acheteurs de produits bio sont également des adeptes plus fréquents de la pratique d'activités en plein-air (72% de pratique mensuelle, 48% de pratique hebdomadaire pour les acheteurs alimentaire bio, 75% et 52% pour les acheteurs cosmétiques bio). Des pics de pratiques sont également à noter sur les activités de décoration, bricolage jardinage, les activités de shopping, recevoir des amis et de la famille. Les acheteurs de cosmétiques bio pratiquent plus souvent que la moyenne les loisirs créatifs, les activités de bien-être de type relaxation ou yoga, ils fréquentent aussi plus souvent les espaces de relaxation et de bien-être, et prennent plus souvent que la moyenne des cours de cuisine et d’œnologie.

Les cosmétiques bio, un profil plus jeune et féminin

Les acheteurs de cosmétiques bio sondés (514 répondants) présentent un profil plus féminin (68%) que la moyenne. L'âge moyen descend pour ce type d'achat à 46,2 ans, avec une nette supériorité proportionnelle d'acheteurs chez les plus jeunes (30% chez les 18-34 ans, 28% chez les 35-49 ans) que dans les tranches d'âges supérieurs (23% chez les 50-64 ans, et 19% chez les 65 ans et plus). En termes géographiques, comme dans l'alimentaire bio, le Sud-Ouest ressort en bas de tableau avec un total de 11% des acheteurs. Les autres zones géographiques pèsent peu ou prou le même poids (21% pour l'Ile de France, 22% pour le Sud-Est et le Nord-Est, 24% pour le Nord-Ouest). Plus souvent mariés (62% des sondés), ils sont quasi à égalité en termes de parentalité : 47% sans enfant, 49% avec enfant. La répartition en termes de catégories socio-professionnelles est assez homogène (38% d'inactifs, 32% CSP+, 30% CSP-). 85% des sondés ont également acheté un produit alimentaire bio au cours des 12 derniers mois. 5 profils distincts sont repérés par Opinionway parmi les acheteurs de cosmétiques bio :

  • Les ambassadeurs engagés (33%), défendent des valeurs fortes (environnement, nature) et achètent essentiellement des produits bio. Ils sont plus prescripteurs que la moyenne et s'intéressent d'avantage aux vertus de la nature.
  • Les accros de la beauté (25%), majoritairement des femmes, sont à la recherche de produits bien-être. Pour cette cible, le prix reste le principal levier d'achat.
  • Les seniors soucieux de leur santé (21%) recherchent principalement des produits respectueux de la peau, avec ou sans label bio.
  • Les défenseurs de la cause animale (12%) achètent bio parce que ce type de produits garantit le non testage sur des animaux.
  • Les bobos / hipsters du bio (8%) sont majoritairement des hommes très soucieux de leur apparence et fortement prescripteurs sur les réseaux sociaux.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis
1 commentaire
08/08/2016 13:41:13
-
Benjamin Aiach
aiach.benjamin@mariloubio.com
Cet article montre que le bio, s'installe dans notre quotidien. L'alimentation vit une mutation importante avec le bio. Dorénavant cette mutation touche la cosmétique, comme d'habitude, avec un peu de retard, la GMS s'intéresse à la cosmétique bio.

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top