logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Fédération des enseignes du Commerce Associé : surprise du maintien de deux semaines de soldes flottants

Le gouvernement a annoncé le maintien le lundi 6 décembre 2010

Publié le

Soldes flottants : La Fédération des enseignes du Commerce Associé s'étonne du maintien des soldes flottants


A la lecture du rapport, la Fédération des enseignes du Commerce Associé se dit surprise de l'annonce du maintien de deux semaines de soldes flottants faite ce lundi par le gouvernement.

UNE DECISION PRISE CONTRE L'AVIS DE LA MAJORITE DES COMMERCANTS...
Contre toute attente, cette période a été maintenue alors que la majorité des commerçants réunis lors de la commission des soldes flottants autour d'Hervé Novelli le 14 septembre dernier, se prononçait contre.

A la lecture du rapport, seul « un tiers des commerces de détail spécialisés dans l'habillement ont effectué au moins une opération de soldes complémentaires », ce dispositif étant utilisé pour « une part non négligeable des distributeurs » à la suite de la période de soldes traditionnelle, démontrant clairement que les soldes flottants ne sont principalement utilisés que pour rallonger la période de soldes fixes, soit un retour à la situation initiale avant la mise en place des soldes flottants.

L'analyse de l'utilisation des soldes flottants indique clairement que le dispositif testé par certaines enseignes en 2009 a été très nettement abandonné en 2010 par la majorité des commerçants l'ayant utilisé l'année précédente.
Il semble également assez difficile de démontrer l'efficacité du dispositif puisqu'à la même période nous assistions au redémarrage de la consommation ainsi qu'au développement des actions de promotions (lié à la modification législative).

Pour appuyer cette analyse, la FCA rappelle, suite à une enquête effectuée auprès des enseignes du Commerce Associé[1] que près de 80% des répondants n'utilisent globalement pas les soldes flottants. Les jugeant peu efficaces et extrêmement confusants pour les consommateurs, les enseignes du Commerce Associé ont préféré se reporter sur les actions de promotion de manière plus intense.

La FCA déplore que ce résultat n'ait été que très peu pris en compte puisque le rapport ne relate principalement que des chiffres concernant l'habillement alors que d'autres secteurs du commerce (arts de la table, sports-loisirs, équipement de la maison,...) se trouvent également concernés par ces mêmes périodes de soldes.


... ET DES ACTEURS DE LA CONSOMMATION
La FCA souhaite également exprimer son étonnement sur l'interprétation faite sur le soutien des consommateurs vis-à-vis du maintien des soldes flottants.
A la lecture du rapport seul « 35 % des personnes interrogées ont déclaré avoir déjà entendu parler des soldes flottants avant l'enquête, et seulement 28 % des 15-24 ans » démontrant une véritable confusion dans l'esprit du consommateur entre périodes de promotions et soldes flottants. En effet, dépourvues de toute communication, les deux semaines de soldes flottants ne font qu'alimenter une véritable perte de repères dans l'esprit du consommateur, accentuée par le principe même de ces soldes qui se trouvent appliqués à la discrétion de chaque établissement.

A l'inverse, si l'on regarde l'avis des représentants des consommateurs et, plus précisément, des associations de consommateurs, la majorité (80%) se prononce contre ce système « pour lesquelles la réflexion globale est de privilégier un temps raisonné de soldes » (rapport Credoc et IFM).

Les soldes flottants n'étant clairement pas identifiés par le consommateur, ceux-ci pourraient donc être remplacés par des opérations de promotion, déjà très nombreuses notamment via la dernière réglementation sur la promotion de déstockage, permettant ainsi de faciliter les déstockages intermédiaires.

La FCA demande donc un soutien et un engagement fort du gouvernement vis-à-vis du commerce et de ses PME mais également une écoute plus attentive de leur opinion. Véritable acteur dans l'économie française, l'avis et les enjeux de celles-ci ne sont pas à négliger...


CONTACT PRESSE :
Ludivine Rouzès // Relations presse et communication
01 44 37 02 00 // lrouzes@fca-commerce-associe.fr

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top