logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Terrible mois de novembre pour le commerce spécialisé

Selon la Fédération Procos

Publié le

Dans un communiqué publié le 22 décembre, Procos, la Fédération du commerce spécialisé revient sur les chiffres en baisse d'un mois de novembre jugé terrible.

Selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations), « l’activité du commerce de détail spécialisé accuse un net repli en novembre, en finissant à -4,9% (par rapport à novembre 2014), à périmètre comparable ». Cette évolution négative est d'autant plus difficile qu'elle se réfère à un historique qui était déjà défavorable : le mois de novembre 2014 avait fi ni à -5,1% après 2 autres mois historiquement faibles du fait de « l’été indien 2014 ».

Pourquoi le commerce a dérapé ? Deux raisons sont mises en avant par Procos, la météo trop clémente mais aussi et surtout le choc des attentats du Bataclan du 13 novembre. Pourtant précise Procos, sur le papier, « les décalages calendaires favorisaient ce mois de novembre qui comptait un jour ouvré de plus qu’en 2014 (24 jours contre 23) dont le même nombre de samedis ouvrés. » Mais comme en 2014, ce mois de novembre 2015 avec ses températures trop clémentes a largement écorné les envies de textile d’automne (+2,7 ° au-dessus de la moyenne, plaçant novembre 2015 au 3ème rang les plus chauds depuis 1900).

Et si les chiffres du début du mois sans être mirobolants, semblaient malgré tout positifs, « les actions terroristes parisiennes du 13 novembre ont stoppé l’élan de consommation. Les magasins ont accusé un -50% le samedi 14, puis un -30% dans la semaine du 16 novembre et -10% dans la semaine du 23 novembre. »


C'est Paris bien évidemment qui a subi les plus fortes chutes « cependant les chiffres des rues comme des centres commerciaux de centre-ville ont été partout affectés (-7%). » Seuls les commerces de périphéries ont moins soufferts (-3,7% en moyenne, dont -2,9% pour les centres commerciaux et -4,6% pour les parcs d’activité).


Par secteurs d’activités, l’alimentaire et l’hygiène-beauté-santé arrivent face à cette adversité à tirer leur épingle du jeu. « L’équipement de la maison très présent en parcs périphériques ressort légèrement négatif. » A l'inverse, le textile, les loisirs et encore plus la restauration sont beaucoup plus à la peine.


« Sur une plus longue période, l’activité du commerce spécialisé s’établit à 0,0%, en cumul à 11 mois. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top