logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Créations d'entreprises : le Languedoc-Roussillon pire région pour son accueil (Dossier)

351 231 établissements en 2013

Publié le

Caractérisé par un tissu économique majoritairement composé de TPE de moins de 10 salariés (94,8%), le Languedoc-Roussillon compte 351 231 établissements actifs en 2013, soit 5,2% du total national.


En 2014, 29 218 nouvelles entreprises marchandes non agricoles ont été créées en Languedoc-Roussillon (soit une légère progression de +0,3% contre +2,6% au niveau national), la relance des créations en auto-entreprenariat (+2,1%) surcompensant le repli quasi généralisé enregistré au niveau des autres statuts (-1,8%). 96% des entreprises créées n’ont pas de salarié.


A l’instar des années précédentes, près d’une entreprise sur 3 a été créée dans le secteur « commerce, transport, hébergement-restauration » où le régime d’autoentrepreneur s’est affirmé (+3,7%), pendant que les sociétés et autres entreprises individuelles connaissaient une forte régression (-4,9%). Une situation similaire à celle du secteur des services aux particuliers, où l’auto-entrepreneuriat porte l’essentiel de la hausse constatée (+1,3%).


Les créations augmentent également dans les services aux entreprises, (24,5% du total des créations, +1,3% par rapport à 2013 et +29,5% hors auto-entrepreneur), essentiellement dans les activités scientifiques et techniques et les services administratifs de soutien (+2,5%).


Si le nombre d’entreprises dans l’industrie, en stagnation depuis 3 ans, reprend sa progression en 2014 (+6,2%) grâce au dynamisme des créations hors auto-entrepreneuriat, la construction continue à enregistrer un recul important, et ce quel que soit le statut de création considéré (-5%, -6,6% hors auto-entrepreneurs).

Le Languedoc Roussillon : Convivialité générale F


Les entrepreneurs de la région Languedoc-Roussillon sont clairement critiques en ce qui concerne la convivialité générale de leur territoire en attribuant un F, soit la plus mauvaise notation du classement. Ceci étant, les autres critères font notablement mieux. Les règlementations notamment obtiennent un B-, avec un bonus (B+) pour la santé / sécurité. La facilité de création d'une entreprise obtient un C+, tandis que la facilité de recrutement et les formations / réseautage obtiennent un C.


Au niveau de ses départements, la région est particulièrement plombée par le F en convivialité générale octroyé par les entrepreneurs de Lozère. Les autres départements que sont les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Hérault, et le Gard font mieux sur ce plan avec un C+. Curieusement aussi, la Lozère se distingue par son point fort : la facilité de recrutement (noté B). Dans tous les autres départements, et de manière générale sur l'ensemble de la France, ce critère est cité en point faible.

Le Languedoc-Roussillon fera prochainement partie d'une nouvelle grande région administrative aux côtés de Midi-Pyrénées.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top