logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Créations d'entreprises : la Champagne-Ardenne dans le top 5 de l'attractivité (Dossier)

L'an dernier, 7 609 entreprises nouvelles

Publié le
Réputée pour son vin festif, la Champagne-Ardenne souffre d'une image un peu trop vinicole vue de l'extérieur. Mais si l'on en croit les dirigeants de TPE-PME du crû, la région est une terre accueillante pour les créateurs d'entreprise.

Avec quelque 40 196 établissements recensés au 1er janvier 2015 (hors agriculture) dont 43,5% n'ont pas de salariés et 45,1% ont de 1 à 9 salariés, la Champagne Ardenne cultive sur ses terres une vraie politique de séduction envers les entrepreneurs. Enfin presque, car en effet l'effet séduction est loin de concerner tous les départements de la région. Ainsi, quand en 2014, la région enregistre 7 609 créations d'entreprises (dont 4 130 en auto-entreprises), la plupart se localisent dans la Marne, le département le plus peuplé. Accueillante pour les nouveaux créateurs, la région souffre toutefois de plusieurs éléments défavorables : sa démographie en déclin dans les Ardennes notamment, son absence de véritable capitale attractive (Reims en tant que 12e ville de France ne se place qu'en 31e position en terme d'agglomération), et surtout son PIB profondément modelé par une industrie très présente (4e de France) et sa tradition agricole (vins de Champagne).


La Champagne-Ardenne : Convivialité générale B


Au pied des marches du podium de tête, la Champagne Ardenne obtient une moyenne pour sa convivialité générale élevée, notamment portée par des bons scores A- sur le critère de la santé / sécurité et l'environnement, B+ sur le critère du zonage, et une série de scores en B sur le critère de la convivialité générale, les règlementations, les impôts, les agrégations, l'emploi, travail et recrutement, formations et réseautage. Les deux critères les moins bien notés par les chefs d'entreprise sont la facilité de création d'une entreprise (B) et la facilité de recrutement (C).

Au sein de la région, un département peine plus que les autres à être attractif. Il s'agit de la Haute-Marne avec une note de convivialité générale moyenne en D+. Les autres départements font mieux, notamment les Ardennes et la Marne (B). L'Aube se classe en B-. Le point faible de 3 départements sur 4 est le critère de la facilité de recrutement (F en Haute-Marne, C- dans la Marne, C+ dans les Ardennes). L'Aube quant à elle obtient son plus mauvais score sur le critère de la facilité de création d'une entreprise (C+). A noter : à l'inverse, la Haute Marne obtient son meilleur score sur le critère de la facilité de création d'une entreprise (B).


La Champagne-Ardenne fera partie prochainement de la grande région ACAL aux côtés de la Lorraine et de l'Alsace.
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top