logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Création / cessation : Focus sur les Dom-Tom

Une baisse généralisée des créations sauf à Mayotte

Publié le

En 2014, les Dom-Tom ont enregistré des baisses quasi généralisées des créations d'entreprises du fait (sauf en Guyane) de la désaffection du statut auto-entrepreneur. Seule Mayotte s'inscrit légèrement en positif sur l'année écoulée.

En 2014, pratiquement tous les départements et territoires d'Outre-mer (sauf Mayotte) affichent une baisse des créations d'entreprises par rapport à 2013 : - 7% en Guyane, - 11% en Martinique, - 6% en Guadeloupe, - 1,7% à La Réunion. Mayotte progresse modérément en terminant l'année avec + 0,6%.

Dans le détail, des différences apparaissent toutefois entre les différents territoires. En effet, en Guyane, la création d’entreprises est portée essentiellement par les auto-entreprises qui représentent 36% des créations 2014. Sur l'année, les créations d’auto-entreprise rebondissent de + 11%, tandis qu'à l’opposé, le nombre de créations de sociétés et d’entreprises individuelles (hors auto-entreprises) baisse de respectivement – 16% et – 13%. Le schéma est totalement inversé en Martinique, Guadeloupe et à La Réunion. Dans ces trois cas à l'opposé, c'est l'effondrement des demandes d'immatriculations des auto-entrepreneurs qui fait plonger la création.

En Guadeloupe, les auto-entrepreneurs ne représentent ainsi qu'un tiers des créations d’entreprises (– 16% en 2014). « A l’inverse, le nombre de créations de sociétés et d’entreprises individuelles (hors auto-entreprises) reste stable en 2014 (– 1% et + 1% respectivement). »

En Martinique, le même phénomène est noté par l'Insee : le nombre de créations d’auto-entreprises ne cesse de décroître (– 31% en 2014) tandis que le nombre de sociétés augmente de + 5% dans le même temps.

Idem pour La Réunion où les immatriculations en auto-entreprises enregistrent une baisse de – 20% en 2014, après – 25% en 2013). « Hors auto-entreprises, la création progresse de 6% ».

A Mayotte, la situation est totalement à part puisque dans ce territoire, le statut d'auto-entrepreneur n'existe pas. La progression minime de l'année (+ 0,6%) s'explique par le regain de vocations dans le secteur du commerce.


Du point de vue des secteurs d'activité aussi, de grandes différences sont enregistrées en fonction des territoires.

En Guyane, les baisses du nombre de créations se concentrent sur les secteurs de la construction (- 13%) les services aux entreprises (- 18%) et l’industrie (- 27%), tandis que les créations dans les services aux particuliers bondissent de + 20% et que les créations dans le secteur du commerce, transport, hébergement et restauration restent stables.

En Martinique aussi les vocations dans la construction s'effondrent (– 27%) en raison principalement de la baisse du nombre de permis de construire. Les services aux particuliers enregistrent une baisse de 13% et les services aux entreprises une baisse de – 9%. Les autres secteurs sont un peu plus épargnés mais l'atonie est de rigueur dans le commerce, le transport, l’hébergement, la restauration et l’industrie.

En Guadeloupe, la situation est quasi identique à la Martinique. Le secteur de la construction voit son nombre de créations diminuer de 17%, les services aux entreprises baissent également de 12% et les services aux particuliers, reculent de – 8%. A l'inverse, les secteurs du commerce, transport, hébergement et restauration reprennent des couleurs en 2014.

A La Réunion, en comptant les auto-entrepreneurs, l'industrie ( – 3,7%) et la construction (- 2,8%) sont les secteurs les plus touchés. La baisse est moins prononcée dans le « commerce, transports, hébergement et restauration » (– 1,7%) et les « autres services » (– 1,1%). Hors auto-entrepreneurs, le secteur des services aux entreprises (+ 11%), mais aussi l'industrie (+ 10%), ou encore la construction (+ 5%) sont en progression.

A Mayotte, « les créations d’entreprises augmentent dans le « commerce, transports, hébergement et restauration » (+ 1,3%) et dans la construction (+ 14,5%) mais déclinent dans l’industrie (- 7,5%) et dans les « autres services » (- 5,4%) ».


Des défaillances globalement en baisse aux Antilles

Du côté des défaillances d'entreprise, 2014 est à deux vitesses dans les Dom-Tom. D'un côté, la Guyane et La Réunion accusent des augmentations du nombre des défaillances sur leurs territoires (respectivement + 22,41% et + 2%). A l'opposé, la Martinique et la Guadeloupe enregistrent de fortes baisses des défaillances (respectivement – 24,3% et – 30,2%). Dans ces deux départements, le nombre de défaillances revient à son niveau d’avant la crise de 2009.

Pour Mayotte l'Insee ne peut donner de chiffres pour 2014 puisque le greffe du tribunal a été fermé pendant quasiment toute l'année sur l'archipel.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top