logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Comment calcule-t-on l'investissement global en franchise ?

Le budget minimum pour se lancer

Publié le

De quelques centaines d'euros à plusieurs dizaines de milliers d'euros, l'investissement global d'un projet en franchise fait le grand écart selon la nature du projet. Comment calcule-t-on l'investissement global ? Que comprennent les chiffres indicatifs communiqués par les réseaux ? Le point dans cette fiche pratique.

creation de projet en franchise   L'investissement global en franchise correspond classiquement au minimum à prévoir pour lancer une activité. L'investissement global est toujours exprimé par les franchiseurs hors frais de local. Il s'agit le plus souvent d'une estimation moyenne des coûts régulièrement constatés par le franchiseur et les franchisés du réseau.


 

Deux grandes catégories d'investissement

L'investissement global comprend deux grands postes distincts : ceux liés à la création physique de l'activité et ceux liés à la rétribution du franchiseur.

Les frais d'établissement englobent :

  • les frais de création de l'entreprise (enregistrement aux greffes, création des statuts, annonce Bodacc, émoluments d'un avocat, un expert comptable, etc),
  • les aménagements commerciaux du local (peinture, revêtements de sol, éventuelle remise aux normes, mobilier, enseignes),
  • l'achat des matériels divers nécessaires à l'exercice fournis par le franchiseur ou non, ainsi que le matériel informatique, caisse enregistreuse, etc,
  • les frais de communication liés au lancement (annonces presse, flyers, site internet, etc),
  • les premiers stocks,
  • les fonds de roulement de démarrage,
  • et dans certains cas, les frais liés au recrutement lorsque l'activité nécessite du personnel.


Les frais liés à la rétribution du franchiseur englobent :

  • le droit d'entrée (aussi appelé redevance forfaitaire initiale ou RIF),
  • les éventuels coûts de formation au concept et les frais annexes à cette formation (hébergement, restauration, etc),
  • les premières redevances de fonctionnement (royalties) et les premières échéances des redevances de communication.


A tous ces coûts traditionnellement comptabilisés dans le cadre de l'investissement global, s'ajoutent d'autres coûts comme l'achat d'un droit au bail ou d'un pas de porte, le dépôt de garantie du bail, les intérêts des prêts bancaires, etc.


De quelques centaines à plusieurs milliers d'euros

Selon les réseaux de franchise, l'investissement global peut varier de quelques centaines d'euros à plus de deux millions d'euros. Ces fortes variations s'expliquent essentiellement par la nature de l'activité mais aussi par la nature du concept. En effet, les montants nécessaires pour l'aménagement d'un local dépendent largement de l'activité créée. Pour la création d'un restaurant par exemple, la surface nécessaire devra être dimensionnée au nombre de convives. En salle et en cuisine, le matériel nécessaire sera important. Et la manipulation de denrées comestibles implique des aménagements spécifiques (normes HACCP). Dans cet exemple, le montant de l'investissement global sera, comme on s'en doute conséquent. A l'inverse, pour la création d'une activité de mandataire immobilier, un simple bureau à la maison sera suffisant. L'enveloppe nécessaire au démarrage sera donc très restreinte. La nature de l'activité peut également faire varier le coût des stocks à prévoir pour se lancer de quelques centaines d'euros pour une activité de conseil ou de services à plusieurs milliers d'euros pour une activité de vente de produits (chaussures, vêtements, alimentaire, meubles, etc).

Côté concept, de grandes variations sont également à noter. Certains réseaux préconisent en effet un local bien placé (emplacement N°1) avec une vitrine bien en vue, qui renchérit d'autant le ticket d'entrée tandis que d'autres permettent un démarrage « léger » dans un simple bureau.


En moyenne, l'investissement global à prévoir (hors frais de local) pour un projet en franchise est de :

Moins de 20.000 € : Pour les activités de services ne nécessitant pas de local spécifique (mandataires immobiliers, lavage auto sans eau, distribution de produits de communication, agences automobiles, etc).


Entre 20.000 et 60.000 € : Pour les activités de service et les boutiques spécialisées sur une niche particulière ne nécessitant pas un emplacement N°1 : diagnostic immobilier, cours particuliers/soutien scolaire, centre d'aquabiking, boutique de cigarettes électroniques, agence de courtage en travaux, recharge de cartouches d'encre, les agences de services à la personne, etc..


Entre 60.000 à 100.000 € : pour les boutiques de prêt-à-porter, les agences immobilières, les loueurs de véhicules, les agences matrimoniales, les salons d'esthétique, coiffure, etc.


Entre 100.000 à 150.000 € : pour les boulangeries, les enseignes de téléphonie, les spécialistes de la rénovation du bâtiment, les centres de remise en forme, les bars à ongles, etc.


Entre 150.000 à 400.000 € : pour les stations de réparations et entretien auto, les boutiques de chocolatiers, les magasins de meubles, les parcs de jeux pour enfants, les fleuristes, etc.


Plus de 600.000 € : pour la restauration à thème ou la restauration rapide.

 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top