logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Focus franchise : L'Ile de France

Publié le
L'Ile de France avec ses 11,7 millions d'habitants (19% de la population nationale) est la première région économique de France et l'une des métropoles les plus dynamiques du monde. La région Ile-de-France englobe Paris et sa couronne. La région est composée de 8 départements et 1 281 communes. Les départements de la petite couronne sont les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne et ceux de la grande couronne sont la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise. L'ensemble de ces départements couvre 12 012 km² soit 2,2 % de la surface métropolitaine. La densité de population en Ile-de-France est de 960 habitants/km² (117 habitants/km² en France métropolitaine).


Un territoire attractif mais peu investi par la franchise

Largement pourvue en transports en commun de toutes sortes et de pôles d'attractivité historiques et culturels, Paris est une valeur sûre pour le commerce... Malgré cela, force est de constater que les réseaux de franchise y sont largement sous-représentés. Pourquoi ? En fait la raison de ce « désamour » est double. D'unepart, à Paris, nul n'est besoin d'être sous enseigne pour réussir dans un commerce tant le potentiel de chiffre d'affaires est énorme. La clientèle est là et elle dispose d'un pouvoir d'achat important. En développant une offre adaptée, n'importe quel indépendant peut réussir.

D'autre part, à Paris, le moindre mètre carré vaut de l'or ! Pour un franchisé qui doit rétrocéder des droits d'entrée et des redevances à son franchiseur, la rentabilité devient vite un casse-tête. Ces deux raisons expliquent globalement pourquoi les commerces parisiens sont principalement tenus par des indépendants qui savent pertinemment que leur affaire marchera sinon toute seule du moins beaucoup mieux qu'ailleurs. A ces deux raisons majeurs s'en ajoute une troisième : les locaux commerciaux à Paris intra-muros sont extrêmement rares et les opportunités sont très disputées. Et dans la petit couronne ? Les choses sont assez proches de la logique strictement parisienne mais les différences sont notables en fonction des départements. Dans le département des Hauts-de-Seine qui regroupe les communes les plus chics de la banlieue parisienne, le prix du foncier est quasiment à l'identique de Paris Intra-Muros ce qui explique que là encore, les réseaux sont rares.

Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne plus populaires sont généralement plus accessibles notamment du fait de la présence de plusieurs centres commerciaux avec galeries marchandes. Pour commencer à voir grimper les pourcentages des implantations des réseaux, il faut s'éloigner en dehors de la petite couronne, vers les départements de la grande couronne, à la limite de la province, là où le prix du mètre carré commercial est plus abordable et où surtout, les clients étant plus clairsemés, l'attractivité d'une enseigne à notoriété s'avère nécessaire pour capter du chiffre d'affaires.

Un territoire tertiaire et touristique

Historiquement marquée par son passé industriel, la région parisienne est aujourd'hui largement orientée vers les activités tertiaires. Selon les chiffres de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP), le tertiaire concentre aujourd'hui plus de 80 % de l'emploi salarié de la région. Cette forte prédominance du tertiaire s'explique en grande partie par la présence sur Paris et sa couronne de nombreux sièges sociaux de grands groupes nationaux et internationaux. Le tourisme est également un secteur parmi les plus dynamiques à Paris. La capitale riche d'un patrimoine historique et culturel impressionnant caracole depuis de nombreuses années en tête des destinations les plus touristiques du monde.
Tous ces éléments mis bout à bout font que la région représente près de 30% du PIB national. Le PIB régional par habitant était estimé à 47 155 euros en 2008, en constante évolution d'année en année (37 167 euros en 2000, 41 074 euros en 2004 par exemple). Selon les chiffres de Pôle Emploi, l'Ile-de-France comptait au 31 décembre 2008 346 662 établissements. Dans ce flot d'entreprises, les principaux secteurs sont :
Les commerces et la réparation d'automobiles et de motocycles (71 000 établissements), les activités de services administratifs et de soutien (54 140 établissements), les activités spécialisées scientifiques et techniques (36 700 établissements), la construction (32 600 établissements), l'hébergement et la restauration (30 400 établissements), les autres activités de services (21 700 établissements), l'industrie manufacturière (19 000 établissements), l'information et la communication (14 500 établissements), les activités financières et d'assurance (14 500 établissements), les activités immobilières (13 200 établissements).

La région compte 255 zones d'activités économiques (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Le commerce en Ile-de-France

Selon les chiffres de l'Insee, le commerce de détail en région parisienne comptait 107 900 établissements (hors services financiers) en 2008, soit 15,4 % des établissements franciliens (19,7 % des établissements français du secteur). Selon les données Pôle Emploi / Pôle Emploi Services, le commerce de détail représentait en 2007 56,2 % des établissements franciliens du secteur « commerce », et 48,2 % de l’emploi salarié. La plupart des établissements sont de petites tailles : 87 % comptent moins de 9 salariés. En terme d'emplois, le commerce de détail représentait 369 700 emplois toujours en 2007, soit 8,9 % de l’emploi salarié en Ile-de-France (20,1 % des effectifs français du secteur).

Plus de 60% des salariés sont employés dans le commerce de détail non alimentaire marquant ainsi une spécificité francilienne : La région Ile-de-France ne représente qu'environ 15 % du parc national de grandes surfaces alimentaires soit moins en proportion que le pourcentage de population (19%). Cette faible densité des commerces alimentaires de type hyper ou supermarchés s'explique principalement par le manque de place à Paris intra-muros et en petite couronne. A titre de comparaison, la densité commerciale alimentaire moyenne pour 1000 habitants en France s'élève à 253 m2, tandis qu'à Paris et dans la petite couronne est descend à 125 m2 pour 1000 habitants (242 m2 pour 1000 habitants en moyenne et grande couronne).

Selon les chiffres de la CRCIP, la région comptait en septembre 2008 :
- 152 hypermarchés sur près d'1.143 million de m2 (5 à Paris Intra-Muros, 12 dans les Hauts-de-Seine, 17 dans le Val-de-Marne, 21 en Val-d'Oise, 23 en Seine-Saint-Denis, 24 dans les Yvelines et en Seine-et-Marne, 26 dans l'Essonne) ;
- 829 supermarchés sur près de 840 000 m2 (60 en Seine-Saint-Denis, 61 dans le Val-d'Oise, 72 dans l'Essonne, 91 en Val-de-Marne, 102 dans les Yvelines, 107 en Seine-et-Marne, 109 dans les Hauts-de-Seine et 227 à Paris Intra-Muros) ;
- 585 magasins super hard discount sur près de 383 000 m2 (53 dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, 58 dans le Val-d'Oise, 60 dans les Yvelines, 68 en Seine-Saint-Denis, 78 en Seine-et-Marne, 132 à Paris Intra-Muros).

Les réseaux de franchise en Ile-de-France

Selon les chiffres du Centre Régional d'Observation du Commerce et de l'Industrie et des Services (CROCIS), près du quart des établissements de commerce de détail fait partie d’un réseau en région francilienne. L’Ile-de-France totalise 148 centres commerciaux d'au moins 20 magasins et services (5 000 m² minimum de surface commerciale utile) ce qui représente 23,7 % du parc français (29 % de la surface commerciale nationale). A ces « petits » centres s'ajoutent 12 centres super régionaux proposant plus de 80 000 m2 de surface commerciale utile et au moins 150 boutiques. Ces super centres représentent 26,4% des établissements des centres commerciaux de la région. 37 extensions et ou créations de centres commerciaux sont en cours de développement en Ile-de-France dont 5 à Paris Intra-Muros. Le CROCIS note une installation prioritaire des réseaux dans les galeries marchandes des centres commerciaux de petite et de grande taille. Mais les situations sont très contrastées selon que le centre commercial est situé à Paris Intra-Muros ou en couronne.

Ainsi, à Paris intra-muros, le commerce de détail en réseau ne constitue que 18 % du commerce de détail parisien, soit largement en-dessous de la moyenne nationale. Et les centres commerciaux sont de fait très peu investis par les réseaux principalement pour une question de place : sur les 18 centres commerciaux de Paris, 9 sont des petits centres (5 000 m²) et sept sont des grands centres (20 000 m²). Dans les autres départements de la région, les choses changent radicalement sauf dans les Hauts-de-Seine où la logique commerciale est quasiment la même qu'à Paris Intra-Muros (petites boutiques isolées tenues essentiellement par des indépendants).

Sur les 130 centres commerciaux implantés en petite et grande couronne les Yvelines, la Seine-Saint-Denis et le Val-d’Oise totalisent à eux-seuls la moitié des boutiques en centre commercial. Le poids des réseau est proportionnellement inverse à la densité commerciale. Ainsi, en petite couronne, la clientèle étant nombreuse, les indépendants sont souvent largement sur-représentés. Lorsque la densité commerciale devient clairsemée en grande couronne, la notoriété des enseignes en franchise contrebalance la moindre attractivité des situations commerciales.

Les opportunités à saisir en Ile-de-France

De nombreux franchiseurs attirés par la dynamique francilienne souhaitent s'implanter en région parisienne. Si, comme nous l'avons vu, les enseignes de commerce renoncent à Paris Intra-Muros pour des questions évidentes de rentabilité, des opportunités sont à saisir sur les emplacements en centres commerciaux de la petite ou de la grande couronne. Les activités plus typées services restent quant à elles largement orientées vers des implantations plus centrales à Paris ou en proche banlieue pour des questions de proximité avec leurs clients. Selon le type de clientèle, les ouvertures de franchise en services peuvent être réalisées soit dans des secteurs populaires (Seine-Saint-Denis ou Val-de-Marne) ou plus chics (Hauts-de- Seine) au sein de zones d'activité ou dans un local sans vitrine en étage.
A ces opportunités de locaux ponctuelles s'ajoutent depuis quelques années, de nombreuses opportunités de reprises de commerces indépendants ou non. En effet, à Paris comme partout ailleurs, l'arrivée massive à l'âge de la retraite des enfants du baby-boom ouvre de nombreuses portes à la nouvelle génération. Selon les estimations du CROCIS, d’ici dix ans 165 000 entreprises changeront de dirigeant ou disparaitront en Ile-de-France. Sur le territoire du Grand Paris (Paris Intra-Muros et petite couronne), 118 600 entreprises ont aujourd'hui un dirigeant de 55 ans ou plus. Les secteurs les plus touchés concernent les entreprises de services (55% soit 65 280 entreprises), les entreprises du secteur commerce de détail (15,9% soit 18 920 entreprises), les entreprises du secteur commerce de gros (9,79% soit 11 610 entreprises), les entreprises du secteur de la construction (7,61% soit 9 025 entreprises), les entreprises du secteur des CHR -Cafés Hôtels Restaurants (6,6% soit 7 830 entreprises) et les entreprises du secteur de l'industrie (5% soit 5 940 entreprises).

La plupart des entreprises à transmettre dans les prochaines années sont des Très Petites Entreprises (TPE), et des PME (67% ont moins de 5 salariés). Depuis 2001, pour améliorer les chances de se faire rencontrer les cédants et les repreneurs, les CCI de Paris – Ile-de- France ont mis en place un réseau dédié baptisé « Passer le relais ». Ce réseau coordonné par la CCI de Paris a pour objectif de mettre en relation les repreneurs et les cédants d'entreprises et d'accompagner les démarches de part et d'autre lors d'une cession-reprise.

Pour savoir quelles sont les enseignes qui souhaitent s'implanter en Ile-de-France, cliquez sur le lien suivant : http://www.pointfranchises.com/R-12-ile-de-france.html

Pour en savoir plus sur le réseau Passer le relais : http://www.passerlerelais.fr/


Dominique, Journaliste toute-la-franchise.com ©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top