logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Panorama de la création / cessation / cession d'entreprises en France

Introduction au dossier : " Panorama de la création / cessation / cession d'entreprises en France "

Publié le

En France chaque année, il se crée bon an mal an, 600.000 entreprises. Dans le même temps, et encore plus depuis le début de la crise, de nombreuses défaillances sont enregistrées. Entre les entrées et les sorties, près d'un tiers du tissu productif se renouvelle chaque année.

De prime abord, l'on pourrait croire que l'économie française est soumise à une certaine inertie. L'idée reçue que les choses sont statiques est pourtant fausse ! Un seul chiffre publié en mai dernier par l'Insee, le démontre : « Entre 2008 et 2013, 38% du parc des établissements s'est renouvelé chaque année par le biais de créations, cessations, cessions-reprises et transferts géographiques. »

Un mouvement perpétuel

En France, entre les 1er janvier 2008 et 2013, le nombre d'établissements (activités marchandes hors agriculture) sur le territoire métropolitain est passé de 3,5 millions à 4,2 millions, « soit une augmentation moyenne de 3,5% par an. » Dans le même temps, de nombreuses cessations ont été enregistrées, mais aussi des transferts et des reprises. Au total, le taux de renouvellement des établissements présents en début d'année est important : 38% chaque année, sur la période ! « 21% des établissements sont nouveaux, alors que 17% disparaissent. »

Tous ces changements font évoluer le marché concurrentiel en profondeur, ce qui bien évidemment, n'est pas sans incidence sur les activités installées en franchise et les activités à créer en franchise. Et note l'Insee, le turn over est encore plus marqué dans certaines zones d'emploi. Ainsi, selon les secteurs géographiques, «
l'ampleur du renouvellement annuel varie de 20% à 49%. Particulièrement élevé le long de l'arc méditerranéen, le renouvellement dépasse également 43% dans les zones d'emploi de Toulouse, Bordeaux et Marne-la-Vallée. À l'opposé, il n'atteint pas 30% en Martinique, Guadeloupe, dans le massif alpin (Maurienne, Tarentaise, Mont Blanc) et dans le sud du Massif central : Mauriac, Saint-Flour, Ussel, Ambert, Aurillac. » Outre les spécificités géographiques, l'Insee note aussi des spécificités en terme de secteurs d'activité. Ainsi, « avec plus de 50% de renouvellement, les mouvements sont particulièrement importants dans l'information et la communication et les « autres activités de services ». Ce dernier secteur comprend notamment les activités de programmation informatique et des portails internet, les services personnels (soins de beauté, entretien corporel), la réparation d'ordinateur et les activités liées au sport. La construction, les activités scientifiques et techniques et les services administratifs et de soutien ont également un renouvellement marqué (autour de 45%). »


En moyenne, six créations d'établissements pour cinq cessations

« Les établissements entrants sont surtout des créations » note l'Insee. En effet, avec plus de 600.000 nouveaux établissements chaque année, soit trois quarts des entrées, les créations arrivent loin devant les transferts géographiques et les reprises d'établissement par un nouveau propriétaire suite à une cession. « Les réactivations sont marginales dans le suivi statistique et sont assimilées aux créations. » Au total entre le 1er janvier 2008 et 2013, 632.700 créations sont enregistrées par an, 500 réactivations, 31.700 reprises et 138.700 transferts, soit un total d'entrées de 803.500.

Du côté des sorties d'établissements, « ce sont souvent des cessations » (500.000 par an). Les transferts géographiques, au sens d'un déménagement, sont le deuxième motif de sortie. En chiffres, entre le 1er janvier 2008 et 2013, 501.000 cessations ont été enregistrées par an, 31.700 cessions et 139.900 transferts pour un total de sorties par an de 672.500.


Sur les 550.700 créations enregistrées en 2014 en France métropolitaine (+ 2,3% par rapport à 2013) :

  • 152.200 sont issues des secteurs du commerce, des transports, de l'hébergement et de la restauration (+ 3,1% vs 2013),
  • 117.400 sont issues des secteurs du soutien aux entreprises (+ 4,5% vs 2013),
  • 76.500 sont issues du secteur de la construction (- 3% vs 2013),
  • 64.900 sont issues des secteurs de l'enseignement, santé humaine et action sociale (+ 6% vs 2013),
  • 54.600 sont issues des services aux ménages (- 1,5% vs 2013),
  • 28.500 sont issues de l'industrie (+ 4,8% vs 2013),
  • 26.600 sont issues des secteurs de l'information / communication (- 1,4% vs 2013),
  • 15.900 sont issues des secteurs d'activités immobilières (+ 2,5% vs 2013),
  • 14.100 sont issues des secteurs d'activités financières et d'assurance (+ 8,3% vs 2013)


Sur les 60.548 défaillances enregistrées en 2014 en France métropolitaine (- 0,7% par rapport à 2013) :

  • 22.920 sont issues des secteurs du commerce, des transports, de l'hébergement et restauration (en baisse de - 1,0% par rapport à 2013),
  • 15.511 sont issues du secteur de la construction (+ 1,3% vs 2013),
  • 11.182 sont issues des services aux entreprises (- 1,9 % vs 2013), 5 040 sont issues des services aux particuliers (- 2,5 % vs 2013),
  • 4.462 sont issues de l'industrie (- 2,6 % vs 2013)
  • 1.311 sont issues du secteur de l'agriculture (+ 2,2 % vs 2013).


Baisse des créations de commerces en 2014

« Depuis 2009, en raison de la mise en place du régime de l'auto-entrepreneur, les créations d'entreprises dans le commerce sont très nombreuses. » En 2014, elles représentent 20,9% de celles de l'économie française. Leur nombre reste élevé, bien qu'il tende à diminuer depuis 2011. En 2014, il recule de 1,7% dans les secteurs commerciaux alors qu'il progresse dans les autres secteurs de l'économie (+ 2,3%). Globalement sur l'année dernière, 110.000 entreprises commerciales, y compris artisanat commercial, ont été créées en France. La moitié de ces entreprises créées sont le fait de l'auto-entreprenariat. « Sur la base des années précédentes, on estime qu'elles ne devraient déboucher sur une activité réelle que dans la moitié des cas. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top