logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Sale temps au mois de mars pour le commerce spécialisé

Le recul s'établit à – 5,3% pour le mois

Publié le

Selon les derniers chiffres publiés par Procos, le commerce spécialisé au mois de mars accuse un fort recul avec - 5,3%.

Le commerce spécialisé qui recouvre les secteurs d'activités comme l'alimentaire spécialisé, la restauration, l'équipement de la personne, l'équipement de la maison, l'hygiène et santé, les loisirs, l'automobile, les services… est à la peine. C'est ce qu'attestent les chiffres récemment publiés par Procos, la fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé qui représente 260 enseignes du commerce spécialisé - près de 60.000 points de vente 735.000 emplois - 93,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires. « L’activité du commerce de détail spécialisé finit le mois de mars 2015 en forte baisse à – 5,3%, par rapport à mars 2014, à périmètre comparable ». Pourquoi un tel recul ? Selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations), l'activité a pâti des décalages calendaires : mars 2015 comptait le même nombre de jours ouvrables que mars 2014, mais avec un samedi en moins. « Le décalage d’environ 15 jours des vacances d’hiver a pu également modifier certains comportements d’achat des Français. En revanche, les conditions climatiques, très proches des normales saisonnières, se sont révélés neutres. »

Ce recul est d'autant plus important qu'il se réfère à un historique favorable : le mois de mars 2014 avait fi ni à +
1,6%. Dans le détail, la chute d’activité touche tous les lieux de commerce. « Le commerce de centre-ville finit le mois à - 6,3% (- 5,7% pour les boutiques de rez-de-chaussée et - 7,1% pour les boutiques en galerie marchande) ». Le commerce de périphérie fait à peine mieux à - 4,8% (- 5% pour les formats de moyennes surfaces et - 4,6% pour les boutiques en galerie marchande). De même, aucun secteur d’activités n'est épargné par le reflux. « L’hygiène beauté santé et la culture loisirs résistent mieux, mais finissent malgré tout le moins en négatif, respectivement à - 1% et à - 3 %. »

En cumul, l’activité du commerce spécialisé finit le premier trimestre 2015 à - 2,1%.

 

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top