logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Partie 2 : "La puériculture en franchise" : Des franchisés qui tirent leur épingle du jeu

Publié le
Dans ce marché porteur mais en pleine mutation, les enseignes en franchise, fort d’un positionnement bien étudié, s’en sortent souvent mieux que les autres. Témoin, la chaîne de magasins Les bébés de Sabine, qui continue de gagner des parts de marché. « Le chiffre d’affaires a augmenté de 10 % en 2009 », se félicite Philippe-Emmanuel Millet. Après avoir ouvert 9 points de vente l’année dernière, son enseigne va réaliser cette année la même performance en six mois seulement.

Bilan également positif chez Petits Petons. Même si la progression a été freinée. « Crise oblige, on ne surfe plus sur des croissances de 30 à 40 %, comme les années précédents, reconnaît Didier Marel, Mais on reste dans le vert. » En 2010, son enseigne ouvrira une dizaine de magasins. Pour un objectif de 80 points de vente à la fin de l’année.

Noukie’s, un réseau de magasins de puériculture haut de gamme, a également réalisé une bonne année 2009, glanant au passage de nouveaux clients et des parts de marché. « Le chiffre d’affaires de nos franchisés a continué d’augmenter », se réjouit Sarah Vandendriessche, assistante export et franchise de cette enseigne, basée en Belgique. Cette année, le réseau qui compte 8 boutiques en France et 24 dans le monde, ouvrira 2 à 3 nouveaux points de vente sur l’Hexagone.

Naturellement, ces bonnes performances ne sont pas le fruit du hasard. Crise oblige, il a fallu retrousser les manches. Et l’implication des franchisés a joué un grand rôle. « Ils sont montés sur le pont et ont mis les bouchées doubles », se félicite Didier Marel. Tout en précisant que la taille de ses magasins, réduite par rapport aux grandes surfaces spécialisées, a constitué un avantage. « Quand on a moins de charges, notamment en terme de personnel, on a plus de marge de manœuvre supplémentaire pour préserver la rentabilité »


Lien vers l'introduction de notre dossier : L’explosion des naissances tire le marché de la puériculture
Lien vers la partie 1 de notre dossier : un secteur en pleine mutation
Lien vers la partie 2 de notre dossier : des franchisés tirent leur épingle du jeu
Lien vers la partie 3 de notre dossier : des positionnements savamment étudiés
Lien vers la partie 4 de notre dossier : des perspectives de développement intactes


Thibault, Journaliste toute-la-franchise.com ©
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top