logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Franchise : quel concept pour quel apport personnel ?

Introduction au dossier : " Quel concept pour quel apport personnel? "

Publié le

En franchise, l'apport personnel minimum nécessaire au lancement d'une activité varie de 0 € à plus de 200.000 €. Tranche par tranche, découvrez en un clin d'oeil les concepts accessibles avec 5.000, 10.000, 50.000, 100.000 ou plus de 200.000 €.

Les concepts en franchise nécessitent plus ou moins d'apport personnel. L'échelle de variation va de 0 € à plus de 200.000 €. Pourquoi de telles différences ? Essentiellement du fait de la nature de l'activité !

En effet, quand certaines activités ne nécessitent qu'un simple bureau au domicile et une ligne téléphonique, d'autres au contraire nécessitent d'investir gros dans l'aménagement du local d'exploitation (restaurant, club de remise en forme, garage auto, supermarché, etc) ou la position stratégique du local (emplacement N°1, ou 1 bis plus onéreux qu'un emplacement en périphérie, ou un bureau).
création entreprise apports personnels

D'autres différences sont également à relever concernant les modes d'exploitation du concept choisi. En effet, pour les statuts VDI ou mandataires, l'infrastructure est légère. Même chose pour l'exploitation de certains concepts en concession, ou en licence de marque. A l'inverse, pour les boutiques en franchise, en partenariat ou en coopérative, les tickets d'entrée sont souvent plus conséquents, ce qui implique pour le créateur d'avoir suffisamment d'apport personnel pour décrocher un prêt bancaire en conséquence.


Ces grandes généralités étant posées, chaque concept (et chaque franchiseur !) a ses particularités. Et la crise aidant, de nombreux franchiseurs font le choix ces dernières années de créer des formules « lights » de leurs concepts pour les rendre plus accessibles. Ces versions allégées sont le plus souvent développées sous forme de corners ou encore de micro-franchises. Elles ont l'avantage de proposer une activité bien rôdée avec un ticket d'entrée largement plus abordable.


Parmi les concepts nécessitant le moins d'investissement, et donc le moins d'apport personnel, l'on trouve principalement les activités dites de distribution (commercialisation d'un produit avec un stock réduit ou sur catalogue), les activités dites de mandataires et celles dites de courtages. La formule mandataire est principalement utilisée par l'immobilier. Le courtage se rencontre également souvent dans les activités de rénovation de l'habitat, ainsi que dans les activités financières et assurances. Les activités typées services font également parties des plus accessibles (de moins de 5.000 € à 10.000 €).


En investissant un peu plus, les concepts et leurs modes d'exploitation se diversifient grandement. Les premiers concepts de restauration rapide par exemple débutent avec un apport personnel minimum de 30.000 €. Même chose pour les concepts de clubs de gym, les agences immobilières avec vitrine physique. Pour les concepts de meubles et décoration, le ticket d'entrée grimpe autour des 50.000 à 75.000 €.


Au delà de 100.000 € d'apport personnel, les concepts se font plus ciblés : Supermarchés, centres autos, magasins de jouets, clubs de remise en forme, restauration rapide et à table.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top