logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, la croissance caracole !

21ème partie du dossier consacré à la croissance régionale

Publié le

Ces 20 dernières années, PACA fait partie des régions les plus dynamiques de France. Sa croissance dépasse celle de la France de province depuis 20 ans, et même en temps de crise, la région a mieux résisté que ses voisines.

Avec un PIB de 127 milliards d'euros en 2011, Provence-Alpes-Côte d'Azur se classe au deuxième rang des régions de province en termes de création de richesse, derrière Rhône-Alpes. « Entre 1990 et 2011, la croissance moyenne en volume du PIB s'établit à + 1,6% par an en Paca, contre + 1,4% pour la France de province (+ 1,9% pour l'Île-de-France) » précise l'Insee. Cette dynamique est principalement portée par la croissance démographique de la région qui favorise le développement d'activités tertiaires « présentielles ».


20 ans de croissance en PACA

Ces 20 dernières années la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a fait partie des très bons élèves sur le terrain de la croissance. Traversant les crises quasi sans anicroche, la région affiche une vitalité économique bien campée au-dessus de la moyenne de France de province. Ainsi, pendant la crise économique de 1993, le recul de l'activité en Paca (- 0,9%) est inférieur à celui de la France de province (- 1,1%).

Ensuite, entre 1993 et 2007, alors que l'économie française renoue avec la croissance, en PACA la croissance s'établit à + 2,3% par an en moyenne, supérieure de + 0,2 point à celle de la France de province. «
Cette dynamique s'est retrouvée dans l'emploi régional, en progression de 25% entre 1993 et 2007, soit 392.000 postes supplémentaires. Si l'emploi industriel a légèrement baissé (- 1%, soit - 2.200 postes), celui des services marchands s'est très fortement développé pendant cette période (+ 35%, soit + 256.000 postes). »

Entre 2007 et 2010, en pleine récession économique, l'évolution du PIB en Paca a été nettement moins défavorable que dans la plupart des autres régions (- 1,4% contre - 4,1% en moyenne en province). «
La région doit cette meilleure résistance au positionnement sectoriel de son économie, davantage tournée vers les activités de services, traditionnellement moins exposées aux chocs des crises mondiales, ainsi qu'à un dynamisme propre. » Fin 2011, Paca a dépassé le niveau de PIB en volume qu'elle avait atteint en 2008.


Une économie principalement servicielle

La dynamique régionale en Paca s'explique en grande partie par son tissu d'activités essentiellement servicielles. Cette particularité s'est forgée ces 20 dernières années, par « le recentrage de l'industrie sur les activités de production, accompagné d'une externalisation croissante d'autres activités telles que les services opérationnels (nettoyage, sécurité), mais aussi le marketing, le conseil et assistance ou la recherche développement expliquent en partie ces tendances. » Le tertiaire représente ainsi 81,2% de sa valeur ajoutée contre 74,0% en province. Cette valeur ajoutée a progressé encore plus vivement en Paca qu'en province entre 2007 et 2010 (respectivement + 4,1% contre + 2,4%). « C'est notamment le tertiaire non marchand (24,1 % de la VA en Paca contre 23,1 % en province), qui a tiré cette croissance (+ 12,2 % entre 2007 et 2010). »

Outre l'administration, ce secteur comprend la santé, l'enseignement et l'action sociale, trois segments particulièrement développés en Paca. «
La construction a également contribué (pour 0,4 point) à la performance de Paca par rapport à la moyenne de province. Sa valeur ajoutée a en effet augmenté de 2,2% dans la région entre 2007 et 2010, alors qu'elle s'est contractée de 3,3% en province. »

Globalement, entre 2007 et 2010, le secteur tertiaire (services marchands et non marchands) est celui qui a le plus contribué à la meilleure résistance de la région (+ 1,9 point). «
Outre l'importance traditionnelle du commerce, des transports et du tourisme, facteurs relativement anciens du dynamisme de la région, le tertiaire non marchand a contribué largement à cette meilleure performance (+ 1,3 point). »

A l'inverse, l'industrie régionale a fléchi ici plus sévèrement qu'ailleurs. «
Entre 2007 et 2010, ce secteur est le seul dans la région à accuser une baisse de la valeur ajoutée plus forte qu'en province (- 8,3% contre - 7,5%). » Cette baisse n'a eu qu'un effet limité sur l'économie régionale puisqu'en effet, en Paca, l'industrie ne pèse que pour 10,7 % de la valeur ajoutée (contre 16,4 % en province). L'agriculture enfin, a vu sa valeur ajoutée progresser de + 12,7% entre 2007 et 2010 alors qu'elle a légèrement baissé en province (- 0,9%). « La diversité des productions agricoles régionales et le positionnement sur des productions à forte valeur ajoutée (maraîchage, horticulture...) sont à l'origine de ce meilleur résultat. »


Un contexte démographique porteur

L'économie régionale a également été soutenue ces dernières années par un contexte démographique très porteur, alimenté par les migrations résidentielles. Le terroir est de fait attractif pour les populations actives mais aussi pour les populations âgées en retraite. « À l'instar des territoires méditerranéens, l'activité régionale s'est développée pour répondre aux besoins de la population présente. »

La dynamique démographique de Paca a eu pour conséquence directe de soutenir le secteur de la construction, mais aussi de développer des activités présentielles adaptées à la demande locale. «
Ces activités présentielles (mises en œuvre localement et orientées vers la satisfaction des besoins des personnes, résidents permanents et touristes) continuent d'occuper une place prépondérante dans l'économie de la région. Paca est ainsi la troisième région de France où l'emploi présentiel est le plus important derrière la Corse et le Languedoc-Roussillon : il représente près de 72% de l'emploi total en 2010, contre 65% en France métropolitaine. »

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top