logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

En Pays de la Loire, la croissance reste au top

19ème partie du dossier consacré à la croissance régionale

Publié le

Les Pays de la Loire sont la 2e région où le PIB a le plus progressé entre 1990 et 2011. Ses activités industrielles, loin d'être handicapantes ont au contraire dopé la croissance régionale.

Avec un produit intérieur brut s'établissant à 99 milliards d'euros en 2011, la région des Pays-de-la-Loire se classe au 5e rang des régions de métropole produisant le plus de richesse, derrière l'Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Nord-Pas-de-Calais. Sur ces 20 dernières années, le rythme de croissance a été plus soutenu sur la période 1993-2000 (+ 3,4%) que sur la période 2000-2007 (2,0%). « La richesse par habitant augmente : la région passe en vingt ans de la 13e à la 5e position dans le classement des régions de province. Le rythme de croissance économique plus rapide que celui de la croissance démographique explique cette évolution de la région. »


20 ans de croissance soutenue

Deuxième région de France en terme de progression de PIB sur 20 ans, les Pays-de-la-Loire enregistrent entre 1990 et 2011 un rythme de croissance annuel du PBI d'un demi-point supérieur à la moyenne métropolitaine (2% par an). De 1993 à 2007, entre les deux crises, alors que la croissance du PIB est particulièrement forte en France métropolitaine (+ 2,2% par an), en Pays-de-la-Loire, elle caracole à + 2,7% !

Durant la dernière crise, les Pays-de-Loire ralentissent bien sûr, mais dès 2011, la région retrouve et dépasse son niveau de PIB de 2008. Ainsi note l'Insee, «
après un repli de 3% en 2009 et une légère reprise en 2010, le PIB des Pays-de-la-Loire progresse de 4% en 2011, soit deux points de plus qu'au niveau national. »

En moyenne annuelle, le PIB de la région progresse de + 0,5% entre 2008 et 2011. Selon l'Insee, «
le bon niveau de la croissance économique des Pays de la Loire s’explique par le redéploiement de son appareil productif et l’existence d’une dynamique propre positive. »

En clair, l'économie régionale a su évoluer positivement en s'adaptant. Les services ont ainsi connu un fort dynamisme et se sont renforcés dans créneaux à plus forte valeur ajoutée (services aux entreprises). Le secteur industriel, comme celui de la construction, a également mieux résisté qu'ailleurs face à la crise.
L'agriculture enfin quoiqu'en perte de vitesse reste très présente dans les Pays-de-la-Loire.


Un tissu productif bien diversifié

« Si les services représentent la plus grande part de l’activité économique de la région (73% de sa valeur ajoutée), ils y occupent toutefois une place un peu moins importante qu’ailleurs (75% de la valeur ajoutée de province), en raison d’un appareil productif plus diversifié. » Le secteur tertiaire s’est ainsi développé rapidement dans la région. « Entre 1990 et 2011, la croissance moyenne de la valeur ajoutée dans les services a atteint 2,3%, soit le taux le plus élevé de France métropolitaine. »

Elle a été particulièrement élevée dans les services marchands (+ 2,8%), portée par des activités à très forte valeur ajoutée comme les activités liées à l'information et la communication (+ 4,4%), ou les activités scientifiques et techniques (+ 3,1%). Outre le développement des activités tertiaires, l’économie des Pays-de-la-Loire a pu compter ces dernières années sur un tissu industriel dense et plutôt dynamique.

En 2011, les Pays-de-la-Loire occupaient ainsi la seconde place des régions de province en termes d’emplois industriels et de valeur ajoutée, après Rhône-Alpes, avec 9% de l’emploi industriel et 8% de la valeur ajoutée de province. «
L’industrie régionale se distingue notamment par une industrie agroalimentaire forte, composée de grands groupes de notoriété internationale ».

La dynamique régionale s'explique aussi par son dynamisme démographique (0,8% par an contre 0,5% en France métropolitaine entre 1990 et 2011) qui a pour principal effet de booster le secteur de la construction (+ 2,5% par an entre 1993 et 2007, vs 1,6% en France de province). «
Cette dynamique démographique stimule également l’administration publique, l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale » à + 1,4% de rythme de croissance par an entre 1990 et 2011, vs + 1,1% au niveau national.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top