logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Créer son entreprise en étant en situation de handicap avec les aides de l'Agefiph

Quelles sont les aides dont nous pouvons bénéficier ?

Publié le

Créer une entreprise, et lancer son activité de manière indépendante, c'est le rêve que poursuivent de nombreuses personnes chaque année. Un parcours enrichissant, parfois complexe. Pour les personnes en situation de handicap, les étapes de la création d'entreprise peuvent sembler plus compliquées encore. Grâce à l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) des aides financières et des services sont disponibles, pour améliorer l'accès à l'emploi des personnes handicapées. Si vous avez un projet de création d’entreprise, vous pouvez en bénéficier et faire comme près de 3200 personnes dont le projet a été co-financé par l’Agefiph en 2009. Zoom sur les solutions à votre disposition.

Les types d'aides apportées par l'Agefiph

L'Agefiph vise à aider les personnes handicapées à retrouver le chemin de l'emploi. En aucun cas il ne s'agit d'un dispositif global, qui prend en charge tout le projet. L'Agefiph intervient, via des aides financières, en complément d'autres sources de financement classiques (aides par des organismes de création, financement bancaire, etc.). L'aide à la création ou à la reprise d'entreprise via une participation financière est une des 6 façons dont l'Agefiph peut intervenir auprès des personnes handicapées. Les autres solutions d'intervention, qui ne concernent pas les projets de création ou de reprise, sont l'aide à la construction du projet professionnel, à la formation, à l'accès à l'emploi, à la compensation du handicap et pour finir au maintien dans l'emploi.

L'Agefiph se pose comme un partenaire, pour aider au démarrage, et ainsi surmonter les premières difficultés. L'aide peut être demandée « afin de soutenir uniquement les frais de départ, et doit donc être sollicitée avant l'inscription au centre de formalités des entreprises (CFE) » précise l'organisme. Il ne s’agit ni d’un droit ni d’une prime, mais d’une subvention attribuée selon des critères propres à l’Agefiph. Voici les conditions.

Quelles conditions remplir pour obtenir une aide ?

Pour bénéficier de l'aide de l'Agefiph, il ne suffit pas d'être en situation de handicap et d'avoir une idée... Celle-ci doit être concrète et expliquée, afin de convaincre les interlocuteurs de l'organisme.

  • L'aide doit être demandée avant le lancement de l'activité
  • Le projet doit être évalué et jugé comme réaliste et réalisable
  • L'aide ne doit concerner que des dépenses strictement liées au démarrage
  • Une présentation du volet financier et des projections futures devra être réalisée en amont
  • L'aide est strictement destinée aux personnes handicapées détenant au moins 50% du capital de leur future entreprise


Afin de bien mener les démarches qui conduisent à l'octroi de cette aide, il est important de réaliser les mêmes actions que pour un projet classique. Pour que la réussite de la création d'entreprise par une personne en situation de handicap se passe dans les meilleures conditions, toute la phase de réflexion, de rédaction d'une étude de marché et d'un business plan ne doit pas être mise de coté. Réaliste, tout en étant exigeante, l'Agefiph montre de beaux résultats : « Après 5 années d'existence, les entreprises créées par des demandeurs d'emploi handicapés ont un taux de pérennité supérieur à celui des créateurs valides. Ce constat est à mettre en relation avec l'accompagnement dont peuvent bénéficier les personnes handicapées à toutes les étapes de leur projet ».

Le contenu de l'aide de l'Agefiph pour les créateurs d'entreprises

L'aide de l'Agefiph se décompose en 3 grandes parties.

  • Un accompagnement complet : grâce à un réseau de prestataires spécialistes de la création d’entreprise, et avec le support de ses implantations locales, l'Agefiph peut aider la personne handicapée avant et pendant la création ou la reprise d’une entreprise. Une fois le projet lancé, et selon les demandes, une aide peut encore être apportée
  • Des garanties de « base » pour une bonne protection : une assurance multirisque professionnelle, une assurance prévoyance (accident, maladie) ainsi qu'une couverture santé (soins médicaux, dentaires et hospitalisation) sont apportées
  • Une aide financière : au démarrage, une aide forfaitaire de 6000€ est délivrée, en complément d’un apport en fonds propres de 1500€

Des aides complémentaires pour les personnes handicapées sont compatibles avec les dispositifs de l'Agefiph. C'est le cas, par exemple, de l'aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d'une entreprise (ACCRE) qui assure le maintien pour une durée déterminée, de certains minima sociaux. Enfin, le prêt à taux zéro possible via le dispositif EDEN (encouragement au développement d'entreprise nouvelles), est lui aussi cumulable.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Les franchises qui recrutent dans le même secteur

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top