logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeIcon/playICON/24/pinicon-my-accounticon-metas-turnovericon-metas-ticketicon-metas-moneyicon-metas-investmenticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-contributions-trainingicon-contributions-funding-assistanceicon-contributions-franchiseicon-checkicon-carticon-arrow-right-thinicon-arrow-linkicon-alerticon-action-close

« J’ai ouvert ma première micro-crèche en même pas huit mois », Joséphine Le Bihan (franchisée Ô P’tit Môme)

En début d’année, Joséphine Le Bihan a rejoint le réseau Ô P’tit Môme pour ouvrir une micro-crèche dans le 20e arrondissement de Paris. Accompagnée par le réseau, elle a pu mener à bien son projet qui a abouti avec l’ouverture, cet automne, de sa micro-crèche Les Poupinelles. Découvrez son témoignage.

« J’ai ouvert ma première micro-crèche en même pas huit mois », Joséphine Le Bihan (franchisée Ô P’tit Môme)

Ô P'TIT MÔME

Réseau de micro-crèches.
Réseau d’accompagnement à l’ouverture de structures micro-crèches.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Joséphine Le Bihan : J’ai 32 ans. Après un début de carrière dans la communication et les relations presse, dont six ans en tant que consultante média dans des agences de communication, j’ai décidé de me reconvertir pour créer une entreprise dans le secteur de la petite enfance. Ce projet me trottait dans la tête depuis longtemps. De longues heures de réflexion pendant le confinement m’ont permis de sauter le pas. 

Pourquoi avoir ouvert votre micro-crèche avec le support du réseau Ô P’tit Môme ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ? 

J’ai rencontré le réseau Ô P’tit Môme à l’occasion du salon Franchise Expo Paris 2021. Pour être honnête, j’ai tout de suite accroché avec l’équipe. Je n’ai même pas eu besoin d’aller me renseigner auprès des autres concurrents. Ils m’ont immédiatement convaincue par leur accompagnement personnalisé mais aussi par le fait que nous restons libres dans le choix du nom de notre micro-crèche, notre logo ou encore notre aménagement… C’est un vrai plus par rapport à d’autres franchiseurs. 

Qu’est-ce qui vous a poussée à changer de secteur d’activité ?

Je n’étais pas du tout dans le secteur de la petite enfance mais celui-ci m’attirait depuis longtemps. Je cherchais réellement un métier avec plus de sens, de concret et de l’humain. Je voulais également apporter une réponse à une problématique majeure aujourd’hui en France : le manque de place en crèche. 

Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagnée dans votre activité ?

Ô P’tit Môme est toujours au côté de ses franchisés. La seule chose à faire seul, c’est la recherche du local. Une fois cette étape réalisée, notre animateur réseau se rend disponible pour toutes les questions, et surtout, se déplace voir le local pour le valider et nous donner des conseils pour les travaux et l’aménagement. Au siège, l’équipe se charge du côté administratif. C’est un vrai soulagement pour moi car ce sont des dossiers assez lourds qui prennent du temps.  

La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ? 

Oui. Pour rappel, en intégrant le réseau, nous avons une formation d’intégration qui nous permet d’aborder les plus grands thèmes pour démarrer notre activité. Et, au fur et à mesure de l’année, nous avons accès à des formations plus spécialisées avec des thématiques précises : management, RH, compta, etc. Un panel de formations très utiles pour le fonctionnement de notre micro-crèche.

Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ? 

J’ai rejoint le réseau en février 2022 et jusqu’à présent, tout a été respecté. Ils m’avaient annoncé que 100% des structures ouvraient et c’est chose faite pour la mienne. J’ai ouvert ma première micro-crèche en même pas huit mois.  

Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ? 

Tout se passe bien. Des séminaires appelés Ô P’tit Môme Tour sont organisés deux fois par an par région d’implantation. Ils sont souvent organisés de la même manière : une matinée de travail et une après-midi plus ludique. Ces moments nous permettent de créer des liens forts avec les autres franchisés, et surtout, de s’entraider et de se donner des conseils. Par ailleurs, une convention nationale est organisée une fois par an. Elle rassemble l’ensemble du réseau mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’y participer pour le moment. 

Enfin, de mon côté, j’échange fréquemment avec les franchisés de ma zone d’implantation, Paris ou la proche banlieue, pour avoir des conseils, notamment au niveau de la PMI qui est très spécifique à chaque ville. 

Quelles actions menez-vous pour développer votre chiffre d’affaires et vos clients ? 

Ma micro-crèche est quasi pleine alors que nous sommes ouverts depuis seulement un mois. Il est compliqué de développer davantage le chiffre d’affaires car nous sommes limités par le nombre d’enfants et le tarif horaire. L’idée est d’en ouvrir plusieurs pour pallier le manque de places à Paris.  

L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ? 

Oui tout à fait. Pour le moment, je ne suis en aucun cas déçue du franchiseur Ô P’tit Môme. Le seul point qui pourrait être revu, c’est que la majorité de leurs franchises est implantée en province et le business plan présenté au début ne correspond pas forcément au marché parisien. 

Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ? 

Avec le recul, je suis vraiment contente d’avoir été accompagnée pour le lancement de ma première structure. Je pense que les gens qui se lancent seul peuvent rapidement baisser les bras, notamment avec toutes les démarches administratives à entreprendre. Ce secteur est un secteur très règlementé au niveau de la sécurité et de l’hygiène et Ô P’tit Môme met à notre disposition toutes les normes et protocoles à respecter via une base documentaire. Cela fait gagner un temps précieux. 

Quels conseils donneriez-vous aux candidats qui seraient intéressés par la franchise Ô P’tit Môme ? 

Foncez ! Non, plus sérieusement prenez le temps, dans un premier temps, d’aller les rencontrer dans le cadre d’un salon ou même au sein de leur siège social à Lille. Il est important de pouvoir échanger sur leur mode de fonctionnement et leur accompagnement. Et si vous êtes partant, je vous assure, vous ne serez pas déçu. 


Envie d’en savoir plus sur Ô P’tit Môme, les atouts et spécificité de son concept et l’offre d’accompagnement du réseau pour ouvrir une micro-crèche ? Rendez-vous sur la fiche de présentation de la franchise Ô P’tit Môme ⇩

Mots clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,5/5 - 51 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

À propos de Ô P'TIT MÔME

Réseau de micro-crèches.

Ouvrez votre propre crèche en franchise
Faites confiance à Ô P'tit Môme
On le sait, se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise n'est pas toujours simple. C'est pourquoi, nous mettons tout en place pour vous guider dans le développement de votre projet de micro-crèche. Notre expertise vous fera aller droit au but, en vous faisant gagner un temps précieux. 
Pour nous, chaque porteur de projet est unique et a sa propre idée de ce que sera sa micro-crèche. Votre logo, l'aménagement de votre ...

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top