logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

« Créer son entreprise, c’est s’investir à 3000% dès le début » Pao Mousnier (L’Onglerie)

Publiée le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Franchisée L’Onglerie depuis cet été, Pao Mousnier témoigne de son quotidien de jeune chef d’entreprise. A 25 ans, elle est à la tête du centre de Mérignac et voit déjà loin, avec l’ouverture envisagée d’un second centre. 

« Je savais gérer une entreprise mais ne connaissais rien à l’esthétique »

pao mousnier, franchisée l'onglerie à mérignacPao Mousnier est une jeune chef d’entreprise qui n’en est pas à son coup d’essai ! A tout juste 25 ans, la nouvelle franchisée L’Onglerie de Mérignac (Gironde) a en effet déjà été à son compte dans l’immobilier et dans l’événementiel. Mais, lasse d’être sans cesse en déplacement sur des salons, elle cherchait un projet lui permettant de limiter les allers-retours incessants. 

Lorsqu’elle a découvert le concept de L’Onglerie, elle s’est immédiatement intéressée à ce qu’il proposait : « Après la grande distribution, l’immobilier, l’événementiel, je n’étais pas du tout dans le domaine de l’esthétique, je savais juste gérer une entreprise ! », avoue la jeune femme, qui a particulièrement apprécié les échanges avec la tête de réseau et les franchisés de Bordeaux-Chartrons, Véronique et Romain Doublecourt, qui ont pu répondre à ses questions et inquiétudes. 

Une formation complète pour ouvrir un centre L’Onglerie

Une fois ses derniers doutes envolés, Pao Mousnier a pu profiter de douze semaines de formation à Bordeaux. « J’étais novice dans ce domaine et j’ai pu apprendre vite », se félicite la chef d’entreprise dont le centre a ouvert fin août. Et pas besoin d’attendre des semaines pour voir les clientes affluer : les rendez-vous s’enchaînent rapidement. « C’est aussi pour cela que j’ai accepté d’être en franchise : pour la notoriété de la marque, l’image et pour les clientes qui font confiance à L’Onglerie », avoue Pao Mousnier. 

Aujourd’hui, la franchisée ne compte pas ses heures pour réussir arguant que « c’est dès le début qu’il faut s’investir à 3000% » et lorsqu'on l'interroge sur l’ouverture possible d’une seconde unité, elle avoue qu'elle y songe mais précise : « Je ne ferai pas des choix qui pourraient mettre en péril mon premier centre car c’est très difficile de monter son propre magasin et de fidéliser sa clientèle. »

Vous souhaitez faire comme elle et vous appuyer sur le savoir-faire et la notoriété de L’Onglerie pour ouvrir un centre spécialisé dans la beauté des ongles, des mains et des pieds ? Rendez-vous sur la fiche personnalisée de l’enseigne pour obtenir davantage de renseignements ! 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top