logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

« La force de Préservation du Patrimoine, c’est son offre globale de rénovation », Jérôme Tiec (franchisé dans les Côtes-d’Armor)

Publiée le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Jérôme Tiec et Sylvain Duvernoy, gérant associés de l’agence Préservation du Patrimoine Côtes-d’Armor & Finistère. Pour Toute la Franchise, ils témoignent de leur quotidien et de leurs relations avec le réseau Préservation du Patrimoine.

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Jérôme Tiec et Sylvain Duvernoy associés Préservation Patrimoine Côtes-Armor  Finistère Jérôme Tiec : J’ai 45 ans et suis natif des Côtes d’Armor. J’ai eu un parcours professionnel assez atypique. En effet, après avoir fait une école de grande distribution, je me suis mis à mon compte relativement jeune, afin d’ouvrir des commerces de proximité. J’ai travaillé essentiellement dans le milieu du tabac et je me suis rendu compte que c’était un marché saturé. Donc, rapidement, je me suis sensibilisé au secteur de la rénovation énergétique.

Sylvain Duvernoy : J’ai 26 ans et je travaille depuis eux ans chez Préservation du Patrimoine. J’ai commencé en tant que technicien conseil durant sept mois. Grâce à mon investissement et à mes résultats, je suis passé directeur commercial. Enfin, depuis quelques mois, je suis passé co-gérant avec Jérôme Tiec.

TLF : Comment s’est passé votre début avec Préservation du Patrimoine et quelle a été votre évolution au sein du groupe ?

JT : J’ai connu Préservation du Patrimoine via les réseaux de franchise. J’ai eu un entretien avec les co-fondateurs et leur vision m’a beaucoup plu. J’ai donc réalisé des journées d’immersion à Nantes et j’ai tout de suite adhéré à leur méthodologie. Très vite, je me suis lancé dans l’aventure en ouvrant ma structure dans les Côtes-d’Armor en mars 2018. Au départ, j’étais beaucoup sur le terrain car l’objectif était de découvrir le marché, de voir les réactions des clients. Cette expérience m’a beaucoup apporté. Je me suis formé et j’ai pu déceler et comprendre les besoins essentiels des clients. 

J’ai appliqué le process transmis par le franchiseur : la méthodologie de vente, les produits, les techniques de pose, etc. Pour me développer, il a fallu que je m’entoure et que je m’appuie sur les 3 axes qui, à mes yeux, sont essentiels : savoir vendre, savoir gérer et savoir animer. C’est pour cette raison que Sylvain Duvernoy m’a rejoint avant de devenir mon co-gérant. Aujourd’hui, nous pouvons dire que notre modèle fonctionne parfaitement – les résultats le prouvent, mais nous n’avons fait qu’appliquer la recette qui nous a été apprise par le franchiseur.

TLF : Qu’est-ce qu’une journée type chez Préservation du Patrimoine ?

SD : Une journée type ne ressemble pas à la journée d’hier, ni à celle de demain. Nous travaillons dans une entreprise dans laquelle il faut beaucoup d’envie, beaucoup d’esprit et savoir s’adapter quotidiennement à la nouveauté.

TLF : Que vous apporte le réseau Préservation du patrimoine ?

JT : Le réseau m’apporte beaucoup au quotidien. Je prends tout ce qu’il me donne et j’essaye de structurer toutes les idées qu’ils ont. Je me cale sur leurs méthodes d’organisation, que ce soit pour la technique, pour le commerce ou pour la gestion en général. Je veux avoir une vision à long terme, ça passe par de l’organisation et par la mise en place d’un plan stratégique. Nous savons que prendre son temps, réfléchir et écouter le franchiseur est la clé de la réussite. 

TLF : Votre agence réalise des chiffres exceptionnels pouvez-vous nous en expliquer les raisons ?

JT : Ma recette est relativement simple, j’ai une vision globale du métier. En effet, j’ai une vision transversale de tous les travaux de rénovation énergétique. C’est-à-dire que, dès qu’on arrive chez un client, on visualise extérieurement sa maison et on se pose la question : "Comment peut-on la rendre la moins énergivore possible ?". Une offre globale de rénovation, c’est pouvoir réaliser les travaux chez le particulier en une seule fois et c’est là qu’est notre force. Pour répondre à ce besoin, nous proposons à nos clients des bouquets travaux, ce qui génère une augmentation du panier moyen et forcément un chiffre d’affaires relativement conséquent.

SD : Nous appliquons à la lettre la recette du franchisé. Nous mettons un point d’honneur à motiver toutes nos équipes et à concerner chaque acteur de notre entreprise, que ce soit du côté technique, administratif ou commercial. C’est très important que chacun se sente concerné car nous n’avançons pas tout seul, nous avançons en groupe.

TLF : Quel sont les objectifs pour les Côtes-d’Armor et quelle est votre vision ?

SD : Notre vision, c’est de continuer de se développer, rendre notre structure la plus solide possible pour pouvoir continuer de se développer vers d’autres départements et de s’imposer sur la région Bretagne, dans le but de conquérir une nouvelle clientèle.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Mots-clés :
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4/5 - 4 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top