logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Voir-rédiger les commentaires Voir les news de ce réseau

« Devenir franchisé LDLC ce qui compte ce n'est pas tant l'expérience que la passion » – Interview Forum Franchise Lyon 2019

Publiée le , Franchise Technologie - Informatique
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Comment et, surtout, pourquoi ouvrir un magasin LDLC ? Rencontré lors du dernier Forum Franchise Lyon, le salon lyonnais de la franchise, Eric Schneider, directeur général du groupe LDLC, est revenu sur les atouts de la franchise LDLC pour ouvrir un magasin dédié aux produits high tech et informatiques. 

Toute la Franchise : Votre concept est-il inédit ou traditionnel ? 

Eric Schneider : Le concept LDLC est inédit, basé sur la tradition du commerce, c'est à dire qu'on est un pure player qui devient retailer, et ça, c'est complètement inédit. Pour autant, ce que nous faisons c'est du commerce : proximité, conseils, services, et ça, c'est traditionnel. 

TLF : Quel est le principal atout du concept LDLC ? 

ES : Le principal atout du concept LDLC c'est que, au-delà de distribuer du matériel, on est capable d'aller beaucoup plus loin, d'offrir des services, de faire du montage, du sur mesure, de la réparation. On est capable de proposer toutes les solutions par rapport aux produits que nous vendons. 

TLF : Votre marché est-il un marché naissant ou historique ? 

ES : Le marché est historique puisque c'est le marché de l'informatique. Les clients sont équipés et on est plutôt en phase de renouvellement. Ceci étant, on est sur des produits high-tech, donc plutôt des nouveautés, des innovations. 

TLF : Qu’est-ce qui vous démarque de vos concurrents ? 

ES : Ce qui nous démarque de nos concurrents c'est notre capacité à vendre en ligne 40.000 références, qu'on peut proposer en magasin, soit disponibles immédiatement ou sous 48 heures, mais aussi d'aller plus loin avec un atelier, avec des gammes de services. On peut réparer, faire du sur mesure et aller beaucoup plus loin. Notre métier, en réalité, c'est de proposer des solutions aux problématiques informatiques de nos clients. 

TLF : En termes de développement, vous êtes plutôt expansion ou consolidation ? 

ES : Notre ambition c'est de consolider les magasins qui sont ouverts – c'est ce qui se passe aujourd'hui et on est très content, et aussi de continuer à étendre notre réseau. On a un réseau très présent en Auvergne-Rhône-Alpes – c'est notre implantation historique, et un peu partout en France. On va dépasser 50 magasins cette année mais on a encore beaucoup de zones à densifier, notamment en Ile-de-France. Donc on a encore un bel avenir en termes d'expansion. 

TLF : Quels sont vos objectifs de développement pour 2020 ?

ES : Les objectifs de développement du réseau LDLC pour 2020 s’inscrivent dans la continuité des deux ou trois années qui viennent de passer, c'est à dire continuer à consolider notre réseau de magasins existants, mais aussi ouvrir 15 à 20 unités supplémentaires sur toutes les zones disponibles partout en France. 

TLF : Quel profil de candidats recherchez-vous ? Plutôt de jeunes passionnés ou des séniors chevronnés ?

ES : Notre franchisé c'est surtout un passionné, qu'il soit jeune ou moins jeune. En fait, ce qui est fondamental c'est d'aimer son métier. Quand on aime son produit, quand on aime son métier, on le fait bien et c'est ce qu'on constate. Ce n’est pas vraiment une histoire d'âge mais vraiment plus une histoire de passion, être animée par le produit, par l'univers du high tech et de l'informatique. 

TLF : Faut-il une expérience dans le métier pour ouvrir un magasin LDLC en franchise

ES : Avec ou sans expérience. Ce qui compte ce n'est pas tant l'expérience que la passion, que l'envie. On peut leur transmettre un savoir-faire mais on ne peut pas transmettre une envie. Donc il faut qu'ils aient les yeux qui brillent quand on parle du high tech ou de l'informatique. 

TLF : Décrivez nous le franchisé LDLC parfait.

ES : Le franchisé parfait c'est celui qui a une vraie affinité avec l'univers du produits high tech, avec l'informatique. C'est aussi quelqu'un qui aime rendre service, qui aime faire du commerce. Commercer ça veut dire interagir avec les gens, dans son magasin et autour de son magasin. Donc, pour nous, le franchisé parfait c'est celui qui est animé par son métier au quotidien et qui va représenter la marque, qui va pouvoir être un ambassadeur local de cette marque qui existe déjà en ligne et au niveau national. 


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Créer une surveillance par email
Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 5/5 - 1 avis

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cette news. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top