logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

« L’hospitalisation à domicile, loin d’être un phénomène de mode, est une alternative qui prend une place de plus en plus conséquente »

En 2013, Frédéric Cancel, ancien salarié du secteur médical, lançait sa propre activité de coordinateur de soins ville-hôpital avec la franchise Studiosanté. Après avoir développé la franchise dans le département de l’Oise, il a ouvert une seconde agence Studiosanté en Seine-Saint-Denis, ainsi que deux concessions Suite de Soins sur les mêmes secteurs. Pour Toute la Franchise, il fait le point sur ces 5 années passées à la tête de son entreprise.

Toute la Franchise : Pouvez-vous succinctement nous présenter votre activité ?

Frédéric Cancel Studiosanté Oise et Saine-Saint-DenisFrédéric Cancel : J’ai rejoint le réseau fin 2013, sur le territoire de l’Oise. J’entame ma 5e année aujourd’hui. J’ai ouvert un second Studiosanté en Seine-Saint-Denis. Dans le but d’avoir une approche globale du patient et j’ai également ouvert deux concessions Suite de Soins sur les mêmes territoires.

TLF : Comment est structurée votre équipe ?

FC : J’ai démarré initialement avec une infirmière. Aujourd’hui, l’équipe est constituée d’une infirmière référente, 3 infirmières coordinatrices, une assistance de direction qui s’occupe également de la facturation et une logisticienne.

TLF : En quelques mots, comment décririez-vous le concept Studiosanté ?

FC : Le concept Studiosanté est un concept qui permet d’entreprendre sur un secteur d’activité en pleine évolution, le paysage est en train d’être complétement modifié. La prise en charge du patient à domicile est, et va être de plus en plus, une alternative réelle et sérieuse à l’hospitalisation classique.

Le concept Studiosanté s’inscrit au cœur d’un débat, d’une profonde mutation qui est en train d’être réalisée sur le secteur national. A savoir que, dans les années à venir, avec le vieillissement de la population et l’explosion des maladies chroniques, les contraintes économiques avec les DMS (Durée Moyenne de Séjour) des établissements doivent baisser constamment. L’hospitalisation à domicile, loin d’être un phénomène de mode, est une alternative qui prend une place de plus en plus conséquente.
Le concept Studiosanté s’inscrit parfaitement dans cette dynamique en apportant une solution cohérente à cette problématique. Elle consiste à organiser le retour du patient à domicile en toute sécurité et, évidemment, à permettre son maintien à domicile à long terme en faisant intervenir tous les acteurs libéraux : son infirmière, son médecin traitant, son kiné, son pharmacien.

TLF : En quoi la prestation Studiosanté diffère-t-elle de celle de ses concurrents ?

FC : Actuellement, sur le marché des prestataires, j’aime dire que Studiosanté n’est pas un prestataire de services à domicile mais réellement un coordinateur de soins. La principale plus-value de Studiosanté réside dans cette prise en charge globale qui est organisée tout autour du patient. L’ambition de Studiosanté est de devenir le référent du patient concernant les dispositifs médicaux. Au-delà de la perfusion, la prise en charge Studiosanté également le sondage urinaire, la stomie, le prise en charge des plaies et de la cicatrisation, etc.

Cette prise en charge globale consiste aussi à former l’infirmière libérale du patient ou encore à trouver une infirmière quand le patient n’en connaît pas. Il y a toute une formation qui s’organise autour de l’infirmière libérale pour que le patient soit maintenu au domicile dans les meilleures conditions. Un gros travail est fait également sur le patient, pour lui expliquer en quoi consiste notre rôle, en quoi nous allons pouvoir l’aider. L’entourage, qui est aussi partie prenante de la réussite de la prise en charge, est également informer et accompagner.

Ce qui nous distingue vraiment c’est cette prise en charge globale. Le patient qui nous est confié est suivi du début jusqu'à la fin de son traitement par les infirmières libérales avec un retour d’information régulier vers le médecin traitant/ prescripteur, effectué avec des outils numériques (l’application TOM3). Nous sommes vraiment les seuls à proposer cette prise en charge exhaustive du patient.

TLF : Quel a été votre parcours avant de rejoindre Studiosanté ?

FC : J’ai travaillé principalement dans l’industrie pharmaceutique, comme visiteur médical, délégué hospitalier, directeur régional. Donc j’ai travaillé dans des labos : Bayer, Servier. J’ai également travaillé chez LVL et CALEA sur la partie assistance respiratoire. Ensuite je suis retourné dans l’industrie pharmaceutique en cancérologie.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top