logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

Témoignage franchisé Aximotravo : « J’ai toujours au moins doublé mon chiffre d’affaires d’un trimestre à l’autre »

Quand, en 2016, Ludovic Oliveira décide de se réorienter, il choisit de créer une entreprise de courtage en travaux à Limoges en rejoignant le réseau Aximotravo pour profiter de son concept et de son accompagnement. Deux ans après, il fait le point sur cette aventure entrepreneuriale qui s’apparente à un véritable succès.

Ludovic Oliveira AximotravoToute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Ludovic Oliveira : Je suis tout d’abord local puisque je suis né à Limoges. J’ai forgé mon caractère d’entrepreneur tout au long d’un parcours professionnel aux expériences variées. Je suis travailleur et accorde également une grande importance à l’humain côté professionnel. Côté personnel, je suis un passionné de cyclisme sur route.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support du réseau Aximotravo ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

LO : J’ai fait ce choix pour être accompagné. J’avais des aptitudes commerciales, la volonté et, je pense, la personnalité pour faire ce métier. Mais je n’étais pas du bâtiment et mes connaissances trop limitées du courtage en travaux ne m’auraient pas permis de réussir seul.
Oui, j’ai consulté des concurrents de mon enseigne : je n’ai pas senti de rapport humain, j’avais plutôt l’impression dès le départ d’être un numéro de dossier et pas une personne.

TLF : Pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

LO : J’étais à l’époque dans le secteur industriel (la fabrication de porcelaine de Limoges). J’ai changé de secteur d’activité pour relancer ma carrière dans un marché actif, où les possibilités d’évolution sont nombreuses. J’avais eu des expériences dans les métiers du courtage (financement essentiellement) et j’avais été vendeur matériaux étant étudiant. Le cheminement m’est apparu logique.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité par Aximotravo ?

LO : Je suis accompagné depuis le démarrage de mon activité. Aximotravo a toujours su répondre à mes interrogations et m’aider lorsque j’étais confronté à un problème quel qu’il soit. Que ce soit par de la formation ou un simple échange verbal.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

LO : Oui, c’est une évidence. À la suite de ma formation initiale, j’ai rapidement recruté mon réseau d’entreprises partenaires. J’ai signé mes premières affaires dans la foulée. J’ai la chance aujourd’hui d’être à l’aise et épanoui dans mon métier.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

LO : Totalement. L’humain est très important au sein du réseau. En tant que licencié indépendant, je suis considéré comme un membre du réseau, bien entendu, mais aussi comme un partenaire. La relation est d’égal à égal avec la tête de réseau qui accorde de l’importance et de l’écoute à ses licenciés. Cette vision des choses ne peut que fidéliser autour d’un projet commun à tous : faire d’Aximotravo un acteur incontournable dans chaque localité occupée par un licencié. De plus le label « Meilleure Enseigne Qualité de service 2018 » nous apporte beaucoup de crédibilité face à nos partenaires et nos clients !

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

LO : Oui l’esprit réseau est bien présent. Pour ma part, j’ai la chance d’être référent et de contribuer à la formation et au développement des licenciés sur une zone définie avec la tête de réseau. Je veille donc à maintenir des relations positives entre licenciés. J’organise régulièrement des regroupements dans le but de faire un partage d’expérience et pour faire évoluer tout le monde dans le bon sens : celui de la réussite et de l’épanouissement personnel. Les nouveaux entrants apprécient d’avoir un interlocuteur dédié pour répondre à leurs interrogations.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

LO : Oui. Le chiffre d’affaires réalisé la première année a été supérieur à mes attentes (+15%). La progression de mon activité est importante car, en l’espace de quatre mois en 2018, j’ai déjà réalisé l’intégralité de mon chiffre d’affaires de 2017. Depuis mon démarrage, j’ai toujours au moins doublé mon chiffre d’affaires d’un trimestre à l’autre. Je suis aujourd’hui convaincu que réussir en tant que courtier en travaux est réellement possible si l’on suit les conseils du franchiseur.

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

LO : Aujourd’hui, mon axe principal est de fidéliser mes partenaires apporteurs d’affaires et mes entreprises du bâtiment. Sinon je continue toujours à communiquer en local et développer mon réseau. Je participe toujours aux deux salons de l’habitat sur Limoges : en Mars et Septembre.

TLF : Avec le recul, le concept est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

LO : Il est très bien positionné et justifié car répond à un vrai besoin des consommateurs, souvent novices en matière de travaux. Ils ont besoin de réactivité, de sécurité et surtout d’accompagnement dans leurs projets travaux. J’ai aujourd’hui un très bon relationnel avec mes clients.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre le réseau Aximotravo corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

LO : Oui mais elle était largement incomplète. Je n’avais pas saisi à l’époque l’importance de fidéliser son réseau d’artisans. Aximotravo m’a apporté une vision beaucoup plus moderne du courtage en travaux qui, en réalité, est un vrai travail de management sur le terrain. Il faut toujours avoir une longueur d’avance sur la concurrence et nous le faisons par la mise en place d’outils innovants mais logiques avant tout. C’est le cas du dernier concept où chaque licencié a la possibilité de créer et animer son réseau d’artisans locaux en leur mettant à disposition des outils qui ont pour but de les aider à se développer et à être visibles notamment sur le web.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ?

LO : Clairement non, je n’avais pas les bases juridiques pour le faire. Et une expérience trop limitée pour savoir me démarquer de la concurrence comme sait le faire Aximotravo.

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec Aximotravo ?

LO : Oui. Aujourd’hui, je suis vraiment épanoui dans mon travail. Je travaille dur pour réussir mais ce n’est pas une contrainte car je suis passionné et convaincu par le concept du courtage en travaux.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats qui envisageraient de devenir courtier en travaux ?

LO : Je leur dirais que s’ils veulent juste faire du courtage en travaux comme tout le monde ils ont le choix entre travailler seul ou aller voir différentes enseignes. Mais s’ils souhaitent se démarquer et apporter une vraie valeur ajoutée dans ce secteur alors le choix Aximotravo s’impose. Parce-que chez Aximotravo le courtage en travaux n’est pas une fin en soi, mais plutôt le point de départ d’évolutions résolument avant-gardistes !

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 3,6/5 - 6 avis

Trouver une franchise

Franchises par apport

Vous avez déjà une idée de budget ? Trouvez une franchise qui corresponde à l’apport que vous souhaitez investir.

Découvrez quelle franchise est faite pour vous !

Recherchez une franchise par thématique

Trouvez le secteur de vos rêves !

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en franchise dans un secteur d’activité particulier ? Découvrez toutes les thématiques des franchises.

Voir toutes les thématiques
Scroll to top