logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-carticon-action-close
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Pascal Liaubet

EASY CASH

Pascal Liaubet

Administrateur et franchisé Easy Cash à Valence

Franchise EASY CASH

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2001
  • - Date de lancement de la franchise : 2001
  • - Nombre d’implantations : 118
Créer une surveillance par email

Interview de Pascal Liaubet

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Pascal Liaubet, multi franchisé Easy Cash, est également l’un des administrateurs du réseau. Il est en effet à l’origine de la création de cette enseigne, en 2001, et participe aujourd’hui activement à partager la réalité du terrain avec sa direction. Il revient pour Toute la Franchise sur son rôle au sein du réseau.

Toute la Franchise : Vous avez ouvert votre 1er magasin Easy Cash à Saint-Brieuc en 2001, quel a été votre parcours professionnel avant cela ?

pascal liaubet, franchisé easy cash valencePascal Liaubet : Je viens du secteur de la distribution. J’ai été directeur de magasin dans des chaînes comme Kiabi, Auchan ou encore Prisunic. En 1998, j’ai voulu me mettre à mon compte et j’ai découvert le marché de l’occasion, qui faisait ses débuts en France à cette époque. J’ai ouvert un magasin avec la seule enseigne présente dans le pays à ce moment là. Mais la franchise a très vite eu de gros soucis, le franchiseur est parti et, avec plusieurs franchisés de province, nous avons décidé qu’il fallait se regrouper pour pérenniser nos magasins.

TLF : C’est à ce moment-là que l’enseigne Easy Cash est née ?

P.L. : Oui. Nous étions une dizaine de franchisés et nous nous sommes dit qu’il fallait qu’on crée une structure forte pour poursuivre notre activité sur le marché de l’occasion.

TLF : Vous avez fait un important chemin depuis et possédez plusieurs magasins Easy Cash aujourd’hui.

P.L. : Après avoir vendu mon magasin de Saint-Brieuc et celui de Vannes, je me suis effectivement associé pour en ouvrir un à Lorient et un autre à Quimper. J’ai ensuite décidé, il y a trois ans, de racheter le point de vente de Brest, puis de m’implanter à Dinan et Saint-Malo. Le magasin de Valence, lui, a ouvert en 2007.

TLF : Pourquoi Valence alors que tous vos autres magasins sont situés en Bretagne ?

P.L. : Par le plus grand des hasards ! Easy Cash avait posé une option sur le bâtiment dans lequel je suis actuellement, mais le créateur d’entreprise qui devait se lancer à Valence ne nous a finalement pas paru assez solide. A l’issue de sa formation, il a fallu lui dire qu’il ne pourrait pas ouvrir son magasin Easy Cash. Ce n’est pas une démarche évidente pour un franchiseur, mais c’est capital pour nous de ne pas laisser un candidat foncer dans le mur si nous pensons qu’il ne fera, finalement, pas un bon franchisé. Du coup, nous avions ce bâtiment vide sur les bras et j’ai fini par accepter de déménager à Valence pour monter ce magasin !

TLF : Concrètement, quel est votre rôle en tant qu’administrateur Easy Cash ?

P.L. : Notre mission est de faire des remontées de ce qui se passe sur le terrain. Nous sommes avant tout des franchisés, qui gérons nos magasins et voyons exactement comment les choses se passent au quotidien. Lors de nos réunions mensuelles avec la direction de l’enseigne, nous apportons donc notre regard de franchisés. Toutes les décisions sont prises en concertation avec nous. Nous freinons par exemple certaines idées, qui paraissent super sur le papier, mais que nous estimons trop compliquées à appliquer dans la réalité, ou au contraire, poussons la direction à se pencher sur des aspects d’amélioration qui nous semblent urgents. Nous sommes les garants des décisions du réseau et c’est un vrai plus pour l’ensemble des franchisés.

TLF : Vous vous apprêtez à tester un nouveau partenariat avec Docteur IT. Est-ce un exemple des missions que vous avez en tant qu’administrateur ?

P.L. : Parfaitement ! En tant qu’administrateurs, nous prenons les risques nous-mêmes, avant de les faire prendre aux autres franchisés. Je teste ce concept, en ouvrant un magasin Docteur IT. Si ça marche, alors tout le réseau tirera les bénéfices de cet essai puisque le partenariat sera généralisé. Si malheureusement ce n’est pas le cas, je serai le seul à en pâtir. Si ce n’est pas bon pour moi, ce ne sera pas bon pour les autres, autant le savoir tout de suite. Ça nous permet aussi de gagner en crédibilité, parce que tout ce que nous proposons chez Easy Cash a été éprouvé dans des conditions réelles, au sein des magasins des administrateurs.

TLF : Qu’en est-il de la formation des nouveaux franchisés ? Intervenez-vous ?

P.L. : Oui, nous intervenons également dans le cadre de ces formations, qui sont non négociables et durent 3 mois. Les nouveaux franchisés sont en immersion dans un magasin pilote, donc chez des franchisés administrateurs. La formation s’effectue également en parallèle avec l’équipe animation, afin que toutes les nouvelles recrues aient le même niveau d’information sur l’ensemble des points pour débuter leur activité.

TLF : Quelles sont les qualités essentielles, selon vous, pour rejoindre le réseau Easy Cash ?

P.L. : Il faut avant tout aimer le terrain et accepter de toucher à des univers très différents. Un bon franchisé Easy Cash est le chef d’orchestre de tous les experts (vendeurs et acheteurs) qui composent son magasin.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Note 4,5/5 - 1 avis

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU EASY CASH

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

" Que suis-je prêt à sacrifier pour atteindre mon objectif ? "

Interview publié le 08/11/2017

Interview de Guillaume Defontaine

Interview publié le 28/12/2016

Interview de Alexandre Martins

Interview publié le 14/04/2016

Interview de Jérôme Taufflieb

Interview publié le 24/03/2016

Interview de Benoist Retout

Interview publié le 14/03/2016

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top