logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Christian Dor

Réseau Swixim International

Christian Dor

Négociateur indépendant chez Swixim

Franchise Réseau Swixim International

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1995
  • - Date de lancement de la franchise : 2005
  • - Nombre d’implantations : 250
Créer une surveillance par email

"Mon expérience chez Swixim est un challenge après mes années dans l'Armée de l'Air"

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Ancien pilote de chasse dans l’Armée de l’Air, Christian Dor est aujourd’hui négociateur indépendant au sein du réseau Swixim. Il revient sur sa reconversion professionnelle dans le civil et les raisons qui l’ont poussé à rejoindre Swixim.

christian dor, ancien pilote de chasse reconverti dans l'immobilierSwixim : Quel a été votre parcours professionnel jusque-là ?

Christian Dor : J’ai fait la plus grande partie de ma carrière professionnelle au sein de l'Armée de l'Air française. Durant 26 ans, j'ai été pilote de chasse pour finir mon parcours militaire au grade de colonel. Ces années militaires m'ont valu d'être nommé Chevalier de La Légion d'Honneur. Lorsque j'ai pris ma retraite, en 2008, je me suis accordé une année sabbatique et j'en ai profité pour partir seul à Tombouctou en 4x4. A mon retour, et après toutes ces années de nomadisme du fait de mon travail, j'ai aspiré à une vie plus tranquille, une vie sédentaire. Je suis désormais installé à Lyon dans la région Rhône-Alpes. En 2010, je me suis reconverti et je suis devenu conseiller commercial dans l'automobile jusqu'en 2014. À la suite de cela, j'ai participé, pendant plusieurs mois, à l’activité du centre d'appel que dirige ma compagne. Aujourd'hui, je contribue surtout au bon fonctionnement du matériel informatique de la société et j'ai, en parallèle, eu envie de me lancer dans l'écriture d'un roman sur le thème des relations humaines, un sujet qui m’a toujours passionné.

Swixim : Pourquoi vous êtes-vous dirigé vers l'immobilier ? Et pourquoi avec Swixim ?

C.D. : A l'heure actuelle, il me paraît très difficile de trouver une branche professionnelle dans laquelle tout est facile et où il n'y a pas de concurrence. Pourtant, j'ai une amie qui est dans le secteur de l'immobilier et qui m'a vanté les mérites du métier. J'ai donc commencé à réfléchir à l'éventualité de rejoindre un réseau immobilier. Il y a quelque temps, et de manière fortuite, ma compagne a reçu une publicité de la part d'un réseau immobilier à laquelle je me suis intéressé, mais en creusant un peu je n'ai pas vraiment été convaincu par le concept. Quelque temps plus tard, nous avons trouvé un autre mail, mais de la part de Swixim cette fois. Le site donnait une impression de sérieux et de rigueur que je n’avais pas ressentie pour le précédent et cela m'a donné envie d'aller y jeter un coup d'œil. Il est vrai que j'ai aussi été interpellé par le nom de l'enseigne car j'ai la double nationalité franco-suisse. Je n’avais pas d’appréhension particulière pour cette réorientation dans la mesure où il me paraissait y avoir des similitudes entre la vente d'automobiles et la vente de biens immobiliers. Je souhaitais également décrocher un emploi avec des horaires flexibles car j'ai deux enfants à charge de 10 ans et 12 ans. Le statut d'indépendant me semblait donc être le meilleur compromis pour pouvoir dégager du temps libre et m'occuper d'eux. J'ai contacté Pierre-Marie Caminati qui s'est rendu tout de suite disponible pour me rencontrer. A la suite de cela, j'ai suivi la formation à Carouge. Une formation dense avec des intervenants remarquables. Et je sais de quoi je parle car je suis habitué à ce genre de stage. J'ai beaucoup aimé la partie sur la photo car c'est un domaine que je ne connaissais pas encore. Je trouve très pertinent de vouloir valoriser un bien grâce à des visuels de qualité. J'ai d'ailleurs acheté le matériel conseillé.

Swixim : Comment se passent vos débuts au sein du réseau Swixim ?

C.D. : J'ai commencé à travailler sur Caluire une banlieue attenante à la ville de Lyon, un quartier que je connais bien car j'y ai grandi. Avec 41.000 habitants, je pense que Caluire est un secteur suffisant pour débuter. J'ai pris mes fonctions début avril et depuis j'ai décroché 4 mandats en quinze jours et j'en ai 6 autres potentiels à rentrer. Je projette de dégager au moins 30 000 € de revenus par an avec cette activité. Malgré une forte concurrence, j'espère me démarquer en misant sur l'aspect international du réseau, qui apporte une plus value, et en publiant les annonces des biens en français mais aussi en anglais. Mon expérience chez Swixim est un challenge comme un autre. En général, quand je fais les choses, j'essaie de les faire correctement. Si tout se déroule comme je le souhaite, nous projetons avec ma compagne, qui a dirigé une agence immobilière il y a une vingtaine d'années, de monter une franchise Swixim.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU Réseau Swixim International

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Betty Cobos

Interview publié le 19/06/2015

Interview de Anna Dziurda

Interview publié le 29/05/2015

Interview de Piettryck Pujol

Interview publié le 07/05/2015

Interview de Nora Belle

Interview publié le 27/04/2015

Interview de David Caillet

Interview publié le 31/03/2015
Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top