logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Alexandra Schlosser

DIA

Alexandra Schlosser

Franchisée Dia à Uffholtz

Franchise DIA

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 1978
  • - Date de lancement de la franchise : 2002
  • - Nombre d’implantations : 230
Créer une surveillance par email

Interview de Alexandra Schlosser

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Alexandra Schlosser est franchisée du réseau Dia à Uffholtz. Avec Toute La Franchise, elle évoque son parcours aux côtés du réseau.


Toute La Franchise Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Alexandra SCHLOSSER : j'ai 33 ans, je suis franchisée Dia du magasin Uffholtz, dans l’Est de la France, depuis près de deux ans.


TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec le support de votre franchiseur ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

AS : Après avoir découvert pendant un an le fonctionnement et la latitude donnée en franchise pour mieux répondre aux attentes des clients, j'ai commencé à m'interroger sur les perspectives qui pourraient s'ouvrir à moi dans ce cadre. Désireuse d'être mon propre patron, la franchise, par le support et le cadre qui l'accompagne, m'a semblé être le meilleur choix pour me permettre de me réaliser professionnellement tout en limitant les risques.


TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? Si non, pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité ?

AS : J'ai suivi un apprentissage d'abord en CAP vente relation clientèle puis en BEP vente action marchande, et j'ai fini par un bac professionnel commerce. Tout ce cursus a été suivi en alternance en supermarché dans une enseigne concurrente.

En 2005, j'ai été recrutée par ED en tant qu'employée commerciale caisse : rapidement des opportunités d'évolutions se sont présentées, et 1 an et demi après mes début chez ED, j'ai suivi une formation d'adjointe chef de magasin. Lors du transfert en franchise du magasin de Hesingue, j'ai fait le choix de rester aux côtés du franchisé en tant que responsable de magasin.


TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

AS : Je n'ai pas bénéficié d'aides financières autres que l'ACCRE dans le sens où j'ai fait le choix de démissionner de mon poste pour pouvoir me consacrer pleinement et rapidement à mon projet. En revanche, j'ai été accompagnée dans l'élaboration de mon projet par les équipes de Dia, avec notamment l'expert-comptable, le responsable régional franchise et le conseiller franchise.


TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

AS : J'ai suivi un cursus d'intégration avec un passage en magasin école franchise et une période chez un franchisé expérimenté, ce qui m'a permis de prendre connaissance des différentes ficelles du métier, qui combine à la fois celui de chef d'entreprise et de responsable de magasin.


TLF : L’analyse que vous avez menée avant de rejoindre votre franchiseur corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

AS : En tous points. En règle général, ma matinée débute par le montage du rayon fruits et légumes. Cette famille me tient à coeur, c'est la carte de visite de mon point de vente, j'y apporte un soin particulier car je souhaite que ce rayon soit parfait à l'ouverture. Ensuite, il n'y a pas vraiment de programme type et c'est également ce qui me plaît, il y a des constantes comme le passage des commandes et la mise en rayon mais aussi la théâtralisation des différentes opérations commerciales, les partenariats locaux à faire vivre, le suivi financier et la gestion, le contact avec la clientèle constituée pour beaucoup d'habitués qui cherchent également du lien social.


TLF : Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

AS : Je ne pense pas. Le support d’un réseau et d’un franchiseur est essentiel afin de savoir où on met les pieds !


TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec votre franchiseur ?

AS : Tout à fait !


TLF : Que diriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

AS : Après bientôt deux ans en franchise, malgré les difficultés et la charge de travail, je conseille cette aventure à toute personne désireuse de se lancer dans l'entrepreneuriat.

 

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU DIA

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Alexandre Boulet

Interview publié le 15/10/2014

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top