logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Bernard Caillé

ECOLAVE

Bernard Caillé

Franchisé Ecolave à Nantes

Franchise ECOLAVE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2008
  • - Date de lancement de la franchise : 2009
  • - Nombre d’implantations : 56
Créer une surveillance par email

Interview de Bernard Caillé

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Alors qu’il vient tout juste de resigner avec le réseau Ecolave (cf l’article Le franchisé Ecolave nantais renouvelle sa confiance au réseau), Bernard Caillé explique à Toute la Franchise pourquoi il a choisi de se réangager aux côtés de l’enseigne.

TLF : Vous venez de resigner avec votre franchiseur, quelles sont les raisons de ce choix ?
Bernard Caillé :
Oui effectivement je viens de resigner et je suis d’ailleurs le 1er franchisé du réseau à renouveler mon contrat ! Ce sont la qualité de l’enseigne et sa notoriété grandissante qui m’ont convaincu de poursuivre avec Jérémy Richard, le dirigeant-fondateur d’Ecolave. Je suis donc reparti pour 5 ans.


TLF : Comment êtes-vous entré en contact avec votre enseigne ?
B.C. :
J’ai vu, par hasard, le véhicule « logoté » d’Ecolave sur un parking, j’ai tout de suite été intéressé. Ensuite, convaincu par le concept, tout s’est enchaîné très vite, je voulais quitter mon emploi et j’avais également l’envie de créer ma société, la rencontre avec Jérémy s’est donc fait au bon moment pour moi.

TLF : Y-at-il un esprit « réseau » ?
B.C. :
L’esprit réseau est bel et bien présent chez Ecolave, les relations entre franchisés sont bonnes. Pour ma part j’ai régulièrement des échanges avec mes collègues géographiquement proches.

TLF : Comment se porte votre marché ?
B.C. :
Ma clientèle est composée pour 10% de particuliers et 90% de professionnels : garages, entreprises possédant des flottes de véhicules, collectivité, etc. Globalement les professionnels sont plus fidèles que les particuliers. Le bouche-à-oreille est, pour moi, le 1er vecteur de nouveaux clients. Les gens aiment le concept, l’aspect écologique est très apprécié tout comme le gain de temps que nous leur apportons et la qualité de nos prestations, avec une méthode éprouvée, qui donne d’excellents résultats sur les véhicules nettoyés voire rénovés.

TLF : Auriez vous pu mener à bien votre activité si vous aviez dû la créer seul ?
B.C. :
Cela faisait déjà longtemps que j’avais l’envie d’avoir ma propre entreprise mais il faut franchir le pas. Je n’avais pas pensé à la franchise jusqu’à ce que je rencontre le fondateur d’Ecolave. Dans mon cas ce fut une vraie opportunité, être accompagné par un réseau permet de se lancer plus rapidement avec un concept déjà établit, on gagne en sécurité.

TLF : Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
BC :
Il faut beaucoup de motivation et surtout il ne faut rien lâcher et faire preuve de persévérance, on est son propre patron, c’est une véritable liberté et ça n’a pas de prix !

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top