logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Christophe Winkelmuller

AGENCE AUTOMOBILIERE

Christophe Winkelmuller

Fondateur de L'Agence Automobilière

Franchise AGENCE AUTOMOBILIERE

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2004
  • - Date de lancement de la franchise : 2008
  • - Nombre d’implantations : 91
Créer une surveillance par email

Interview de Christophe Winkelmuller

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Christophe Winkelmuller a fondé L’Agence Automobilère en 2004. Pour Toute la Franchise, il revient sur la création de son entreprise, et le développement de son réseau, exposant tous les atouts de son concept.

Toute la Franchise : Vous n’étiez pas du tout dans le monde de l’automobile avant de créer votre entreprise. Comment est née cette idée ?
Christophe Winkelmuller :
Je m’occupais d’un site de production pharmaceutique. Au bout de neuf ans, j’ai commencé à réfléchir à la possibilité de faire autre chose. Un ami me parlait sans cesse de création d’entreprise et j’ai cherché dans quel domaine me lancer. Je suis passionné par l’automobile mais il est bien trop dur d’ouvrir un garage, et je voulais quelque chose d’innovant, qui n’existe pas ailleurs. J’ai alors pensé à ce qui se fait dans l’immobilier, à tous les services qui sont mis en place pour les particuliers. On parle d’agences immobilières, alors pourquoi pas d’agences automobilières ? J’ai tapé le terme sur Google, et j’ai obtenu « zéro résultat » ! Vous imaginez bien que je me suis immédiatement dit qu’il y avait quelque chose à faire !

TLF : Quel est le concept exact de L’Agence Automobilère ?
C.W. :
Nous venons apporter une alternative à ce qui existe sur le marché automobile. Avant nous, pour vendre ou acheter un véhicule d’occasion, vous aviez le choix entre les garages, qui font payer le prix fort, ou les petites annonces, gratuites, mais qui ont leurs limites en termes de fiabilité et de rapidité. Le but est avant tout d’offrir de la sécurité aux acheteurs et aux vendeurs dans le cadre d’une transaction de véhicules. Et au-delà de cette sécurité, nous offrons à nos clients de la qualité et une vraie dose de liberté (nos mandats sont sans exclusivité). Passer par nos agences présente également un avantage pratique, puisque le vendeur peut rouler avec son véhicule jusqu’au dernier moment, et surtout, nous lui permettons de faire de réelles économies. Nos frais de fonctionnement sont très faibles et nous offrons aux propriétaires la possibilité de vendre leur véhicule bien au-dessus de ce que leur proposent les garages classiques.

TLF : Depuis votre création en 2004, de nombreux réseaux se sont développés en France. Comment parvenez-vous à vous démarquer de cette concurrence ?
C.W. :
Beaucoup se sont créés mais tous n’ont pas tenu ! De toute manière, ceux qui arrivent aujourd’hui sur le marché n’ont pas la même force que nous. Nous avons une marque, L’Agence Automobilière, qui fait toute la différence. Cette marque est capitale dans notre réussite ; de même, bien sûr, que notre savoir-faire et tous les outils que nous développons. Et puis surtout, notre recul nous permet d’offrir une visibilité réelle aux concessionnaires qui nous rejoignent. Les bilans que nous leur présentons ne sont pas des bilans prévisionnels, par exemple, mais de vrais bilans, basés sur la réalité en agence… Cela fait toute la différence !

TLF : Pourquoi avoir attendu plusieurs années avant de vous développer sous forme de concession ?
C.W. :
On dit souvent qu’une entreprise doit avoir deux implantations en propre avant de penser à développer son concept en franchise ou concession. Comme je suis quelqu’un de très prudent, qui préfère la sécurité à la précipitation, j’ai ouvert une agence, puis deux, puis trois, avant de me lancer. Je voulais être vraiment certain que tout fonctionnait parfaitement, que j’étais capable de proposer un concept porteur.

TLF : Quel type de candidats recherchez-vous ?
C.W. :
Je veux des candidats qui souhaitent s’investir dans l’aventure ! Peu importe ce qu’ils ont fait avant, leur formation, leurs compétences. Je veux qu’ils soient motivés par le concept, qu’ils veuillent le développer. Quand un client rentre dans une agence, il doit se sentir bien accueilli, avoir envie de revenir. Après, tout le reste s’apprend.

TLF : Tout s’apprend grâce à la formation ? En quoi consiste-t-elle ?
C.W. :
Elle se déroule en agence et dure en moyenne trois jours. Mais ce n’est qu’une moyenne, car en fait, elle ne s’arrête que lorsque le concessionnaire est parfaitement à l’aise. Par exemple, même si tout semble acquis, il nous arrive de nous déplacer dans une agence parce que le nouveau concessionnaire n’est pas opérationnel sur un point donné. Le but est d’être présent pour le réseau dès qu’un besoin se fait sentir. Mon objectif n’est pas de gagner de l’argent à tout prix ; ce que je veux, c’est développer un concept qui marche, imposer une nouvelle façon de vendre et mes actes collent avec mes discours. Nous allons tous dans la même direction !

TLF : Quelles sont vos perspectives de développement ?
C.W. :
Le réseau devrait compter 25 à 30 agences d’ici la fin de l’année prochaine, et une centaine en 2014. Là encore, c’est mon côté prudent et sécuritaire qui ressort. Je pourrais vous annoncer des chiffres beaucoup plus importants : je reçois deux à trois demandes par jour, alors je vous laisse imaginer le potentiel de développement ! Mais le but n’est pas de créer des agences à tout prix, à vitesse grand V. Il y a des grandes villes dans lesquelles j’aimerais bien m’implanter par exemple, mais je ne vais pas prendre le premier candidat qui fait une demande dans cette ville, sous prétexte d’y être présent. Je préfère cibler le bon candidat et développer L’Agence Automobilière doucement mais sûrement. Monter très vite un réseau qui va se planter, ce n’est pas mon idée. Encore une fois, je veux créer un concept qui marche !

Sandrine Cazan, Toute la Franchise ©

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU AGENCE AUTOMOBILIERE

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Christophe Winkelmuller

Interview publié le 21/11/2014

1 commentaire

  • 07/02/2013 14:37:52 - jean dhainaut new.station0743@orange.fr

    Je suis interressée par votre franchise je suis gérant d'une station carburant et lavage puis garage mécanique tous concorde avec votre enseigne je vous remerci par avance de votre réponse.

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top