Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Alexandre Gioffredy

WINDEO GREEN FUTUR

Alexandre Gioffredy

Directeur de développement

Franchise WINDEO GREEN FUTUR

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2007
  • - Date de lancement de la franchise : 2008
  • - Nombre d’implantations : 8
Créer une surveillance par email

Interview de Alexandre Gioffredy

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Alexandre Gioffredy est directeur de développement du réseau Windeo Green Futur. Pour Toute la Franchise, il évoque les atouts du groupe et les perspectives de développement de l’enseigne sur le territoire français.

Toute la Franchise : Pourriez-vous nous présenter le concept développé par votre réseau ?
Alexandre Gioffredy :
Au moment de sa création, l’activité du réseau était centrée sur la distribution et l’installation du petit éolien. Depuis 2009, nous proposons un concept global, dans cinq univers bien distincts : le petit éolien toujours, le solaire, la récupération d’eau de pluie, l’isolation et les pompes à chaleur. Notre but est vraiment d’apporter une solution globale aux clients pour les conseiller au mieux. Par exemple, si un ménage consomme trop d’électricité, notre premier conseil ne va pas forcément être de l’orienter vers une production d’énergie, mais vers des solutions d’isolation, pour diminuer sa consommation !

TLF : Pourquoi avoir fait le choix de la franchise ?
A.G :
Au départ, nous nous sommes développés sous forme de concessions, avant de nous rendre compte que nous offrions finalement à nos concessionnaires de nombreux outils et services qu’un réseau se doit de proposer à ses franchisés. Comme nous voulions accélérer notre développement, nous avons décidé de nous tourner vers le modèle de la franchise.

TLF : Quels sont vos atouts par rapport à la concurrence ?
A.G. :
Le premier atout du réseau est très certainement le fait qu’on ne passe par aucun intermédiaire. Nous sommes en contact direct avec les fabricants, ce qui nous permet d’obtenir les meilleurs prix, dont bénéficient nos franchisés. Notre expertise sur des métiers compliqués à développer, sur lesquels nous avons beaucoup travaillés, est également un avantage. Nous apportons aujourd’hui des solutions à la pointe de la technologie. Nous avons une approche qualitative, où la satisfaction des clients prime. Et puis, notre atout majeur est notre position de leader européen sur le petit éolien : 70% des parts de marché sur un secteur en plein développement, ce n’est pas rien !

TLF : Quel profil de franchisé recherchez-vous en priorité ?
A.G. :
Il est avant tout capital que le candidat qui veut nous rejoindre ait un intérêt, et même une passion, pour les énergies renouvelables. Il doit également avoir un profil commercial, avec une expérience significative dans la vente et le management. Et puis il doit bien avoir en tête que même s’il s’agit d’un réseau de franchise, il va ouvrir sa propre entreprise, en toute indépendance. Le franchisé doit vraiment avoir un profil d’entrepreneur… tout en acceptant les contraintes liées à la franchise ! Par exemple, nous demandons qu’une éolienne soit implantée devant l’agence Green Point, pour offrir un maximum de visibilité et susciter l’envie d’entrer. C’est un point auquel les franchisés doivent se plier.

TLF : Privilégiez-vous certaines zones d’implantation ?
A.G. :
Pas particulièrement, non. Nous ciblons en priorité le Sud de la France, mais tous les secteurs nous intéressent. D’autant que notre concept s’adapte vraiment à toutes les zones, qu’elles soient rurales ou urbaines.

TLF : Quelles sont les différentes étapes du recrutement ?
A.G. :
Il y a d’abord un premier entretien téléphonique, suivi d’une rencontre physique d’une demi-journée avec le candidat. Ces rencontres sont toujours individuelles, il n’y a pas de réunions collectives chez nous. C’est l’occasion de présenter le concept en détail au candidat, et les enjeux de la franchise. Ensuite, si nous nous correspondons mutuellement, il y a la signature du DIP, et tout l’accompagnement qui en découle.

TLF : En quoi consiste cet accompagnement ?
A.G. :
Nous proposons au franchisé une aide dans l’établissement de son business plan, en partenariat avec une société spécialisée, puis des solutions d’accompagnement pour la recherche de son local s’il en a besoin. Viennent ensuite deux semaines de formation : d’abord une formation technique approfondie aux cinq métiers que nous exerçons, et puis une formation plus commerciale, qui a lieu directement au siège, à Bruxelles. Au cours des trois premiers mois, il y a également des sessions de formation complémentaire, pour les installations techniques par exemple.
Et quand les franchisés débutent leur activité, l’animateur réseau leur rend une visite par semaine, pour vérifier que tout va bien et revenir sur les points qui peuvent poser problème. Au bout du premier trimestre, les visites sont un peu moins fréquentes, mais restent de l’ordre d’une toutes les deux à trois semaines.

TLF : Mis à part ces visites régulières, mettez-vous en place une animation réseau ?
A.G. :
Oui, nous avons entre autres un séminaire annuel, qui réunit non seulement les franchisés, mais aussi leurs équipes commerciales. C’est un grand rassemblement pour le réseau, au cours duquel nous évoquons les nouvelles campagnes de marketing, les offres de produits, bref, toutes les nouveautés qui concernent le groupe. C’est aussi l’occasion de mettre en place des challenge commerciaux et de proposer des activités diverses, car ces rencontres laissent une certaine part aux loisirs en marge des sessions de travail !

TLF : Quels sont vos objectifs de développement en France ?
A.G. :
Avec six ouvertures prévues dans les prochains mois, nous avons déjà dépassé les premiers objectifs définis, qui étaient de cinq avant la fin de l’année 2011 ! Nous ne voulons pas nous fixer d’objectifs de développement trop précis. On s’oriente vers un développement plus qualitatif que quantitatif. Ce qui compte pour nous, c’est la qualité du profil des candidats, avec une vision sur le long terme. Disons qu’à terme, nous voulons atteindre une quarantaine de franchisés en France, ce qui permettra un bon maillage du territoire.

Sandrine Cazan, Toute la Franchise©

Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU WINDEO GREEN FUTUR

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Aucune autre interview

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !