logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

ALL4HOME

Véronique SOETE

Co-fondatrice et gérante de la franchise ALL4HOME

Franchise ALL4HOME

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2005
  • - Date de lancement de la franchise : 2007
  • - Nombre d’implantations : 115
Créer une surveillance par email

Interview de Véronique SOETE

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Toute-la-franchise.com : Pouvez-vous vous présenter ?
Véronique Soete : Après avoir vécu 20 ans à Londres où j’ai fait mes études supérieures puis travaillé en tant que professeur dans le secondaire et l’universitaire, j’ai repris un cursus d’études en France, Master en Gestion et Management des Entreprises et un autre en Ressources Humaines avant de quitter l’enseignement pour créer la société All4home.

Co-fondatrice et gérante de la société, Je dirige l’agence PACA et j’interviens dans l’accompagnement « front-office » au cours de la mise en place et du suivi des agences.

TLF : Pouvez-vous présenter votre enseigne ?
V.S. : La première agence a été créée en 2005 à Marseille, qui est encore aujourd’hui notre site pilote. Nous sommes spécialisés dans les services récurrents d’aide ménagère et de garde d’enfants, auxquels nous essayons d’apporter une qualité maximale, tant dans l’exécution que dans le suivi des prestations. Nous avons été par exemple la première société privée à généraliser le télépointage, ou encore à systématiser des visites de suivi qualité liées à une politique de rémunération.

Le développement des agences a débuté mi 2007, et croisse au rythme d’une à deux ouvertures par mois, nous sommes actuellement 28 agences. Notre volonté est d’arriver fin 2010 à une couverture maximale de 60 agences, nous ne souhaitons pas en ouvrir plus afin d’offrir à nos agences un potentiel important, quitte à ce qu’elles ne puissent l’exploiter dans l’immédiat, nous visons le long terme.

TLF : Comment êtes-vous structurés ?

V.S. : Le siège social se situe à Marseille et intègre, outre l’exploitation de l’agence PACA, le call center pour les rendez vous nationaux, et la coordination de développement et des outils de back office. Les appels clients arrivent donc au siège, puis sont positionnés dans les agendas des responsables régionaux au travers un système intranet d’agendas partagés. L’accompagnement et la formation des agences se fait également du siège, ainsi que la coordination avec les services juridiques et financiers.

TLF : Quelle est votre concurrence ?
V.S. : En tout premier lieu, le travail dissimulé qui constitue encore la majorité des prestations, avec hélas si peu de moyens ou de volonté pour l’éradiquer. Ensuite, nous suivons avec intérêt les 20 à 30 enseignes de plus de 10 agences positionnés sur le même créneau que le nôtre et que nous considérons comme nos concurrents les plus proches.

TLF : Quels sont les éléments de différenciation par rapport à celle-ci ?
V.S. : Tout d’abord, nous avons fait le choix d’une offre claire tant dans les services que nous proposons (aide ménagère et garde d’enfants uniquement), que dans l’expression des prix (affichés et simples), que dans la nature du contrat (souple, sans engagement). A cela, se joint notre organisation : rendez vous initiaux systématiques, check list très complète des interventions, sélection rigoureuse du personnel, suivi quantitatif et qualitatif des prestations, etc.. qui nous confère au final l’image de ce que nous sommes : simples et efficaces.

TLF : Quelle différence apportez-vous ? En quoi votre concept se démarque-t-il ?
V.S. : Outre ce qui a été dit juste avant concernant le management des interventions, nous apportons un call center de qualité, à même de transformer efficacement les appels entrants en rendez-vous. Originalité qui mérite d’être soulignée : nous prenons entièrement à notre charge les frais de publicité, considérant que si elle est efficace et elle se transformera en rendez vous, et donc en redevance sur le chiffre d’affaires, et que si elle ne l’est pas c’est notre problème et non celui des agences. Nous apportons bien entendu un suivi juridique, l’aide au démarrage, une formation théorique, puis opérationnelle, et une grande disponibilité pour répondre aux questions qui ne manquent pas de se poser en phase d’exploitation.

L’objectif étant que les agences puissent se consacrer à leurs clients et à leur personnel en se souciant au minimum du reste.

Nous disposons par exemple d’un outil de planification des interventions lui aussi en mode hébergé, qui intègre une fusion avec le télépointage, et un module de facturation qui a été développé pour nous et qui constitue une avance importante dans la gestion de notre back office. Sur ce système, sont reliés différentes options comme l’envoi groupé par mails des factures ou le prélèvement bancaire.

Ceux sont des éléments très importants fruit de notre expérience car sur ce métier ou le gain horaire est faible, il faut disposer d’outils permettant de gérer des milliers d’heures sans perdre de temps dans des processus administratifs complexes pour qu’une agence puisse se développer. Tenez, un exemple : sortir l’attestation fiscale annuelle pour l’ensemble des clients, avec tout le lot d’obligations qu’elle comporte, et les envoyer en mode sécurisé par mail, prend chez nous de l’ordre de 5 secondes. Aux impétrants qui nous lirons, demandez donc une démonstration de ce genre d’éléments lors de votre étude comparative d’enseignes !

TLF : Où en êtes-vous dans votre développement ? Avez-vous atteint vos objectifs d’implantation ?
V.S. : Nous avons actuellement 28 agences, ce qui correspond à notre objectif, nous n’entreprenons cependant pas de course de vitesse et privilégions la qualité

TLF : Quels sont les 3 raisons qui vous ont fait choisir la franchise comme mode de développement ?

V.S. : Premièrement, notre société est entièrement en autofinancement et tient à le rester, ce qui était incompatible avec l’ouverture d’une soixantaine d’agences en trois ans.
Deuxièmement, nous sommes sur des métiers de proximité qui nécessitent un manager responsable et autonome sur place, d’autant plus responsable et motivé qu’il s’agit de son affaire. Le turn over des responsables est incompatible avec cette activité, nous sommes persuadé qu’en cela, la franchise est le bon choix stratégique.
Troisièmement, nous préférons être entourés d’entrepreneurs que de salariés par convictions personnelles.

TLF : Avez-vous des projets à l’international ?
V.S. : Rien de concret pour l’instant, mais un projet de master-franchise dans le tiroir.

TLF : Quels sont les freins à votre développement ?

V.S. : S’appliquer à trouver les bons candidats !

RECRUTEMENT :


TLF : Quelle procédure de sélection avez-vous adoptée ?
V.S. : Nous recevons 5 à 10 demandes par jour, pour une intégration d’une à deux personnes par mois, cela vous donne une idée de la déperdition. Tout d’abord, nous imposons un déplacement sur Paris pour une séance d’information préalable à toute transmission de document (business plan, dip etc..). C’est principalement lors de ces réunions que nous estimons la capacité des candidats, outre leur cursus et leur volonté. Comme de plus, on monte une équipe dont on souhaite qu’elle soit en osmose, s’ajoutent des critères non liés à de la compétence, comme la gentillesse et la simplicité, qui sont des valeurs fortes de l’esprit de l’entreprise.

TLF : Quel est le parcours d’un candidat ?

V.S. : Il n’y a pas de parcours type, ni de cursus type. Nous avons des responsables d’agences de tous âges et horizons professionnels. Ils ont en commun une volonté, des qualités de courage, et une adhésion aux valeurs de l’entreprise. Lors de notre processus d’information, nous nous appliquons à ne rien cacher des réalités du métier, y compris des plus difficiles notamment liées au management. Les candidats qui nous rejoignent le font dans un processus d’adhésion pleine et entière !

TLF : De quel apport personnel doit-il disposer ?

V.S. : Nous ne réclamons pas d’apport personnel minimum

TLF : Quel est l’investissement global ?
V.S. : En plus du droit d’entrée dans la franchise qui est de 10.000 €, s’ajoute généralement le capital de la société créée de 2 000 €, l’ensemble constitue l’investissement global. Le démarrage de l’exploitation se fait à domicile du gérant la première année, ce qui diminue très fortement les frais fixes. Là aussi, on rejoint un point philosophique de notre développement en franchise : priorité à mettre les responsables d’agences en situation de succès.

TLF : Une fois la candidature d’un candidat validée, quelle est la procédure d’intégration ?

V.S. : La première étape est une formation théorique de deux jours sur l’ensemble des outils et de l’offre de l’entreprise, laquelle intègre l’aide à la création de l’entreprise. S’ensuit une période généralement de deux mois durant laquelle nous montons conjointement le dossier d’agrément et suivons l’ensemble des démarches de création, allant jusqu’au « kit de démarrage ». Puis une formation pratique avec l’équipe terrain permet concrètement la mise en application de ce qui a été appris au travers des rendez vous clients, des suivis qualité, et du recrutement. Et enfin, c’est le démarrage.

TLF : Quel est le délai moyen de recrutement d’un candidat ?

V.S. : Entre la première demande de renseignement et le démarrage, il s’écoule au minimum quatre mois.

EN ACTIVITE :


TLF : Qu’est-ce qu’un bon franchisé pour vous ?

V.S. : Celui qui trouve le juste milieu entre l’intérêt compris du développement de la marque et son indépendance légitime d’entrepreneur. Charge à nous de créer les conditions de cette harmonie.

TLF : Qu’attendez-vous de vos franchisés ?
V.S. : Qu’ils réussissent et fassent partager leurs expériences.

TLF : Comment s’organise la relation franchiseur/franchisé au quotidien ?
V.S. : Comme nous l’avons signalé plus haut, un certain nombre d’outils informatiques mutualisés ainsi que la centralisation des appels sont des occasions permanentes de contacts. A cela s’ajoutent une lettre d’information hebdomadaire reprenant l’actualité de notre activité, un tableau de bord, et des explications fournies lors des mutations des outils, qui sont quasi permanentes. Une fois par an, nous nous réunissons pour une convention nationale qui est l’occasion d’un point global, d’une explication sur la stratégie poursuivie, et d’un échange fructueux !

Prochainement, pour faire face à l’augmentation du nombre d’agence, nous allons mettre en place des groupes de travail pilotés par les volontaires les plus expérimentés et sommes à l’étude sur différents modules de formation que nous souhaiterions véhiculer par web-conférence.

Nos interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com


Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

Le commentaire que vous déposerez ici sera du domaine public. Si vous êtes intéressé par l'enseigne, ne laissez pas vos coordonnées ici, mais cliquez sur « Demande de documentation » en haut ou bas de page. Merci.

250 caractères restants

Scroll to top