logo-webcdlogo-mobilelogo-infoprologo-desktoplogo-desktop.originallogo-desktop.bakicon-theme-testicon-social-whatsappicon-social-twittericon-social-shareicon-social-linkedinicon-social-facebookicon-searchicon-search--activeicon-my-accounticon-homeicon-ctrl-chevron-righticon-ctrl-chevron-right-bakicon-ctrl-chevron-lefticon-ctrl-arrow-righticon-carticon-action-close

trouver une franchise

Quel concept de franchise
languette

Pourquoi les investisseurs préfèrent investir en franchise ?

Quels sont les points forts d'un réseau franchisé pour attirer les investisseurs ?

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Succès et rentabilité éprouvés sur plusieurs points de vente, forts retours sur investissements, opportunités importantes de développement, constitution d’un capital solide : qu’ils investissent dans des points de vente ou directement dans des réseaux pour soutenir leur croissance (interne ou externe), les investisseurs retirent de nombreux avantages des réseaux de franchise. Pourquoi les investisseurs préfèrent investir en franchise ? Eléments de réponse.

Succès et rentabilité éprouvés sur plusieurs points de vente

Pourquoi les investisseurs choisissent la franchiseL’un des plus forts atouts des enseignes de franchise est leur capacité à démontrer la rentabilité de leur concept sur plusieurs points de vente. Sur la base du succès d’une unité pilote, le concept est ensuite formalisé puis dupliqué sur d’autres implantations. Si ce format de développement est un atout pour les candidats à la franchise souhaitant exercer, c’est aussi un atout pour les investisseurs.

En effet :

  • Ceux qui souhaitent investir dans un point de vente et en confier la gérance à un salarié peuvent s’appuyer sur les bilans financiers des points de vente en activité pour évaluer la performance du modèle économique et ainsi calculer avec une excellente visibilité leur retour sur investissement. Ils peuvent en outre compter sur l’accompagnement et la formation de la tête de réseau pour s’assurer d’avoir un gérant opérationnel et soutenu dans l’exploitation du point de vente.
  • Les fonds d’investissement ou capital-risqueurs qui investissent dans l’enseigne bénéficient de la même visibilité, à ceci près que ces derniers s’appuient non pas sur les résultats des points de vente pris individuellement mais sur les bilans de la tête de réseau. En outre, à la différence des investisseurs qui investissent dans un point de vente, les fonds d’investissement peuvent évaluer l’effet de levier généré par leur entrée au capital.

De forts retours sur investissement

Ici encore il convient de distinguer entre investisseurs qui investissent dans un point de vente et fonds d’investissement qui investissent dans l’enseigne. Les deux démarches sont différentes et entraînent des résultats différents.

Pour ceux qui investissent dans un point de vente, c’est une fois encore sur la base des bilans financiers fournis par la tête de réseau que le retour sur investissement est calculé. Il faut savoir sur ce point que les modèles économiques des franchises sont optimisés, avant le développement en réseau, justement pour permettre un fort retour sur investissement. Et c’est d’ailleurs l’une des raisons de leur succès. A titre d’exemple, de nombreuses enseignes permettent d’atteindre le seuil de rentabilité au bout de seulement 6 mois !

Pour les investisseurs financiers qui entrent au capital de l’enseigne, il s’agit essentiellement d’un pari, mesuré, sur l’avenir du réseau. Plus le réseau grossit et plus les revenus de la tête de réseau (et donc de ses actionnaires) sont importants. Or, l’entrée au capital des enseignes par des fonds d’investissement donne un coup d’accélérateur au développement : l’effet de levier est rapide, de même que le retour sur investissement. Et ce, d’autant plus que les fonds d’investissement sont généralement rémunérés sur le CA de l’enseigne et non sur son bénéfice.

Opportunités importantes de développement

Selon la 15ème enquête annuelle de la franchise, plus de 60% des franchisés ont vu leur CA progresser en 2018 et plus de 50% ont réalisé un CA de plus de 500.000€. En outre, 76% des réseaux comptent des multifranchisés (franchisés qui possèdent plusieurs points de vente) et 30% des franchisés envisageaient d’investir dans un nouveau point de vente. Du côté des enseignes,

  • Près de 40% avaient déjà amorcé leur développement à l’international ;
  • 83% des réseaux avaient créé au moins un nouveau point de vente dans l’année ;
  • Les réseaux avaient chacun ouvert en moyenne 6 nouveaux points de vente dans l’année ;
  • 27% des franchiseurs développaient plusieurs enseignes.

On voit combien les opportunités de développement sont importantes lorsque l’on investit dans une franchise, que ce soit dans un point de vente ou au capital d’une enseigne. Sur ce point d’ailleurs, une fois encore, on peut compter sur l’effet de levier : les entrées au capital d’une enseigne servent généralement à financer une croissance interne (développement en France ou à l’international) ou une croissance externe (rachat d’un autre réseau), les perspectives de développement sont considérables pour peu que les équipes en charge de ce développement soient sélectionnées avec soin.

Constitution d’un capital

La constitution d’un capital est en définitive le corollaire de tous les points évoqués ci-dessus.

  • Le franchisé investisseur qui a développé un ou plusieurs points de vente, dégagé une forte rentabilité et assis une croissance importante sur plusieurs années dispose d’un patrimoine qui peut être converti en capital lors de la revente, soit pour partir à la retraite soit pour financer de nouveaux projets.
  • Les fonds d’investissement et capital-risqueurs, en favorisant et en soutenant la croissance et la rentabilité de l’enseigne au capital de laquelle ils sont entrés font mécaniquement augmenter la valeur de leurs parts sociales qu’ils peuvent dès lors revendre, constituant un capital important.

La relation entre franchiseurs et investisseurs (qu’il s’agisse de franchisés ou d’investisseurs financiers) est toujours gagnante pour les deux parties. Les fonds d’investissement soutiennent le développement des enseignes et permettent la professionnalisation des têtes de réseaux (de l’organisation comme du modèle économique, ces investisseurs apportant généralement leur expertise et leur accompagnement en même temps que leurs capitaux). Les franchisés-investisseurs soutiennent également le développement du réseau, notamment parce qu’ils sont généralement très orientés vers la multifranchise, qui leur permet de maximiser la rentabilité de leur investissement. Et pour les investisseurs, investir dans une franchise permet de dégager rapidement une forte rentabilité et de constituer  un capital, un patrimoine important, grâce à la mécanique de la franchise, fondée sur la réitération d’un concept éprouvé.


Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Scroll to top