Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette
Jean-François Maerten

Stores de France

Jean-François Maerten

Concessionnaire Stores de France à Toulouse

Franchise Stores de France

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2002
  • - Date de lancement de la franchise : 2009
  • - Nombre d’implantations : 20
Créer une surveillance par email

Interview de Jean-François Maerten

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

A 32 ans, Jean-François Maerten est chef d’entreprise depuis un an. En avril dernier il a ouvert une concession Stores de France, le spécialiste du store et de la protection solaire, à Toulouse. Aujourd’hui, alors qu’il s’apprête à fêter la première année de son entreprise, il revient pour Toute la Franchise sur les raisons qui l’ont poussé à choisir Stores de France pour se lancer dans l’entreprenariat.


Toute La Franchise : Pouvez-vous présenter succinctement votre cursus ?
Jean-François Maerten :
J’ai une formation de conducteur de travaux dans le bâtiment, plus précisément dans la menuiserie. Un métier que j’ai exercé pendant 8 ans.

Suite à ça j’ai voulu prendre un peu d’indépendance. L’activité de conducteur de travaux demandant beaucoup d’autonomie et de rigueur. Je possédais donc un bagage pour créer une société. Il me restait à faire un choix et savoir vers quel secteur d’activité je voulais me diriger.


TLF : Comment êtes-vous entré en contact avec Stores de France ?
JFM :
En faisant un petit tour d’horizon des activités qui me convenaient. A savoir la menuiserie et par extension les stores et tout ce qui touche à la protection solaire. J’ai découvert le réseau Stores de France en faisant une recherche sur les réseaux actifs du moment, essentiellement par internet.

J’ai ensuite pris contact avec M Desert, le responsable du réseau. Nous avons a eu un premier entretien téléphonique, suivi d’un deuxième. Puis nous nous sommes rencontrés chez lui, à Caen. Il m’a alors présenté les différentes modalités d’entrée dans la franchise et l’activité en elle-même.


TLF : Avez-vous consulté des enseignes concurrentes ?
JFM :
Oui mais pas forcément des concurrents directs. Certains faisaient des stores mais aussi du photovoltaïque, d’autres étaient spécialisés dans la menuiserie aluminium haut de gamme tout en proposant aussi des stores. Je n’ai consulté aucune autre enseigne exclusivement dédiée aux stores.

Sur internet il est possible de faire une première sélection des franchises en fonction des modalités d’entrée dans le réseau, de l’apport personnel, de l’activité que l’on recherche. On se fait une première idée sur les différents réseaux. C’est aussi pour ça que je n’ai pas consulté certaines enseignes qui ne me convenaient pas, au niveau de l’apport, de l’offre de formation ou du système de fonctionnement du réseau.


TLF : Pourquoi avoir choisi cette enseigne plutôt qu’une autre ?
JFM :
Ce qui m’a attiré en premier lieu, c’est le relationnel. Pour moi le relationnel a un gros impact et le courant est toute de suite passé avec M Desert. C’est quelqu’un de très ouvert, de très avenant. Quelqu’un de très clair dans ce qu’il recherche et ce qu’il propose. J’aime les choses simples et carrées et avec Stores de France il n’y a pas de zones d’ombre.

Après, il y a le positionnement du réseau. La menuiserie est un secteur où la concurrence est rude. La spécialisation de Stores de France permet de se démarquer.

L’apport personnel demandé qui entrait dans le budget que je m’étais octroyé, l’offre de formation, les outils informatiques et de communication fournis gratuitement, sont aussi des aspects qui m’ont séduit. Les chiffres et les perspectives qui m’ont été présentés étaient aussi vraiment intéressants. Toutes ces choses misent bout à bout correspondent vraiment à une personne qui se lance seule.

Enfin, alors que certains réseaux ont des cahiers des charges très précis, chez Stores de France, je conserve une grande liberté d’action. C’était très important pour moi, je ne voulais pas que mon autonomie soit bridée par un cahier des charges trop restrictif.


TLF : Le réseau a-t-il respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?
JFM :
Oui tout à fait. Au niveau des chiffres j’avais établi un prévisionnel d’activité. Au bout d’un an, même s’il y a eu des fluctuations essentiellement dues à la saisonnalité, le prévisionnel a été dans l’ensemble respecté.

En ce qui concerne la formation, dès que j’ai signé j’ai engagé une formation d’environ deux semaines cumulées. Après j’ai eu quelques petites formations qui n’étaient pas forcément prévues, qui sont organisées à la demande du franchisé. Ces formations sont dispensées par le réseau et ses fournisseurs partenaires. Elles sont gratuites. Seuls les frais d’hébergement sont à la charge du franchisé en ce qui concerne les formations supplémentaires auprès des fournisseurs. Mais celles-ci m’ont permis d’acquérir des connaissances que je ne possédais pas.


TLF : Auriez-vous imaginé pouvoir vous lancer sans votre franchiseur ?
JFM :
Pas du tout. Pas dans ce secteur-là en tous cas. Stores de France amène un nom. C’est une marque qui est reconnue par nos clients qui nous font confiance justement parce que nous sommes Stores de France.

Seul, je n’aurais pas connu la même progression. Mon activité n’a pas un an mais tous les jours j’ai des appels de gens qui souhaitent travailler avec Stores de France et beaucoup aboutissent à des commandes.


TLF : Avez-vous mené des actions spécifiques pour développer votre chiffre d’affaires ?
JFM :
Le réseau développe une stratégie de communication efficace, notamment via le site internet qui permet de retrouver chaque adhérent selon sa région. Il communique aussi sur des revues spécialisées et sur d’autres sites internet comme Toute la Franchise.

Au niveau local, chaque concessionnaire peut multiplier sa communication tout en gardant une cohérence avec la communication nationale.


TLF : Pour finir, quel conseil donneriez-vous à un candidat qui souhaiterait créer une entreprise avec Stores de France ?
JFM :
De ne pas hésiter. Pour ma part, si j’avais à le refaire je le referais. Ce qu’il faut c’est un minimum d’autonomie, mais comme dans toute création d’entreprise.

Il faut aussi un petit côté commercial qui permet d’amplifier l’activité. Nous sommes bien soutenus par le réseau et nos fournisseurs. Avec ce sens commercial, les choses se déroulent assez naturellement. Pour ma part, je n’ai eu que de bonnes surprises.


TLF : Merci Monsieur Maerten

Benjamin Thomas, Toute la Franchise ©

Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU Stores de France

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Frédéric Laurent

Interview publié le 29/10/2015

Interview de Luc Laveine

Interview publié le 13/07/2015

Interview de Jean-Pierre Beretta

Interview publié le 09/07/2015

Interview de Vincent Lagorce

Interview publié le 27/11/2014

Interview de Laurent Thibaud

Interview publié le 06/10/2011
Voir tous les interviews

0 commentaire

  • Il n'y a encore aucun commentaire pour interview. Soyez le premier à réagir !

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !