Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise cliquer sur l'élement pour deployer le moteur de recherche
Financer votre projet

trouver une franchise

Quel concept de franchise

programme coaching

> Gratuit
> 7 jours / 7 leçons
> Conseils d'experts
> Témoignages

languette

Stores de France

Laurent Thibaud

Franchisé Stores de France dans le Rhône

Franchise Stores de France

Les chiffres de ce réseau :

  • - Date de création : 2002
  • - Date de lancement de la franchise : 2009
  • - Nombre d’implantations : 20
Créer une surveillance par email

Interview de Laurent Thibaud

Publié le
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Laurent Thibaud a commencé son activité chez Stores de France au début du mois de juin 2011. Avec Toute La Franchise, il revient sur ce qui l'a poussé à rejoindre le réseau et son intégration.

Toute La Franchise : Quel est votre parcours ?
Laurent Thibaud :
Mon père était artisan, il fabriquait des stores. Je suis né au-dessus de l'atelier familial, j'ai donc toujours vu des stores du matin au soir. J'ai réalisé mon apprentissage dans l'entreprise familiale, avec d'entreprendre un BTS de Génie Mécanique. Puis mon père est décédé, j'ai donc repris l'entreprise familiale pendant quelques années avant d'avoir un grave accident qui m'a obligé à me séparer de l'entreprise. Je me suis lancé dans le commerce avec un multiservice (tabac, presse…), avant de revendre le magasin au milieu des années 2000 et de devenir formateur technique chez un grand fabricant de menuiserie, le groupe Tryba. J'étais également à la cellule développement de leur réseau.
En 2008, j'ai eu envie de voler de mes propres ailes, et j'ai vu ce nom, "Stores de France", qui me plaisait beaucoup. J'ai donc rencontré le franchiseur, Jean-Marc Désert, qui avait une philosophie de vie proche de la mienne. Mais j'avais d'autres projets en cours, et je ne suis revenu vers lui qu'en 2011. L'univers du store m'était bien connu, je ne débarquais pas dans un monde que je ne connaissais pas.

TLF : Avez-vous tout de même regardé d'autres enseignes ?
L. Th. :
J'ai regardé des réseaux de fabricant de menuiserie, Tryba bien sûr, mais aussi Isofrance Fenêtres par exemple, mais j'avais tout de même plus d'attrait pour Stores de France. Tout d'abord, comme je l'ai dit, parce que la philosophie de M. Désert me plaisait, et aussi parce que l'activité me paraissait moins complexe. Il est plus facile de satisfaire des clients stores que des clients menuiseries, les résultats apportés par les produits sont moins subjectifs pour les stores que pour des fenêtres par exemple.

TLF : Comment avez-vous intégré le réseau ?
L.Th. :
Je suis revenu vers M. Désert au mois de janvier. Je suis passé par la CCI du Rhône pour faire un audit de besoins, et elle a retenu mon projet : cela m'a permis d'obtenir un financement par l'une de leur banque partenaire et un complément de prêt par Oséo. Je suis également suivi par un expert-comptable partenaire de la CCI. Je crois que le nom Stores de France m'a beaucoup apporté car tout le monde a l'impression de le connaître. Mon dossier était donc carré mi-avril. Ma formation a été un peu raccourcie car je connaissais déjà bien la partie technique. J'ai donc même pu partir en vacances en mai, pour commencer dans les meilleures conditions au début du mois de juin, la période idéale pour le store !

TLF : Comment se sont passés ces premiers mois ?
L. Th. :
J'ai bénéficié d'un gros plan de communication et j'ai réalisé beaucoup de prospection. Le fait de démarrer à la bonne saison m'a permis d'opérer un démarrage exceptionnel : j'ai effectué en quatre mois les deux tiers de mon objectif annuel. Là nous arrivons sur une saison moins porteuse, je risque de manger mon pain noir pendant quelques mois. Mais il y a tout de même les premières suites de chantier, et je me structure pour répondre à d'autres demandes : j'ai prévu de travailler sur les dossiers d'appel d'offres pendant tout l'hiver, en envoyant au moins un dossier par quinzaine.

TLF : Quelles opérations de communication ont été mises en place ?
L. Th. :
Tout d'abord, Stores de France a obtenu un partenariat avec les Pages Jaunes qui nous permet d'avoir chacun notre site web. Le réseau met aussi en place une communication dans les revues professionnelles, et il y a le site web Stores de France. Mais pour être connus et que l'on vienne vers nous, il faudrait que nous soyons plus nombreux. C'est un réseau jeune, nous ne sommes qu'une dizaine. L'apport de personnes d'horizons différents est bon pour la dynamique, mais il faut qu'on avance pour gagner en renommée. Plus nous serons nombreux, plus nous serons visibles.

TLF : Quels outils met le réseau à votre disposition ?
L. Th. :
Nous avons un logiciel de devis / facturation, et un pack avec les cartes de visite, les prospectus, les tarifs des fournisseurs, les échantillons. Il y a aussi une charte graphique pour la décoration des véhicules, des polos et T-shirt pour visites commerciales. Nous devrions bientôt avoir aussi des chemises brodées, un peu plus habillées, pour les réunions de chantier. Chacun joue le jeu et les porte, ça aide pour la visibilité. Ce sont des balbutiements de pas mal de choses, mais chacun peut y aller de sa proposition.

TLF : Avez-vous beaucoup de contact avec votre franchiseur et les autres franchisés ?
L. Th. :
M. Désert est un artisan franchiseur, il développe deux activités en même temps, c'est une grosse charge de travail. Il prend des conseils de tout le monde, mais est aussi très disponible pour répondre rapidement, à tout moment, à toutes nos questions. J'ai des entretiens fréquents avec lui car je lui ai proposé de l'aider à structurer certains points du réseau, ce qui faisait partie de mes attributions de mon précédent métier. Il m'a par exemple demandé de réaliser l'audit d'un logiciel de devis.
Aujourd'hui, le réseau est trop petit et nous sommes trop éloignés les uns des autres pour nous rencontrer régulièrement, mais nous échangeons tout de même sur nos problèmes et leurs solutions. Dès le mois d'octobre, nous aurons des réunions mensuelles par téléphone pour préparer le futur du réseau. Nous allons aussi remettre à jour et mutualiser les références clients, car nous avons tous les mêmes fournisseurs et les mêmes façons de travailler, cela peut donc nous faire gagner des marchés. L'objectif est d'aller tous dans le même sens.

TLF : Selon vous, quelles sont les compétences requises pour devenir franchisé Stores de France ?
L. Th. :
Il faut avoir envie d'entreprendre. Il faut aussi être rigoureux : pas seulement sur le plan financier et administratif, mais au quotidien, être organisé et ne pas repousser au lendemain. Le côté technique s'apprend avec une bonne vision dans l'espace, mais il faut être attentif tout de même aux matériaux, aux outils. Stores de France est un réseau d'hommes et de femmes qui ont envie d'entreprendre et de réussir.

Laurence Jacquin, Toute La Franchise©

Les interviews sont la propriété de Toute la Franchise.com et sont destinées à la diffusion exclusive sur les sites du Groupe Toute la Franchise.com

Vous appréciez cet article? Notez-le.
Soyez le premier à noter

Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

DERNIERES INTERVIEWS DU RESEAU Stores de France

Créer une surveillance par email
découvrez
le concept
de ce réseau
en détail

Interview de Frédéric Laurent

Interview publié le 29/10/2015

Interview de Luc Laveine

Interview publié le 13/07/2015

Interview de Jean-Pierre Beretta

Interview publié le 09/07/2015

Interview de Vincent Lagorce

Interview publié le 27/11/2014

Interview de Jean-François Maerten

Interview publié le 24/02/2012
Voir tous les interviews

1 commentaire

  • 08/07/2012 01:04:19 - Audrey Cheve

    Bravo !!! Felicitation

laisser un commentaire

250 caractères restants

Menu Créer son entreprise et devenir franchisé, Toute la franchise

Aucune
sélection

Newsletter Toute La Franchise

Recevez gratuitement le meilleur de l'actualité
de la franchise !